Tram, PEM, Bus HNS, la future carte des mobilités dans la Métropole de Montpellier

" D’ici 2024, nous souhaitons que 75% de la population soit desservie par le réseau structurant contre 51% aujourd’hui, et 78 % des actifs contre 57 % actuellement ". C'est ce qu'a indiqué Philippe Saurel lors de la présentation des futures grandes orientations « Mobilités » de la métropole de Montpellier. Voir la carte...

La carte des futures grandes orientations « Mobilités » de la Métropole a été présentée ce mardi 7 juin 2017. Ce travail mené en concertation avec les 31 communes, les différents partenaires institutionnels et associatifs, a pour ambition de proposer plus de services aux habitants tout en respectant l’environnement. Cela passera par une extension du réseau structurant à haut niveau de service. Ces orientations s’inscrivent dans la continuité des objectifs du schéma de cohérence territoriale (SCoT) et en cohérence avec la Métropole en réseau.

3 nouveaux pôles d’échanges multimodaux annoncés

Cette extension du réseau structurant passera par :

Un réseau ferré enrichi de 3 pôles d’échanges multimodaux (PEM) ce qui portera leur nombre à 5 (Baillargues, Notre-Dame de Sablassou, Saint-Roch, Montpellier Sud de France et Villeneuve-lès-Maguelone)

La ligne 5 confirmée. Du nouveau également pour les lignes de tramway, au nombre de 5 : le prolongement de la ligne 1 de tramway jusqu’à la gare et pôle multimodal Montpellier Sud de France, la ligne 2 Jacou-Saint-Jean de Védas, la ligne 3 Juvignac-Lattes-Pérols, la ligne 4 Montpellier Boucle centre-ville, et la réalisation de la nouvelle ligne 5 de tramway entre Clapiers et Lavérune.

3 lignes de bus à haut niveau de service

Ce réseau à armatures sera enrichi de 3 lignes de bus à haut niveau de service sur près de 50km offrant un gain de temps, plus de fréquences de passages, une amplitude élargie et des voies réservées. La première de ces lignes desservira la zone d’emploi du Millénaire, puis place de l’Europe et le PEM Notre-Dame de Sablassou pour être étendue dans un second temps jusqu’à Castries (en s’appuyant sur l’ancienne voie ferrée). La deuxième ligne de bus à haut niveau de service assurera les liaisons interquartiers sur Montpellier, entre le rond point Charles de Gaulle (Castelnau-le-Lez) et Les Sabines. La troisième ligne de bus HNS desservira depuis le Peyrou, l’avenue Louis Ravas, Alco, et Euromédecine.

4 nouvelles lignes de bus structurantes

Ce réseau sera complété par la mise en service de 4 lignes de bus structurantes afin de mieux desservir les communes de la métropole. Une depuis Prades-le-Lez en connexion avec la ligne 5 de tramway à Clapiers. Une autre depuis les Hauts de Massane jusqu’à la Place Albert 1er en passant par l’avenue du Père Soulas. Une assurant la desserte des secteurs La Martelle, rue de la Figairasse, l’avenue de Toulouse et Estanove. Enfin une quatrième desservant les communes de Cournonsec à Lavérune.

Carte mobilité Montpellier752

Philippe SAUREL, a indiqué que : ” L’intégration de l’ensemble des liaisons à vocation économiques et touristiques permettront de garantir le rayonnement et l’attractivité de Montpellier et sa Métropole “.

Quatre voies aménagées pour les bus HNS

Afin d’optimiser l’efficacité de ce nouveau réseau, des aménagements de voies dédiées aux bus visant à développer la rapidité des transports seront réalisées sur l’avenue Pierre-Mendès-France depuis la place de l’Europe, sur la rue Becquerel au Millénaire, au rond-point Maurice Gennevaux en attendant l’arrivée de la ligne 5 à Lavérune, et enfin sur la route de Nîmes au Crès.

Premières esquisses des aménagements Bus HNS

Pierre mendès France

Rue Becquerel

Route de Nîmes au Crès

Maurice

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.