Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SERIGNAN - La police municipale veille à faire respecter les règles pour préserver notre santé

Les agents de la Police Municipale de Sérignan travaillent avec la Gendarmerie et multiplient…

Les agents de la Police Municipale de Sérignan travaillent avec la Gendarmerie et multiplient les contrôles depuis le début du confinement. Dans l’ensemble, celui-ci est bien respecté. Il existe encore, malheureusement, certaines personnes qui utilisent les attestations à tort et à travers pour sortir plusieurs fois par jour : aller acheter un pain au chocolat, un ticket de jeu de grattage…

Ces situations provoquent une lassitude, une forte tension psychologique. Nos policiers commencent à être désappointés de ces comportements irresponsables. Chacun doit comprendre qu’ils veillent à notre santé en exposant de la leur. Ils doivent faire face à l’inconscience de certains, alors même qu’ils sont stressés de ce contact permanent, ils ont une famille et sont en première ligne, en ville, auprès des gens du matin au soir.
Leur travail est salué par tous, la brigade de Gendarmerie de Valras soutient nos équipes, professionnelles et performantes.

Aujourd'hui, un jeune Sérignanais très connu des forces de Police, multirécidiviste, passe au Tribunal de Béziers. Lui et ses jeunes amis ne respectaient pas les règles du confinement. Ils continuaient de se réunir toute la journée, et jouaient au chat et à la souris avec les forces de l’Ordre. Après de multiples infractions relevées pour défaut d’attestation en quelques jours, le jeune majeur a été envoyé hier soir en garde à vue à la gendarmerie de Valras-Plage et passe au tribunal demain matin, à 10h. Le casier judiciaire du jeune homme est déjà très chargé.

Pour rappel, voici les grandes lignes de la nouvelle loi : “Vous serez en infraction si vous ne présentez pas votre attestation, si elle n'est pas en règle ou si vous dépassez le délai d'une heure qui vous est imparti pour votre sortie à 1 km au plus de votre domicile. Il vous en coûtera 135 €.

Un décret publié le 29 mars au Journal officiel a fait passer le montant de cette amende à 200 € en cas de récidive. Il peut être même majoré à 450 €. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, avait également annoncé un autre durcissement de la sanction, ajoutant 1 500 € d'amende en cas de récidive et jusqu'à 3 750 € et 6 mois de prison pour les multirécidivistes qui n'auraient pas respecté le confinement quatre fois.”

Nous voulions remercier l’immense majorité d’entre vous, car vous respectez bien ces règles de confinement, émises pour ne pas saturer nos hôpitaux déjà sous haute tension.

Tenez bon, prenez soin de vous, prenez soin des vôtres, allégez le travail des agents sur le terrain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.