SERIGNAN - Ode à l'Orb, notre fleuve

Sérignan est traversé par le Fleuve Orb. Ce fleuve fait partie de notre histoire…

Sérignan est traversé par le Fleuve Orb. Ce fleuve fait partie de notre histoire : il a permis la création, le développement du village et son enrichissement. Toutefois, l’affection que lui portent les habitants a été de trop nombreuses fois parfois ternie par les grandes crues boueuses du fleuve qui inondent notre plaine. Ces mêmes inondations qui permettent pourtant depuis toujours aux viticulteurs de cultiver la vigne sur ces terres qui, trop proches de la mer, seraient trop salées.

Depuis une décennie, la ville de Sérignan a entrepris d’importants travaux visant à protéger les habitants des crues et elle a aménagé et consolidé ses berges pour en faire un lieu de balade et offrir un atout supplémentaire à notre territoire.

Aujourd'hui, Sérignan ne tourne plus le dos à son fleuve et le fait même revivre grâce à la passerelle et à l'installation de deux bases nautiques sur ses berges.

Nous souhaitions en cette fin de période estivale lui rendre l'hommage que voilà !

Le Fleuve Orb fait un peu plus de 135 km et traverse le département de l’Hérault. Il prend sa source près de Roqueredonde à un peu plus de 800 m d’altitude, au pied du Larzac, et il finit en Méditerranée aux Orpellières. Entre les deux, le petit ruisseau devient fleuve imposant en se chargeant de nombreux affluents.

Tout au long de son cheminement, les paysages qu’il traverse sont un enchantement : il naît dans la riche forêt des Monts-d’Orb, entre châtaigniers et hêtres, puis ses berges sont peuplées de peupliers et de saules, en descendant encore il traverse la garrigue, ses pins, vignes et oliviers, et finit sa route au milieu des dunes et prés salés.

Le fleuve serpente dans notre département et traverse de nombreux villages qui, pour beaucoup, portent son nom. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres. Pour en citer quelques-uns, voici Ceilhes-et-Rocozels, puis Avène et son eau thermale mondialement célèbre pour ses vertus dermatologiques, le Bousquet d’Orb où passe le chemin de Compostelle. Son lit contient de l’or alluvionnaire dans ce secteur car le haut cours de l'Orb traverse des zones qui abritent des gîtes aurifères.

Puis il continue sur Bédarieux, Colombières-sur-Orb et ses sublimes paysages et randonnées au milieu du massif du Caroux (la “dame couchée”), puis plus bas Roquebrun et son microclimat qui laisse pousser cactus, citronniers et mimosas dans ses ruelles et jardins. D’ici, de nombreuses balades en canoé kayak sont proposées car c’est la partie du fleuve où l'on trouve des plans d’eaux reposants et des rapides ludiques pour la descente en eaux-vives.

Ensuite, le fleuve continue sur l’arrière-pays biterrois avec Cessenon-sur-Orb, sa plage de galets sous le joli pont métallique et son cœur de ville en “circulade”, puis un peu plus loin il se resserre dans le défilé de Réals et son site aménagé pour la baignade.

Le fleuve arrive là sur Béziers, qu’il partage en deux. Le gentilé “biterrois” peut venir, selon certains, de Bi-terre qui parle de deux territoires de Béziers, un de chaque côté du fleuve Orb. C’est aussi à Béziers qu’on peut voir le fameux “pont-canal” qui permet au canal du Midi d'enjamber l’Orb pour tracer son sillon vers Portiragnes.

Enfin, l’Orb arrive à Sérignan, il passe sous nos deux ponts et la toute récente passerelle Saint Roch d’où l’on peut le rejoindre en paddle ou en canoé pour finir avec lui ses derniers kilomètres jusqu'à la mer. Car l’Orb finit sa belle course dans la Méditerranée, aux Orpellières qui portent, elles aussi un nom inspiré du fleuve : “l’Orb Pelé”.

L’Orb est précieux. Il irrigue la plaine, c'est un réservoir riche de biodiversité. Il est aussi un atout touristique certain car il attire visiteurs, sportifs et randonneurs qui cherchent sa fraîcheur tout l’été. L’Orb porte aussi en lui une dimension spirituelle, voire sacrée, pour certains : c’est à quelques pas de sa source que la communauté de l’Arche, adepte des principes de non-violence de Gandhi s’est installée en 1963 et vit depuis. Plus récemment des Moines tibétains y ont construit leur superbe temple Lerab Ling.

Oui, l’Orb est somptueux, les paysages qu’il propose sont variés, il embellit toutes les villes qu’il traverse et termine sa grande course chez nous.

C'est un honneur et une chance de bénéficier de sa présence généreuse depuis des siècles et nous sommes heureux de pouvoir à présent le regarder sans craindre ses colères et débordements.

Notre territoire est magnifique dans sa diversité.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.