L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Economie

Série découverte d'un métier : Portrait de Sylvie CASANOVA, Intervenante sociale au CCAS de Sérignan

Régulièrement, la rédaction d'hérault-tribune se propose de mettre en lumière des métiers ou des savoir-faire afin de les faire découvrir et éventuellement susciter des vocations.  Cette semaine, nous vous proposons de partir à la découverte de Sylvie CASANOVA, Intervenante sociale au CCAS de Sérignan Bonjour Sylvie, peux-tu nous parler de tes missions ?Je suis intervenante au CCAS et […]

Régulièrement, la rédaction d'hérault-tribune se propose de mettre en lumière des métiers ou des savoir-faire afin de les faire découvrir et éventuellement susciter des vocations. 

Cette semaine, nous vous proposons de partir à la découverte de Sylvie CASANOVA, Intervenante sociale au CCAS de Sérignan

Bonjour Sylvie, peux-tu nous parler de tes missions ?
Je suis intervenante au CCAS et principalement en charge du Portage des repas. C’est-à-dire que je livre au domicile des personnes âgées de Sérignan des repas préparés, avec un véhicule frigorifique. Ça représente entre 55 et 60 repas par jour et ça va certainement augmenter avec les habitants du nouveau quartier, les Jardins de Sérignan. Je fais les livraisons tous les matins du lundi au vendredi. Quant aux repas du week-end, on refait une livraison le vendredi après-midi, en binôme avec ma collègue Huguette, pour les plateaux du samedi et du dimanche. On fait aussi les doubles livraisons la veille des ponts ou des jours fériés.
Je donne les menus à l’avance aux usagers, comme ça s’ils n’aiment pas, ils ne s’inscrivent pas. Il y a les menus normaux, les menus sans sel, les spéciaux diabétiques, les diabétiques sans sel, les repas « que poisson », et ceux sans poisson. Et pour le pain, c’est pareil, certains ont du pain sans sel. A l’inscription, je leur demande s’ils ont un régime particulier et je le note dans le tableau. Il ne faut pas se tromper ni à la commande, ni à la livraison.
Il y a aussi l’administratif du portage de repas. Je passe mes commandes à la Cuisine centrale. Je note, après chaque tournée, tous les éléments : s’il y a eu annulation, par exemple en cas d’hospitalisation, je l’écris et j’envoie pour pas que ça soit facturé. A la fin du mois, on compare nos chiffres avec ceux de la Cuisine Centrale, avant la facturation que fait ma collègue Christine.
En plus de cela, il y a la Table des Aînés, à l’Ecole Paul Bert. C’est un repas qu’on organise pour les personnes âgées dans le restaurant scolaire, une fois par mois le mercredi midi. C’est pour qu’elles se rencontrent. On décore, on prépare la thématique, on fait la mise en table, la préparation des aliments, la réchauffe. C’est bien, ça permet aux personnes isolées de discuter entre elles et avec nous. J’ai beaucoup de personnes du portage qui s’y inscrivent. C’est ma collègue Elodie qui conduit le Seribus, qui va les chercher et qui les ramène après le repas. On est toutes complémentaires.
Ensuite, le mercredi après-midi et le jeudi matin, j’aide à la Banque alimentaire. Le mercredi je prépare les tables et les denrées pour la distribution du lendemain. Et le jeudi matin à 7 heurses, je réceptionne les produits frais avec mon camion frigo et je les livre au Forum Marius Castagné.
Il y a plein d’autres tâches. Par exemple, je nettoie tous les jours l’intérieur de la caisse isotherme du camion, et l’habitacle une fois par semaine.

Raconte-nous une journée type :
Le matin à 7 heures, je vais aux ateliers municipaux, pour la livraison de 7h15. Je contrôle tout, le nombre de repas, les régimes spéciaux, et la température pour respecter la chaîne du froid. Puis j’ai la livraison du pain, on alterne les boulangeries de Sérignan pour que tout le monde travaille. Une fois le camion chargé, je commence ma tournée, vers 8 heures, et elle se termine normalement vers 12h30. Mais il peut y avoir des imprévus, une personne âgée qui a fait une chute par exemple. Dans ce cas-là, j’appelle les pompiers et la famille. J’attends qu’ils soient là bien entendu avant de partir. Ça retarde les livraisons alors on avertit tous les autres usagers qu’ils auront leur repas un peu plus tard. Quand il y a un problème, on informe nos responsables. On signale toute chose anormale. Et quand il y a la canicule, ou le plan Grand froid, on est très vigilantes, on s’assure que tout va bien.
Et puis les après-midis, ça change souvent mais entre les doubles livraisons (pour le week-end et les jours fériés), la banque alimentaire, la Table des Aînés, et l’administratif, les semaines sont bien remplies.

Les difficultés ? les moments désagréables ?
Tout d’abord, quand il pleut. Je mets une parka et des bottes, mais c’est dur. Je suis trempée comme une soupe toute la matinée. Idem pour la canicule, c’est difficile aussi… sauf que j’aime bien monter dans le camion frigo, l’été !
Et puis, quand il y a un souci, ça m’affecte. Je m’attache beaucoup et je suis sensible, alors quand il y a un accident, une chute, ou pire, un décès, c’est très dur, aussi pour moi. J’ai toujours peur, quand la personne ne répond pas au moment de la livraison, j’espère vraiment que ça n’est pas grave.

Les moments de bonheur au travail ? Ce qui te plaît ?
J’adore mon travail. J’ai l’impression d’être utile. Ils m’attendent, les seniors, ils veulent m’offrir un café, ou discuter un peu. Si je les écoutais, je resterais 3 heures à parler ! Ils sont adorables.
Si la personne a besoin de parler, je prends un peu de temps pour discuter, pour réconforter. Certains n’ont que moi et leur infirmière comme visites. Ils sont seuls. C’est triste de voir des personnes seules alors qu’elles ont de la famille, à cause des disputes ou de l’éloignement.
J’aime quand on me dit que je suis toujours souriante ou gentille. Ça a beau être normal (je ne vais pas « faire la gueule »), c’est vraiment agréable !
Et enfin, j’apprécie mes collègues et ma chef. Je me sens intégrée et on est soudées. On peut compter les unes sur les autres. On est polyvalentes pour pouvoir se remplacer. On est vraiment une équipe.

À Sérignan, les 3 intervenantes sociales du CCAS sont :
Huguette Bohorques (mission principale : visites à domicile), Sylvie Casanova (mission principale : portage des repas) et Elodie Maurel (mission principale : Séribus).
Sous la direction d’Ingrid Lopez et de son adjointe Virginie Thomas
Le CCAS a un agent d’accueil, Aurélie Patalano (en charge de l’accueil du Pôle social et du dispositif Canicule et Aide alimentaire) et Christine Rodriguez est la secrétaire qui s’occupe des courriers, courriels et du suivi facturation et logements sociaux.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.