Tous Timbrés… ? Editorial .. par Didier DENESTEBE

  Tous Timbrés… ? Ou si peu affranchis du quotidien et de la réalité économique ? Ne…

 

Tous Timbrés… ? Ou si peu affranchis du quotidien et de la réalité économique ?
Ne se rendent ils pas compte des conséquences sociales induites que risquent d’engendrer le conflit de La Poste d’Agde pour quelques entreprises locales déjà peu épargnées par la crise ?

Ne voyez pas dans cette interpellation une prise a parti des uns ou des autres !
Qu’un conflit existe entre direction et syndicats est légitime. Les revendications salariales sont un droit constitutionnel reconnu au travers du droit de grève depuis 1946.

Les postiers, en première ligne aujourd’hui de la récrimination des usagers sevrés de distribution, ont,  il est vrai, une relative sécurité de l’emploi. Ils ne doivent pas non plus être considérés comme les nantis d’une société qui les rémunère à hauteur de 1200 € mensuels pour une distribution quotidienne à cyclomoteur qui ne les exonère ni du vent, ni du froid ni de la pluie. Pour autant, s’ils sont légitimes dans leur droit, ils doivent également se montrer responsables de la mission de service public dont ils sont redevables devant les usagers et devant une société qui pourrait être indirectement paralysée par les conséquences d’un jusqu’au-boutisme préjudiciable à tous.

La direction locale et régionale, doit également prendre ses responsabilités. Le statut  juridique de La poste s’est transformé en mars dernier en société anonyme, mais cette transformation n’a pas eu pour conséquence de remettre en cause le caractère de service public national de La Poste” défini autour de deux principes : continuité  et égalité du service public.

Les responsables régionaux de La POSTE, sont également en droit d’être inflexibles dans les négociations qui les opposent aux syndicats et aux postiers. Mais ils ont également la mission de continuer le service rendu aux usagers. Les postiers grévistes n’entravent pas, à ma connaissance, la distribution par des postiers non grévistes ou par un personnel intérimaire ou saisonnier qui ne viendraient qu’infléchir légèrement un chômage cruellement ressenti dans notre région.

Que chacun prenne donc ses responsabilités ! La direction de la Poste ne doit pas en être exempte. L’état est toujours l’actionnaire majoritaire de cette société anonyme. Il doit assurer cette continuité du service public ! L’Etat s’est engagé, lors du changement de statut à accompagner La Poste et les élus locaux dans leur dialogue territorial en soutenant l’adaptation du réseau de La Poste.

Alors puisque raison d’ETAT .. Où sont les politiques  de tous bords inconscients de cette réalité sociale ?
Inconscients des conséquences sur l’économie touristique désorientée par des réservations locatives ou hôtelières qui ne parviennent plus à destination. I
Inconscients des difficultés de trésorerie des entreprises  qui ne réceptionnent  plus les  chèques ou les commandes de leur clientèle ?
Quel silence  et quelle couardise de ces hommes, de droite , de gauche ou d’ailleurs qui par trop peur de froisser un électorat ou d’en frustrer un autre ne se positionnent même plus sur un sujet aussi sensible !
A force de ne penser qu’à eux c’est leur avenir qui restera en poste restante !

C’est ensemble et collectivement, sans démagogie ni parti pris qu’ils doivent aujourd’hui appeler les protagonistes de ce conflit à une prise en compte de la gravité de la situation.

C’est ensemble et sans préjugés politiciens qu’ils doivent intervenir auprès des syndicats, de la direction  des personnels et des plus hautes autorités de l’Etat afin que chacun prennent ses responsabilités, que chacun respectent ses engagements tout autant que le droit d’autrui en prenant en compte les intérêts personnels ET l’intérêt général.

A défaut …et en cas d’échec … les publicitaires pourront alors inventer un nouveau slogan pour LA POSTE .. : Tous timbrés !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.