SALAIRES HOMMES-FEMMES - Les entreprises ont trois ans pour rétablir l’égalité

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a donné aux entreprises trois ans pour remédier…

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a donné aux entreprises trois ans pour remédier à la situation, sous peine de sanctions financières.

 

Uniquement les entreprises de plus de 50 salariés

Cette mesure ne concerne que les entreprises de plus de 50 salariés afin de pouvoir comparer avec suffisamment de personnes qui ont le même poste. À partir du 1er janvier, ces entreprises devront mesurer les écarts de salaires entre femmes et hommes, a précisé la ministre.

Des sanctions financières

Si elles ne le font pas, elles s’exposent à une sanction financière équivalente à « 1 % du chiffre d’affaires », a indiqué mardi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

« Ça fait quarante-cinq ans que la loi dit le bon sens, qu’à travail égal vous devez avoir un salaire égal, la différence avec la loi avenir professionnel, c’est qu’il existe maintenant une  obligation de résultat », a précisé la ministre sur les ondes de France info.

À travail égal, les femmes sont rémunérées environ 9 % de moins que les hommes et l’écart atteint 25 % pour l’ensemble d’une carrière, et 37 % au moment de la retraite, a-t-elle rappelé, dénonçant un « système aberrant ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.