Territoire à Risque Important d'inondation (TRI) de Béziers-Agde - Cartographie des surfaces inondables et des risques

Alors que l'enquête publique sur le PPRI se poursuit en Ville d'Agde.  Hérault Tribune…

Alors que l'enquête publique sur le PPRI se poursuit en Ville d'Agde. 

Hérault Tribune éa été destinataire du dernier rapport de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l'HERAULT en date de Décembre 2013  et portant sur le Territoire à Risque Important d'inondation (TRI) de Béziers-Agde  intérgrant la cartographie des surfaces inondables et des risques. 

La sélection du Territoire à Risque Important d’inondation de Béziers–Agde implique la mise en œuvre d’une stratégie concertée pour répondre à la Directive inondation.

Le rapport vise en outre à enrichir le porter à connaissance de l’État dans le domaine des inondations et à contribuer à la sensibilisation du public. Plus particulièrement, le scénario « extrême » apporte des éléments de connaissance ayant principalement vocation à être utilisés pour préparer la gestion de crise

Certains des élements présentés dans ce rapport ne plaideront pas en faveur d'une révision du PPRI présenté récemment par la préférecture et ousmis au commisaire enquéteur 

On y lmit notament  qu'en raison d'une forte vulnérabilité humaine du territoire, notamment sur les lidos languedociens, anthropisés et artificialisés, très vulnérables aux aléas littoraux (érosion et submersion), la doctrine inter-régionale sur l'élaboration des Plans de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) préconise de ne pas augmenter les enjeux humains et économiques sur ces secteurs et donc d'interdire du moins, limiter très strictement les constructions sur lidos, y compris dans les dents creuses. 

Si le rapport indique que nos  rivages appartiennent à la catégorie des côtes relativement peu exposées aux tempêtes,  il souligne que l’impact de certains événements exceptionnels peuvent avoir des actions spectaculaires lorsque les houles sont associées à des niveaux d’eau élevés (pleines mers, vent soufflant depuis le large) attaquant les hauts de plage, voire rompant par endroit les cordons littoraux ou les digues et fragilisant certaines infrastructures humaines (ports, ouvrages de protection, habitations). 
Les tempêtes les plus marquantes de ces dernières décennies sont les tempêtes ayant sévi dans la région

Ainsi, deux risques majeurs dus à la mer sur le littoral existent :

  • les risques de submersion dus à la montée des eaux par surélévation du plan d’eau lors des tempêtes attaquant la côte, et au voisinage des estuaires, influençant l’écoulement des rivières lorsque celles-ci sont en crue ;

  • les actions dynamiques de la houle pouvant détruire les biens et personnes, cette action pouvant se produire de façon différente en agissant :

• directement sur les structures ;
• ou indirectement par érosion des littoraux sableux ou des falaises protégeant naturellement celles-ci.

  • Il préconise enfin les côte d'aléas classées en trois catégories de risques :
    • l’évènement fréquent
    • l’évènement moyen   avec une cote d alerte esrtimée entre 2m NGF et 2.40 m NGF

    l’événement extrême

    Un rapport important Mise en œuvre pour la Directive Inondation par Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l'HERAULT  et qui constitue un Rapport explicatif du Territoire à Risque Important d'inondation (TRI) de Béziers-Agde en date de Décembre 2013 


    Cliquez sur le document  pour l'agrandir en plein écran
    Attendre 15 à 30 seceondes  pour le chargement du dossier 


     

     

     


     

     

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.