SERIGNAN - Exposition ISALAND, VISION DE FEMMES

L’univers qu'a façonné Isaland est à son image, d’une grande humanité où l’empathie prédomine…

L’univers qu'a façonné Isaland est à son image, d’une grande humanité où l’empathie prédomine sur les artifices que prône notre société de consommation.

En effet, nous sommes constamment bombardés d’images et de publicités qui forgent une certaine idée de la beauté et de ses canons. La jeunesse et les corps sont idéalisés, souvent retouchés artificiellement, laissant peu de place à la singularité et aux « défauts » qui donnent une personnalité sortant du diktat esthétique.

Pourtant, la beauté est plurielle, subjective, elle dépasse les âges, les sexes, les couleurs, les kilos. L’artiste a toujours représenté le corps et a fait bouger les lignes concernant notre perception de la beauté. Les corps plantureux d’Ingres s’entrechoquent avec les sculptures filiformes d’un Giacometti. La Vénus des temps Préhistoriques est aux antipodes de celle de Botticelli.

Un nu d’Egon Schiele peut autant émouvoir que celui d’un Cézanne. Pour Isaland, la beauté s’exprime au travers de la diversité de nos expressions.

Ne cherchant pas à complaindre ou a idéaliser, l’artiste représente principalement des femmes sur des supports détournés comme des affiches publicitaires ou des sacs de courses et ne les enferme pas dans de jolis cadres. Les œuvres sont punaisées au mur, sans filtre, à proximité directe du public.

Elle représente une certaine image de la féminité qui n’a pas voix au chapitre dans notre société qui préfère figer sur papier glacé, des jeunes femmes aux sourires surjoués.

Ces portraits nous toisent, nous émeuvent et nous inquiètent aussi. Les regards sont prédominants dans son travail, ils sont parfois disproportionnés, amplifiés comme autant de portes d’accès à notre inconscient.

Isabelle sait illustrer la diversité des émotions, elle qui a travaillé dans le dessin animé pendant près de 15 ans après une formation artistique notamment à la Villa Arson de Nice. À l’origine de ses créations, on sent une quête d’identité et d’expression de soi, c’est aussi une des prérogatives de l’art.

Isaland nous tend un miroir, parfois déformant, mais toujours sensible et bienveillant. On y aperçoit le temps qui passe, les regards complices, une certaine nostalgie, la vie dans tout ce qu’elle a de complexe à offrir. Isaland est une artiste du vivant, généreuse et ouverte sur le monde qui l’entoure.

Comme ses personnages, elle a plusieurs facettes et vous pourrez découvrir un autre de ses talents aux Halles de Sérignan, derrière les fourneaux de son estaminet vegan GRRRfood restaurant végétalien.

La vie est une course effrénée, prenez le temps de vous arrêter et de vous recentrer autour d’une œuvre (et pourquoi pas d’un plat) d’Isaland.

Vous pouvez découvrir une partie de son univers à l'exposition collective des artistes en résidence #10 au Château Vargoz du 30 mars au 27 avril.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje
logo Hérault Juridique et Economique

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.