Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

SETE - Le phare Saint-Louis - La semaine photos de Christian SINIBALDI

LA SEMAINE PHOTOS  Chaque semaine de nombreux rédacteurs et photographes contribuent bénévolement à l'information de tous et nous les en remercions vivement. Nous mettons en lumière chacun de ces talents et poursuivons cette série ” La semaine photo …”  par 11 Clichés ” Coup de Coeur ” d'une série intitulée “SETE – Le phare de Saint-Louis” Ces clichés sont  signés  Christian […]

LA SEMAINE PHOTOS 

Chaque semaine de nombreux rédacteurs et photographes contribuent bénévolement à l'information de tous et nous les en remercions vivement.

Nous mettons en lumière chacun de ces talents et poursuivons cette série ” La semaine photo …”  par 11 Clichés ” Coup de Coeur ” d'une série intitulée “SETE – Le phare de Saint-Louis”

Ces clichés sont  signés  Christian SINIBALDI – SETE

 

On remercie Christian SINIBALDI pour ces superbes clichés du phare Saint-Louis.


Les phares du passé 

Le phare est implanté sur la plus ancienne construction importante de Sète le môle Saint-Louis ; en effet ce môle, que vous avez emprunté pour venir 

jusqu’au phare, date de 1666 année de la création du port de Sète ( Cette à l’époque ) de par la volonté  de sa Majesté le Roi Louis XIV et de son ministre COLBERT. Il a été édifié sous la direction de pierre Paul RIQUET créateur du Canal du Midi et en charge alors des travaux du port de Sète.

En 1680 il y avait au bout de ce môle un fanal emporté par la tempête de 1683 en même temps que le mucor, c’est-à-dire le bout du môle. 

En 1720, y est construit, de forme carrée, de 17 mètre de haut, re-haussé plus tard à 25 mètres ; il se trouvait au seins du fort Saint-Louis; situé un peu plus vers la ville et édifié pour protéger l’entrée du port de Sète. Au XVII et XVIII à la vapeur de pétrole. Ce phare est électrifié depuis 1933.

En 1861 est édifié à l’emplacement du phare actuel un phare rond identique à celui d’aujourd’hui en pierre de Cassis de 33 mètres de haut. 

Le 19 Août 1944 ce phare rond est détruit par l’armée allemande ainsi que la tour carrée et les bâtiments situés autour, vestiges du fort Saint-Louis.

Le phare Saint-Louis sera reconstruit à l’identique au même emplacement que le précédent, en pierre de Frontignan et inauguré en 1949.

Le phare Actuel 

Ce phare a une hauteur de 33,5 mètres ( soit 35,85 mètres au-dessus du niveau de la mer ), sont fût mesure 6 mètres de diamètre à la base et 4,75 mètres au sommet.

Sa construction a nécessité 2297 pierres représentant 310 m3. C’est une pierre calcaire jurassique, extraite des carrières de Frontignan pour tout le phare sauf les 3 premières assises du fût qui sont en pierre de Cassis, seul vestige du phare précédent détruit en 1944

Il possède 14 fenêtres, 12 pour le fût et 2 pour la chambre de veille ainsi qu’un escalier hélicoïdal de 94 marches et deux échelles.

Ce phare a été conçu par les ingénieurs Demie et Molo et construit par les entreprises Guinet et Mazza.

C’est un feu bâbord ( rouge ), rythmé, 4 éclats groupés en 15 secondes, d’une portée de 7 miles ( 12kms) ; la lampe est à LED scolarisée depuis 2014.

Ce feu balise le môle et n’a qu’une utilité réduite pour les navigateurs entrant dans le port de nos jours. A l’origine ce fut le feu d’entrée de port, aujourd’hui son intérêt est surtout patrimonial. 

Sur la base du phare face à la mer est gravé ce texte de Paul Valéry : << Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l’eau riante et la danse infidèle des vagues >>.

Office de tourisme 

60 grand rue Mario-Roustant 

34200 Sète 


11 clichés sont disponible ssur notre page

FACEBOOK HERAULT TRIBUNE


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.