Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SETE - Sauvons nos grandes lignes ferroviaires ! Appel de Villes de France et François COMMEINHES

L'appel de  Villes de France et François Commeinhes pour sauver les grandes lignes ferroviaires…

L'appel de  Villes de France et François Commeinhes pour sauver les grandes lignes ferroviaires

Sauvons nos grandes lignes ferroviaires !

Les propositions de Villes de France

Jamais dans l’histoire ferroviaire française, les villes moyennes n’ont eu à connaître un tel désengagement de la part de la SNCF, que ce soit en matière de circulation de TGV ou de trains intercités (dits TET). A la clef en 2016, une multiplication des fractures territoriales pour des bassins de vie de plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’habitants.

Face à des scénarios qui envisagent – à très court terme – une érosion irrémédiable du service, voire un sacrifice délibéré de l’activité ferroviaire, les élus des Villes de France entendent redonner la priorité au bon sens, à la performance, et à l’environnement. Il n’est plus supportable que les grandes lignes soient ainsi délaissées et contribuent à assigner certaines populations à résidence.

Réunis autour de Caroline Cayeux, présidente de Villes de France, les maires d’Arras, de Bourg-en-Bresse, de Colmar, de Montargis, de Sète, de Vitré, appellent de leurs vœux un schéma national de desserte ferroviaire, en concertation avec les régions et les villes, et qui articule l’ensemble des lignes entre elles (TER – TET- TGV). En dehors des seules métropoles, l’État doit donner plus de visibilité à l’offre à destination des villes moyennes.

Autorité organisatrice des transports au niveau national, il est urgent que l’État accorde un second souffle à la filière ferroviaire en mettant à contribution les autres modes de transports dans le financement du système d’infrastructure, mais aussi en faisant appel à d’autres opérateurs pour une offre plus compétitive.

La réorganisation des TET, sans doute nécessaire, est une occasion de remettre à plat certaines règles de gestion et de gouvernance. Au-delà du seul Appel à Manifestation d’Intérêt proposé aux régions sous l’égide de SNCF Mobilités – Villes de France demande l’accélération de l’ouverture à la concurrence des trains intercités, et l’ouverture de concessions pour les lignes abandonnées.

Contacts

Nicole Gibourdel, Déléguée générale

Armand Pinoteau, Conseiller
armand.pinoteau@villesdefrance.fr

Villes de France
94 rue de Sèvres
75007 Paris – France

Tél. : +33 1 45 44 99 61
www.villesdefrance.fr

Villes de France

Villes de France est une association d’élus pluraliste, présidée par Caroline Cayeux, sénateur-maire de Beauvais. Son président délégué est Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse. Forte de 25 ans d’action – sous son ancienne dénomination de Fédération des villes moyennes -Villes de France représente et accompagne les villes et agglomérations de taille infra-métropolitaine du territoire national dont elles forment l'armature urbaine. Elle regroupe ainsi près de la moitié de la population française. 

Villes de France porte l’identité de ces  territoires et défend leurs intérêts dans les débats de l'aménagement du territoire.  Villes de France informe ses adhérents, réalise les études dont ils ont besoin, organise les événements qui les font connaître, valorise les positions communes sur les sujets majeurs pour la « qualité de ville » : gestion locale, développement  économique et attractivité, innovation et enseignement supérieur, commerces et services publics, développement durable et qualité environnementale…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.