Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

SCANDALE SUR LE NET - Le youtubeur héraultais Rémi Gaillard pris la main dans le sac !

  Est ce la fin du mythe Rémi Gaillard ? Aprés avoir été élevé au rang des stars médiatiques de 1er rang, le montpellierain aux mille exploits et aux millions de vues sur youtube accumule ces dernières années déconvenues sur déconvenues. Force est de constater que son actualité n'est pas flamboyante : navet au cinéma, bourdes, maladresses, erreurs médiatiques, scandale avec la […]

 

Est ce la fin du mythe Rémi Gaillard ?

Aprés avoir été élevé au rang des stars médiatiques de 1er rang, le montpellierain aux mille exploits et aux millions de vues sur youtube accumule ces dernières années déconvenues sur déconvenues.

Force est de constater que son actualité n'est pas flamboyante : navet au cinéma, bourdes, maladresses, erreurs médiatiques, scandale avec la SPA et maintenant accusé de plagiats à échelle industrielle, le youtubeur traverse une tempête dont il aura peut être du mal à se relever.

Un navet en 2014

La descente a commencé en 2014 lors de la sortie de son film “n'importe qui”. Emporté par son succès médiatique acquis sur le web, l'héraultais pensait être en capacité de transformer son succès de la toile virtuelle vers la toile cinématographique en oubliant certainement que le cinéma est un art. Le résultat ne se fera pas attendre. Boudé par le public, le film aura été un bide commercial et restera dans les esprits comme étant la référence du navet tombée au plus profond du gouffre de la comédie française. On ne va pas dire que “n'importe qui” a fait “n'importe quoi” mais on y était presque…

Une entrée en guerre avec la SPA inutile

L'année 2015 ne sera pas trop longue pour se remettre de cet échec cuisant. Pugnace, le youtubeur tente de se relancer en 2016 avec un coup médiatique dont il a le secret : s’enfermer pendant quatre jours dans une cage du refuge de SPA de Villeneuve-lès-Maguelone. Il parviendra à réunir plus de 200 000 euros et à faire adopter des dizaines d’animaux. Mais la bonne idée s'est une nouvelle fois mal terminée. Une guerre froide s’est instaurée entre l’association et son bienfaiteur, à grands coups de communiqués de presse et d’interviews. En cause : un désaccord sur les projets qui vont naître de ce pactole. 

Un dérapage estival pitoyable

En 2017, rebelote ! Toujours en recherche de médiatisation et de buzz à outrance, le jeune homme n'avait rien trouvé de mieux pour faire parler de lui et engranger des royalties via youtube, que de lancer cet été sur les plages héraultaises une campagne d'insultes envers nos amis touristes, via des messages aériens, heureusement rapidement stoppés par les forces de l'ordre.

Le maire de Carnon, Yvon Bourrel avait qualifié cette initiative de “navrante”. Et pour cause, le tourisme est le plus gros vecteur d'emplois dans notre région…

Des justifications périlleuses et incompréhensibles

Sentant la boulette, le youtubeur avait tenté un rétropédalage en annonçant sur sa page facebook “N'en doutez pas M. le Maire, les touristes sont aussi mes amis et ma banderolle était une vanne ” 

N'ayant finalement convaincu personne, il finissait par avancer une justification encore plus déconcertante : ” je souhaitais  dénoncer la fermeture des postes de secours à 18h30 alors qu'il y a encore beaucoup de monde sur les plages à cette heure ci ! “. 

Ayant compris que le rapport avec la choucroute était encore difficile à établir même par les plus subtils d'entre nous, il tentait un dernier coup de poker. ” En fait, je voulais dénoncer les villes comme Palavas ou Carnon qui accueillent encore des cirques avec des animaux !”  

Hé oui, belle tentative de pirouette de l'ami Gaillard afin de détourner le sujet sur la cause animale. Mais même mise à toutes les sauces, pourrait elle le sortir d'affaire ? Pa si simple tout de même …

Des plagiats à “échelle industrielle”

Finalement, le pro de la caméra cachée sur inter­net finira l'année en beauté en étant accusé de plagiat par une chaine anglaise qui prouve, vidéo à l'appui, que le français vole ses idées à Dom Joly, une star du net britannique. Dans un montage de près de 10 minutes que vous pouvez retrouver en cliquant ici, la chaîne démontre le piratage que personne de bonne foi ne peut nier.

La justification de Rémi Gaillard à nouveau déconcertante

Sauf peut être l'imposteur lui même qui tente encore de se justifier assez maladroitement  : “Je n'ai pas de problème avec Dom Joly, je l'ai contacté,  on va se voir en décembre ou janvier, il est d’ac­cord pour venir à Mont­pel­lier pour qu’on travaille ensemble  ». Des propos très rassurants de nature à éteindre la polémique naissante. 

« Il est en train de mentir” 

Sauf que ce mardi 5 décembre, plusieurs médias français, comme France Info, rapportent que l'humoriste anglais explique avoir tenté de contacter plusieurs fois Rémi Gaillard ces 10 dernières années afin de lui demander de cesser de copier son travail sans obtenir de réponse. ” Il s'est décidé à me contacter la semaine dernière après avoir été appelé par une journaliste qui savait que CopyComic se préparait à dénoncer ses plagiats“. 

« Il est en train de mentir, a assuré l’hu­mo­riste anglais, bilingue, en français sur Twit­ter. Il a clai­re­ment suggéré une colla­bo­ra­tion la semaine dernière dans une panique. Je pense qu'il est un voleur de comé­die, il s'est inspiré de moi «  à une échelle industrielle » et je vais prendre « des conseils juri­diques ».

Rémi Gaillard invité à « trou­ver ses propres putain d’idées »

The more Remi Gaillard squirms and excuses himself- the more annoyed I get at his blatant pillaging of my back catalogue – get your own fucking ideas“— Dom Joly (@domjoly) 5 decembre 2017

(Plus Rémi Gaillard se tortille et s'xcuse, plus je suis scandalisé par son pillage flagrant de mon catalogue – qu'il trouve ses propres putain d'idées !)

Pris en flagrant délit de mensonge, Rémi Gaillard tente une nouvelle pirouette

De son côté, Rémi Gaillard, nient le plagia et tente de noyer le poisson par un écran de fumée en rappelant …. qu’il était engagé dans la protec­tion animale !

« Est-ce qu'un journaliste veut faire un papier sur les espaces de liberté que je suis en train de créer pour les animaux aban­don­nés ? », s’indi­gne t-il sur Face­book.

Encore une éton­nante défense qui n'est pas sans rappeler celle utili­sée en 2015 : accusé d’agres­sion pour une vidéo dans laquelle il mimait un acte sexuel sur une femme non consen­tante, il avait dénoncé le fait que personne ne parle du message de ce sketch contre l’aban­don des animaux.

« C’est en faisant n’im­porte quoi qu’on devient n’im­porte qui », répète souvent Rémi Gaillard. Mais à force de faire n’im­porte quoi… il fait juste n’im­porte quoi.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.