Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

SETE - Assemblée Générale - Discours de Olivier ODDI, Président CCI SETE-FRONTIGNAN-MEZE du 26 octobre 2016

Monsieur le Commissaire aux comptes, Mesdames et Messieurs les Elus, Membres du Bureau, Titulaires et Associés, Mesdames et Messieurs, bonsoir. Il s’agit de la dernière AG de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de Sète Frontignan Mèze puisque, nous en sommes en cours de renouvellement des élus. Comme vous le savez, à l’issue des […]

Monsieur le Commissaire aux comptes,

Mesdames et Messieurs les Elus, Membres du Bureau, Titulaires et Associés,

Mesdames et Messieurs, bonsoir.

Il s’agit de la dernière AG de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de Sète Frontignan Mèze puisque, nous en sommes en cours de renouvellement des élus.

Comme vous le savez, à l’issue des résultats du scrutin, la nouvelle CCI départementale verra le jour avec l’installation d’une nouvelle équipe le 15 décembre.

D’ici là, je vous remercie d’avoir répondu présents à cette dernière convocation de notre institution installée depuis juillet 2015, Villa d’Este, après un précédent déménagement du Palais Consulaire pour les chais Skalli, résultant de la lourde décision de devoir le transférer à la Région dans l’intérêt collectif.

Aussi, au terme de son existence et de notre mandat, je voudrais rappeler quelques temps forts qui ont jalonné ses 144 ans d’histoire :

-Créée par décret du 6 mai 1872 pour répondre à l’important courant commercial montpelliérain et héraultais qui devait se développer à travers le trafic maritime méditerranéen, ses premières élections datent de juin 1872 et son installation d’août 1873.

-En 1874, elle obtient la concession du Port de Sète, activité qu’elle va gérer jusqu’à fin 2007, date à laquelle l’entité publique régionale va en reprendre la gestion.

-Quinze présidents vont être investis pour la diriger. Je suis le seizième et le dernier de cette longue lignée, d’Antoine Vivarez (1872-1877) à Michel Mateu (2005-2009) en passant par Léopold Suquet (1962-1967), Pierre Guillon (1968-1974), Claude Bonfils (1974-1985), Paul Suquet (1986-1991), Antoine Soler (1992-2004).

-Fin 2008, la CCIT de Sète jusqu’alors rattachée au statut des CCI maritimes va rejoindre le réseau traditionnel des Compagnies Consulaires, ce qui va la conduire à recentrer progressivement sa mission au plus près des entrepreneurs et des commerçants.

-En septembre 2009, le Préfet de l’Hérault qui a renvoyé l’équipe en place va nommer une Commission Provisoire présidée par Jean-Gabriel Augé – Elu CCI sous le mandat de M. Soler – pour confier la gestion des affaires courantes de la CCIT et la sortir de la situation conflictuelle dans laquelle elle se trouvait…

  • Cette Commission va prendre fin avec les élections de décembre 2010, à l’issue desquelles, notre liste « Dynamique Bassin de Thau » va l’emporter et donner un nouveau Président à notre Compagnie Consulaire.

Depuis le 11 janvier 2011, j’en assure la charge avec, à mes côtés, des Elus responsables que je tiens à remercier, aujourd’hui, pour leur engagement, leur disponibilité, leur mobilisation pour réaliser les 14 actions de notre projet de mandature et porter ses valeurs de renouveau, de proximité, d’écoute et d’ouverture sur notre environnement.

Avec eux, nous avons recentré la mission de service public de la CCI de Sète sur ses fondamentaux :

  • l’appui aux entreprises

Pour cela, nous avons privilégié des actions de proximité qui répondent aux attentes des entreprises locales, nous avons fait en sorte de créer de bonnes synergies pour favoriser le développement économique dans les 14 communes du territoire de Sète-Bassin de Thau.

Dans la continuité du travail amorcé sous la Commission provisoire, nous avons renoué et ouvert le dialogue entre la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de Sète, l’Etat, la Région, le Département, les Collectivités locales et tous les acteurs économiques du Bassin de Thau avec qui nous avons eu à cœur de tisser des relations de partenariats pour jouer collectif.

Parallèlement, nous n’avons cessé d’œuvrer avec toujours moins de moyens, imposés par la rigueur budgétaire mais toujours plus de difficultés rendues par la mise sous tutelle renforcée en avril 2012 et la baisse constante des ressources fiscales.  

Pour autant, la clôture des comptes 2015 donnait une situation financière assainie dont nous pouvons être fiers même si la CCI a pu s’appuyer en partie sur une solidarité consulaire.

A ce titre, je tiens à souligner que nous avons démarré notre mandat avec un passif de plus de 10 millions d’euros de risques qui pesaient en 2011 sur la chambre, puis enregistré dès l’année suivante un bilan positif en soldant les litiges nés des sorties de concessions.

Je saisis l’occasion pour louer l’action de notre Directeur Général, Madame Canu qui, dès son arrivée en mars 2012 à la CCI, s’est mise à l’écoute tant des Elus que des services, contribuant largement à mettre notre institution en bon ordre de marche.

En dépit de tous les obstacles, force est de constater que nous laissons une institution autrement plus structurée et gérable que nous ne l’avons trouvée à notre arrivée.

Ainsi, nous remettrons les clés de cette CCI avec des objectifs de mandats accomplis et une offre de services aux entreprises élargie et enrichie.

