Saussan : le festival les Herbes Folles du 22 au 24 juillet

Le Festival Herbes Folles se veut être une prolongation des activités culturelles annuelles de la commune de Saussan.

Le festival les Herbes Folles réunit autour d’un thème, durant trois jours, diverses expressions artistiques. Le festival est gratuit avec l’enjeu de l’ouvrir à l’ensemble de la population.

La 6e édition : un hommage aux femmes de l’art

Le thème de cette édition est un hommage aux femmes de l’art : Ainsi soient-elles. Il s’agit de découvrir des talents féminins régionaux. La commune explique “les femmes sont peu nombreuses dans l’histoire des arts en occident. Longtemps cette pratique leur fut interdite. Il y eut d’abord la soumission à une décision paternelle difficilement obtenue. Autre frein à l’émancipation créatrice des femmes, l’interdiction de s’inscrire dans une école des Beaux-Arts jusqu’en 1897, De même aucune commande d’état ne leur permettait de vivre de leur art, enfin une forte misogynie ambiante complétait les barrages. Si certaines femmes défièrent tous ces obstacles comme Niki de Saint Phalle, il faudra attendre les années 1990 pour qu’elles puissent être véritablement reconnues comme artistes à presque égales des hommes. Toutefois actuellement dans les cinq cent artistes peintres les plus côtés il n’ y a toujours que cinquante femmes. Bien de préjugés sont encore à combattre. Saussan inscrit son festival dans cette mouvance qui met en valeur les femmes artistes. Une manière pour chacun de repenser l’histoire au delà de l’art.”

Le programme

  • Le 22 juillet : à 18h, exposition d’Isabelle Lirou, photographe Saussanaise, salle des Trobars au centre culturel (exposition visible tout le long du festival). Ouverture officielle du festival à 19h, puis à 21h15, concert des Swing Cocottes au théâtre de verdure au centre culturel : “resté dans les années 40/50, à la sauce «close Harmony» des Andrew Sisters, elles saupoudrent le public de bonne humeur, font mousser les émotions, et mijotent des histoires en chansonnettes“.
  • Le 23 juillet : à 11h, salle des Trobars, Contes atir’delles avec Claire Boutin (spectacle pour les 5 / 10 ans). A 18h, Jean-Pierre Rose donnera une conférence ‘Peintresses‘: “de quelques femmes peintres au XVIIème siècle. Elles se nomment : Madeleine de Basseporte, Giovanna Garzoni, Josefa de Obidos. Elles peignaient au XVIIème siècle. Toutes trois ont été négligées par l’Histoire. Elles furent de remarquables créatrices et des personnes exceptionnelles. Française, Italienne Espagnole. Parlons d’elles pour les honorer, sans effet de mode, en simple justice.” Dès 21h15, concert de Banan’N Jug (Théâtre de Verdure): le groupe est composé de quatre chanteuses et musiciennes : banjo, ukulélé, washboard, contrebasse, kazoo, claquettes, mais aussi glockenspiel, percussions. À l’instar des jugs bands du début du vingtième siècle, Banan’N Jug revisite sans complexe et tous azimuts blues, jazz, calypsos des Bahamas, mentos Jamaïcains, fado en français, blues chinois.
  • Le 24 juillet : à 18h, conférence de Lou Grenier à la salle des Trobars, ‘femmes photographes’, “les femmes s’emparent de la photographie dès son invention. D’Anna Atkins à Cindy Sherman, la liste est très longue en diversité créative.” A 21h15, concert de Sophie les bas bleus au théâtre de Verdure : les Bas Bleus ce sont 4 cordes vocales d’humeur syntone, accordéon & ukulélé enlacés, ébranlés par quelques idiophones. Tour à tour accordéoniste de ”La Caboche” (Java Punk) et des ”Oies Blanches”, Sophie continue aujourd’hui sa route avec ”Les Zingueurs” (Rumba Rock). Elle s’acoquine à la Praline pour créer ”Sophie Les Bas Bleus”, duo espiègle mais pas que. Anne Sophie ”La Praline” a étudié la musique au conservatoire et a commencé à chanter dans une chorale lyrique avant d’écumer les pianos-bars et les scènes au sein de la troupe Whisky et Petites Poupées.
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.