Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SETE - Quand LIBERTI démissionne... par Sébastien PACULL Conseiller National Les républicains et Maire Adjoint au Maire de la Ville de Sète

Il y a une trentaine d'années paraissait un best seller "Miterrand et les 40…

Il y a une trentaine d'années paraissait un best seller “Miterrand et les 40 voleurs”.
Depuis ils se sont reproduits et nous en trouvons partout. Le dernier exemple est bien de chez nous.
Petit flash back.

Il y a deux ans les élections municipales et communautaires portent à la tête de l'agglo CABT François Commeinhes, maire de Sète.

L'année d'après les électeurs accordent leurs voix au quarteron communiste qui se présente aux départementales sur Sète, emmené par l'inoxydable François Liberti.  A soixante-huit ans ils se sentait toujours vaillant. Ou plutôt son suppléant Sébastien Andral n'étant connu que du seul microcosme syndicalo gauchiste ne pouvant y arriver seul, Liberti, en vieux briscard joue la locomotive.

Un an plus tard, la Gauche sentant venir une catastrophe certaine lors des prochaines élections commence les grandes manoeuvres.  On se déchire entre nous mais à défaut de sauver des élus, conservons des postes.
On organise donc, toutes complicités confondues,  une fusion avec la CCNBT qui, si elle peut paraître logique,  n'en est pas moins précipitée.

Afin de changer les têtes, Liberti (qui s'en défend, mais qui le croiera? ) commence par laisser sa place au Conseil départemental à Andral. Place aux jeunes en quelque sorte. Il a pris en coup de vieux en douze mois.
Prochain épisode, d'autres démissions s'ensuivront notamment à la CABT. Oh pas beaucoup. Deux suffisent pour permettre l'arrivée dans cette institution du député Sébastien Denaja.

En 2017 sa réélection au Palais Bourbon posera problème, n'en doutons pas. 2017 date de la fusion des agglos et donc changement possible de président. Vous suivez mon regard?
Bien sûr selon tous ces gens ceci n'est que fantasme de politique fiction.
Gardons en mémoire quand même que Liberti zélateur de l'agglo à laquelle il est si attaché a combattu sa création durant tout son mandat de maire.

La CABT n'a vu le jour que grâce à la volonté, l'opiniâtreté de François Commeihnes et son sens de la négociation qui l'ont conduit à réduire le nombre de conseillers auquel Sète pouvait prétendre.

Contrairement à ce que l'on prétend,  l'Histoire, si elle ne repasse pas les plats utilise souvent les mêmes recettes de cuisine politique.
Encore un exemple de vote des citoyens bafoué par les magouilles de professionnels qui depuis des années ne vivent que de cela.

Une preuve, Sébastien Andral quitte sa profession dans le secteur hospitalier pour ne vivre que de la politique.
Quelle soudaine grandeur d'âme de la part de tous ces gens.
Electrices, Electeurs, lors de prochaines élections pensez à blinder vos votes comme vos portes. Protégez vous des vols par effraction.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.