En effet, en matière d’escales de bateaux de croisières, nous avons soutenu  leur développement aux côtés de L’EPR, en valorisant l’attractivité de notre territoire, et en représentant l’institution aux différents salons internationaux pour lesquels l’EPR nous a sollicités.

Cette opération conduite, dès le départ, auprès des croisiéristes au bénéfice des commerçants adhérents à la « Charte Accueil» a consisté à les informer des animations proposées (brocantes, joutes, visite des halles, liste des magasins ouverts et  géo localisés) via un dépliant assorti d’une carte  et d’un programme de visite en ville et aux alentours.

De plus, des enquêtes réalisées chaque année par les services Tourisme, Commerce et Observatoire Economiques ont permis de mesurer l’impact économique des dépenses effectuées sur notre territoire.

Au-delà de notre attachement à apporter notre pierre au développement de l’activité du Port de Sète, nous avons déployé de multiples outils et dispositifs :

-Un observatoire économique qui fournit des données exploitables localement par les entreprises (retombées économiques des croisiéristes, et curistes, Livre Blanc du Commerce, chiffres clés  du bassin de Thau, enquêtes soldes, statistiques emploi…).

-Une cellule locale de crise pour accueillir chaque semaine de petites entreprises en difficultés et les aider,

-Un bureau de domiciliation d’entreprise pour aider ceux qui démarrent sans disposer de locaux commerciaux,

-Un Espace Entreprendre en France certifié,

-Un Point A opérationnel et performant pour enregistrer les contrats d’apprentissage,

-4 Nuits de l’Orientation à destination des jeunes pour s’orienter sans stress,

Par ailleurs, l’activité du service Commerce a permis de soutenir le fonctionnement des 14 associations de commerçants avec plus de 100 000 euros de subventions versées et une levée de fonds FISAC sur 6 communes (Gigean, Balaruc-les-Bains, Frontignan, Mireval, Vic-la-Gardiole, Sète), soit un total  de presque 450 000€  de fonds directement affectés ; 170 000 étant financés par la CCI de Sète.

Ce service a permis d’initier dans l’Hérault le dispositif Alerte commerce, de présenter des candidats aux Mercures d’Or à Paris  (2 lauréats en 4 ans : MM April (Pâtisserie Le Frescati)  et Caumette (Poissonnerie Mireille), de renouveler avec succès 3 éditions de l’Opération de Noël sur tout le bassin de Thau, d’organiser des concours de vitrines et autres braderies pour valoriser et dynamiser les fêtes locales comme Escale à Sète, le Festival de Thau, la Fête du muscat, les Automnales, de lancer et de pérenniser le dispositif achat Ville, de créer l’Union Commerciale «Les vitrines de Sète », de communiquer sur les valeurs des commerces de proximité du bassin à travers les opérations « cœur de village » et « cœur de quartier ».

Avec l’implication des Services dédiés, la CCI a fédéré des entreprises par centre d’intérêts donnant naissance à trois regroupements (Club Inter-Entreprises de la Logistique, Association pour la Promotion de la Gastronomie Sétoise en vue d’obtenir une IGP Tielle de Sete, Club des Jeunes créateurs avec la Plateforme Initiative Thau).

Enfin, avec les autres CCI de la Région Languedoc-Roussillon, notre équipe a su promouvoir les actions collectives dans les secteurs innovation, industrie, international, tourisme, création-transmission-reprise, sans oublier la formation dont l’offre n’a cessé de se renouveler.

A travers les concours organisés en région, nous nous sommes attachés à faire connaitre nos ressortissants, dont certains ont été lauréats :Prix de la TPE  (Maxilico, Sté Méto & Co), Masters de la lettre M (Biotop, Proméo), Women’s Awards Grands Prix Objectif LR (la Coquerie).

Nous avons été présent aux grands rendez-vous de sensibilisation des entreprises : (CICE, journées Pays, soirée Mécénat, Cible  affaire, Ateliers E-commerce et E-Tourisme, Semaines de l’Industrie et de l’Apprentissage), soit de 160 manifestations organisées durant ces 5 ans.

Autant de preuves concrètes qui nous permettent de réaffirmer que nous avons rempli notre contrat au service de ce territoire qui détient de véritables pépites, un potentiel inépuisable de développement et un pouvoir d’attraction qui puise sa force dans ses atouts naturels.

Vous le savez nous n’avons pas été suivi dans notre souhait de devenir une CCI Locale. Ce statut, pourtant plus efficient et moderne, nous aurait permis d’avoir une présence forte et pérenne sur le territoire.

La départementalisation étant acquise, je me suis attaché à garantir une juste représentation de notre bassin économique.

L’appétit hégémonique de certains ne m’a pas donné d’autre choix que de me présenter au suffrage de cette future CCI de l’Herault.

Aussi, pour clôturer ce dernier discours, je voudrais emettre un vœux, celui que ce territoire fort de son identité et de son potentiel puisse trouver toute la place qu’il mérite au sein de la future chambre.

Enfin, merci à vous, chers élus, membres associés, conseiller techniques d’avoir été soudés autour de moi quand des choix difficiles s’imposaient à nous.

Merci au personnel et à sa directrice Dominique Canu qui je le répète souvent sont l’ADN de notre institution. Merci aux partenaires et collectivités qui nous ont accompagnés durant ces 144 ans.

Merci aux services de l’état qui ont toujours eu un regard bienveillant sur notre établissement.

Nous refermons ce soir plus d’un siècle d’histoire sans mélancolie mais avec la fierté du travail accompli.

Merci de votre attention

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.