Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SERIGNAN - Première commune de l'Agglo à devenir partenaire de la région Occitanie dans le cadre des contrats bourg-centre

Le 20 juin 2019, au salon des maires de l'Hérault, en présence de Christian…

Le 20 juin 2019, au salon des maires de l'Hérault, en présence de Christian Bilhac, président de l’association des maires de l’Hérault, a été signé par Frédéric Lacas, président de l’Agglomération, Alain Caralp, président de la Domitienne, et Florence Brutus, représentant Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, le Contrat Territorial actant le partenariat de la CABM et de la Domitienne avec la région Occitanie.

Mais Frédéric Lacas a aussi signé en sa qualité de maire le premier contrat “bourg-centre” de l'agglomération, celui de Sérignan. Cette convention permettra à la Région d'accompagner financièrement l'évolution de la ville de Sérignan dans ses projets les plus structurants. Elle constitue une reconnaissance de la cohérence de la vision de la ville dans la programmation de son futur.

Ces projets répondent à une stratégie s’articulant autour de trois axes :
1) Le développement urbain. 
Il s’agit de l’encadrer le mieux possible dans une recherche d’habitat écologique et de qualité, afin d'accroître l’offre de logements, permanents ou touristiques, à un niveau de qualité supérieur à l’existant.
2) La requalification du cadre de vie.
Il s’agit de poursuivre la mise à niveau des équipements publics, à la fois pour les habitants permanents et aussi pour les touristes, attirés par la plage mais également , de plus en plus, par un centre-ville rénové et accueillant.
3) Les services à la population.
Ils doivent évoluer en fonction des besoins. La ville souhaite accroître la palette des offres de services en fonction des âges, des situations et des centres d’intérêt des Sérignanais, anciens et nouveaux

De ces trois axes découlent 8 grands projets :
1) Les pistes cyclables. Relier tous les tronçons de pistes, déjà existants, entre eux mais également les connecter aux autres pistes créées par l’Agglomération ou le Département afin de proposer un réseau considérable d’ici 4 ans. 
2) Le renforcement des Berges de l’Orb (réalisé). Partant de la nécessité de renforcer une portion des berges de la rive gauche de la rivière afin de préserver le nouveau parking destiné à irriguer et dynamiser le centre-ville, la commune souhaite en profiter pour réconcilier les Sérignanais avec leur fleuve. Ces aménagements permettront d’envisager un quai ou pourront s’amarrer des bateaux. Cette intervention sera accompagnée par une opération identique sur l’autre berge (coté ville) afin de créer une promenade et des pontons pour les bateaux en été. L’intérêt est évidemment double, s’adressant aussi bien aux Sérignanais qu’aux populations touristiques estivales…
3) L'intervention sur les îlots insalubres dans le bâti ancien. Cela concerne trois secteurs avec des acquisitions suivies de démolitions, de nettoyages de parcelles et de créations d’espaces publics ou d’élargissement de chaussée, il s’agit de la rue Lamartine, de la rue de la Cave Boyère et du parking Valessie.
4) La requalification des entrées de ville. concerne d'abord la route de Sauvian. Pour ce projet, la ville a déjà procédé à l’acquisition de parcelles en bordure de la départementale. Ces terrains doivent être aménagés et prolongeront ainsi le parc de La Cigalière par un espace naturel, arboré et agrémenté d’un petit point d’eau.
Coté Valras-Plage, la ville a engagé une lutte contre la cabanisation, véritable lèpre urbaine qui détériore les paysages ruraux entre Sérignan et Valras. Après la suppression d'un commerce illégal situé autour du grand giratoire de la route des plages il sera procédé à un “nettoyage” du paysage. Cela est important pour l’image balnéaire et touristique de la ville.
5) Les réfections de façades en zone urbaine ancienne avec une augmentation à 20 000 €/an des aides aux particuliers, soit 80 000 € sur 4 ans. Une telle intervention, ajoutée à celles de l’agglomération et de l’ADEME peut constituer le juste levier pour métamorphoser certaines rues du centre-ville.
6) La Maison pour Tous et de la Culture : regroupement de plusieurs services communaux offrant un guichet unique pour les demandes des administrés en lien avec leurs compétences. Cet équipement offrira aux associations à vocation culturelles ou sociales des services tels que bureaux de permanence, salles de réunion, salles de pratique (cultures, artisanats, cuisines, enseignements…) et une grande salle de réunion ou de repas associatifs. Le parc sera ouvert aux associations, aux rencontres culturelles et à divers spectacles ou manifestations festives d’initiative publique ou associative. 
7) La Maison des Services Au Public (réalisé). L’aide régionale permettra un aménagement plus complet du bâtiment.
8) La navette de transport scolaire. Elle sera destinée à des élèves du primaire qui sont relativement éloignés des écoles du centre-ville.

C’est donc cette vision exhaustivement exposée à la Région Occitanie et aux services de l’État qui a été reconnue et qui a fait l’objet ce jeudi matin de la première signature d’un Contrat bourg-centre entre une commune de l’agglomération et la Région Occitanie. Une personne est plus particulièrement à remercier dans le bouclage de ce dossier très important pour les finances de la ville : le DGS, Stéphane Duplan qui a su synthétiser la volonté des élus et la mettre en concordance avec les critères de la Région Occitanie. Par ailleurs ce contrat concrétise le savoir faire de la ville en matière de recherche de partenariats et de subventions.
Voilà donc maintenant Sérignan en capacité de mieux avancer vers son futur grâce aux aides que cette convention permet d’espérer.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.