Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

«Soyons éco-responsables»

«Soyons éco-responsables» - Question orale à la séance du Conseil municipal du 16 juillet…

«Soyons éco-responsables» – Question orale à la séance du Conseil municipal du 16 juillet 2009 par Olivier Goudou

Monsieur le Maire,
Merci d’ avoir accédé à notre demande sur le rajout d’une question relative à la Vallasse lors du précédent Conseil. Le compte- rendu de la séance de juin énonce : «La question de l’écopôle de la Vallasse faisant débat actuellement dans la commune et saisi de plusieurs demandes, Monsieur le Maire propose de rajouter cette question à l’ordre du jour du Conseil municipal. Avis favorable unanime».

Toutefois, vous conviendrez de l’aspect laconique de cette phrase sur une question si essentielle et brûlante d’actualité. Aucun débat n’a eu lieu. Aucune décision, ni même l’ombre d’une motion n’ont explicitement été votées par cette délibération si ce n’est la seule question du rajout à l’ordre du jour. Cela est insatisfaisant puisque incomplet. C’est pourquoi, nous revenons vers vous pour traiter du sujet. Il est aujourd’hui urgent de développer ensemble les arguments de la lutte, de définir les actions pour la mobilisation, et surtout -à l’échelon intercommunal- de proposer une réelle alternative en terme de process et de lieu d’implantation.

I/ développer ensemble les arguments de la lutte :
Deux enquêtes publiques seront conjointes : l’une pour la révision simplifiée du Plan local d’urbanisme de Montblanc, l’autre sur les installations classées. Une grande richesse d’arguments       mérite d’être exploitée sur chacune de ces deux enquêtes. Il est essentiel de cibler les objections spécifiques à chacun de ces deux dossiers. Nous devrions constituer deux équipes de travail -transversales aux trois groupes- pour étudier et préparer les arguments à ces deux dossiers.
Nous gagnerions à travailler en réseau avec les communes limitrophes. Par exemple, seriez-vous favorable à ce que Bessan soit partenaire et solidaire de Vias dans son recours en justice? Auprès des trois commissaires enquêteurs, accepteriez-vous d’appuyer la demande d’une réunion publique de concertation spécifique à l’installation classée et cela en leur présence? En outre, il serait intéressant de se rapprocher des communes confrontées à des projets similaires portés par la même société (c’est le cas dans les Vosges).   

II/ définir les actions pour la mobilisation
Lorsque l’on veut marquer un refus, il est de bon ton de l’exprimer haut et fort, avec visibilité et lisibilité. La pose d’une banderole «le Maire et son Conseil municipal s’opposent fermement au projet de décharge de Montblanc» est légitime. Voyez, à Fabrègues, ils l’ont fait. Les possibles désagréments ponctuels en terme commercial (plutôt sur les biens immobiliers que sur l’alimentaire et les consomptibles) n’ont aucune mesure sur ceux qu’ils seraient demain en terme d’image et de qualité de vie si le projet de décharge se concrétisait. Quelles actions proposez-vous? Les idées existent, débattons-en et appliquons-les.

III/ proposer une réelle alternative en terme de process et de lieu d’implantation
à l’échelon intercommunal :
L’heure est grave. L’Hérault produit 1.300 000 tonnes de déchets par an dont 400.000 tonnes sont exportées dans d’autres départements. Cette situation qualifiée «d’inacceptable» par le Préfet Schott il y a un an est un défi aux élus. La loi exige de traiter les déchets au plus prés du lieu de production. Ici et maintenant, les élus doivent imaginer de réelles solutions alternatives à la décharge de Montblanc. Le Plan départemental d’élimination des déchets préconise le tri, le compostage, le recyclage et proscrit toutes formes d’incinérateurs sur la zone ouest. Selon le Collectif regroupant un grand nombre d’associations de défense de l’environnement du département, les atouts de ce plan sont tripes : le process est écologique, le coût du process est économique, l’élaboration du plan est le résultat d’une vraie concertation associatifs/administrations/élus pendant plusieurs années. En plus, une récente directive-cadre européenne va dans ce sens. Approuvez-vous la position du CIDH? (Collectif Inter-associatif des déchets de l’Hérault)

Par ailleurs, la Communauté de Communes de Thongue vient de s’exprimer en faveur de l’Ecopôle de la Vallasse. Quel commentaire faites-vous du choix de cette Communauté de Communes à laquelle vous aviez un temps milité pour faire adhérer Bessan afin de quitter son périmètre communautaire naturel qui est celui de la Communauté d’agglomération d’Agde-Pézenas?

En vous remerciant,

Olivier Goudou,
Conseiller municipal

http://nsa08.casimages.com/img/2009/07/14/090714100324227491.jpg

Photo : Hôtel-de-Ville de Fabrègues, juin 2009

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.