Travaux Commune de Vias

Il existe plusieurs façons de faire de la politique. Effets de manche, discours pompeux…

Il existe plusieurs façons de faire de la politique. Effets de manche, discours pompeux et prometteurs de ventripotents marchands d’avenir meilleur ; discours dans lesquels, la politique de l’un est nettement meilleure que celle de l’autre, le tout constituant le cocktail du politiquement correct qui anime les réunions publiques, et qui depuis des siècles porte au firmament la croyance utopique de la plèbe. Puis, il y a ceux qui, plus discret, travaillent pour le bien de la communauté sans se soucier de leur avenir personnel, et enfin les citoyens regroupés en association ou individuellement qui se doivent d’entrer dans ce jeu pour canaliser, critiquer, proposer et surtout informer voire contrarier …

Le 13 juillet 2008 j’avais l’honneur de faire paraître sur Hérault-Tribune un petit commentaire sur les accidents de la route, notamment à la suite du décès d’un jeune garçon de la commune de VIAS, ce qui m’avait valu le commentaire suivant de la part d’un membre de la prévention routière d’Agde : « Si vous Monsieur Jacques Amagat vous doutez de l’action de l’Association Prévention Routière, je vous invite à prendre contact avec moi en me répondant sur Hérault-Tribune. J’ai une proposition à vous faire. Codialement. René Trouillet ». A la suite, j’adressais une réponse à ce Monsieur sur le site en question en lui proposant quelques images de situations routières incohérentes situées sur la commune de VIAS.

Voir le reportage photo

Là est l’objet de mon propos. Le 16 juillet 2008 paraissaient donc ces images sur Hérault-Tribune.
Le 4 août 2008 la mairie de VIAS attentive et à l’écoute de ses administrés mettait en conformité la situation irrationnelle de la signalisation routière. On ne peut que se féliciter de ce début de symbiose entre dirigeants et dirigés… Il est évident que les habitants du quartier de la Jule et des quartiers environnants, notamment les parents et enfants se rendant à l’école située au-delà de la route départementale 912 ne peuvent qu’apprécier à sa juste valeur l’attention portée à leur sécurité, pourtant négligée à cet endroit pendant tant années.
S’il est vrai que la gestion d’une commune ne s’arrête pas là, l’élu n’est pas obligé d’être sourd et méprisant envers ses administrés pendant des années mais, au contraire, se doit de réagir rapidement aux solutions incontournables et peu couteuses. Elu, on observe sa communauté au moyen d’un angle de 360° et non au moyen d’un angle de 90° selon ses convictions et ses affinées personnelles.

 Il y a une marge entre neutralité et vide abyssal. Combien de dossiers et de situations dans le respect de l’autre auraient pu aboutir positivement pour des parties prenantes sans être attirés par la spirale de l’arbitraire, du jusqu’au-boutisme, et de l’inconséquence.

Je veux donc mettre aujourd’hui en exergue la réactivité de la municipalité de VIAS face à une situation dangereuse pour les enfants de la commune.

http://nsa02.casimages.com/img/2008/08/06/080806072739866372.jpg

Cordialement.
Jacques AMAGAT

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.