Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SERIGNAN - Le maire de Sérignan conteste les propos de l'agglo

La municipalité s'élève contre le dernier numéro du JDB ("Journal du Biterrois" du 1er…

La municipalité s’élève contre le dernier numéro du JDB (“Journal du Biterrois” du 1er mars), dont elle critique notamment la une.
Frédéric Lacas précise : “Le Maire de Béziers veut augmenter le prix de l’eau et cherche des boucs émissaires. Étrange coïncidence : Robert Ménard a été reconnu coupable de diffamation à [mon] encontre fin décembre 2020 et condamné au pénal, sur ce sujet de l’eau précisément. Serait-ce une vengeance ?”

Le maire de Sérignan souhaite “démonter une à une les allégations mensongères contenues dans ce brûlot indigne qui, soit dit en passant, est payé par tous les habitants de l’Agglo et permet donc à la ville de Béziers de ne plus financer son propre journal. Robert Ménard utilise ce journal pour y entretenir propagande et polémique au lieu d’une information digne de ce nom. Nous devons donc à nouveau rétablir la vérité… comme nous l’avons fait sur le centre nautique Alfred Nakache, et comme nous l’avions déjà fait à l’époque pour le choix du délégataire de l’eau. Le président de l’actuelle Agglo et son premier vice-président Robert Gély, délégué aux finances depuis deux mandatures, parfaitement au courant des comptes de la collectivité qu’ils ont tous votés lors du dernier mandat, ont décidé d’augmenter nos impôts, unilatéralement, sans en débattre avec l’ensemble des maires adhérant à notre communauté. Ils doivent maintenant assumer, sans chercher de faux fuyants, de boucs-émissaires, mais en expliquant les choses honnêtement. Et dans ce domaine, nous sommes loin, très loin même, du compte.”

Sur son compte Twitter, Frédéric Lacas, maire de Sérignan et précédent président de Béziers Méditerranée Agglomération, s’indigne : “Encore une publication minable du JDB desservant le Biterrois! Robert Ménard n’a pas digéré sa condamnation pour diffamation (…) Le vrai visage de l’ancienne Agglo 2014/2020 : PAS d’augmentation d’impôts, ratios excellents, bonne gestion soulignée par le Trésorier payeur général, et 18 millions d’euros laissés en trésorerie au compte administratif pour la “Nouvelle Agglo”. Le costume de Président serait-il trop grand pour Robert Ménard ?”

Pour sa part, Bernard Auriol, maire de Sauvian et ancien vice-président de la CABM, juge que “Les mensonges de Menard et de ses affidés continuent : “Béziers peut se passer de vous mais vous ne pouvez vous passer de Béziers” déclarait Ménard en 2014 et quittait la salle en disant que Béziers allait quitter l’Agglo. Aujourd’hui, il met les finances de l’Agglo au profit de sa ville.
“L’ancienne gouvernance m’a menti”, dit-il, alors que ceux qui gouvernent seuls avec lui aujourd’hui sont les mêmes que ceux qui étaient dans l’ancienne gouvernance et qui ont tout voté à l’unanimité pendant 6 ans :
– Gély aux finances,
– Allingri qui a fait voter l’augmentation du versement transport,
– Thomas à l’économie qui nous parlait à tout bout de champ de sa bonne gestion,
– Abella à l’OPH que l’Agglo a aidé financièrement.
Tous ont tout voté pendant 6 ans sans poser de questions les budgets du président Lacas et viennent aujourd’hui cracher dans la soupe !”

Le maire de Sauvian poursuit : “Gauthier encensait une gestion équilibrée où tous les maires étaient représentés et écoutés. Et aujourd’hui ils soutiennent une gouvernance d’exclusion où eux-mêmes ne participent pas puisque le président Ménard en a simplement besoin pour sa majorité. On ne les entend débattre de rien. On ne les entend que lire des délibérations et ce sont ceux-là qui voudraient nous donner des leçons !”
Bernard Auriol explique : “Oui, nous sommes fiers de la négociation sur l’eau et oui nous avions fait en plus le choix de baisser de 10 centimes la surtaxe car il n’était pas besoin à ce moment-là de la maintenir à ce prix et ainsi rendre cet argent aux citoyens. Ils ont tous voté avec nous, sauf Ménard, qui constamment pourrissait les négociations. Oui, nous sommes fiers du travail sur les Ordures ménagères voté à l’unanimité dont on voit les premiers résultats aujourd’hui. Ce travail aurait été plus facile si Ménard avait reversé les 4 M€ d’excédent annuel qu’il empoche grâce à cette taxe surévaluée à Béziers et qu’il a toujours refusé d’inclure dans l’agglo. 24 M€ encaissés indûment sur le dos des Biterrois et de l’Agglo.”

Bernard Auriol, maire de Sauvian, ex-vice-président de l’Agglo, conclut : “Oui, nous sommes fiers d’avoir aidé fortement Béziers en finançant presque totalement Fonseranes,
– en participant fortement à l’entrée ouest, et au cheminement vers le centre-ville,
– en finançant la station d’épuration et l’incinérateur de boue pour 23 M€,
– en payant le palais des sports en limite de Béziers Boujan, projet qu’il a constamment retardé depuis 3 ans. Nous avons travaillé en même temps sur toutes les autres communes.
Les mensonges continuels ne peuvent cacher une gestion d’exclusion et de divisions et le double jeu mené pendant des années. Comment ces élus qui ont tout voté pendant 6 ans peuvent-ils avaliser sans honte ces mensonges ?”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.