Un été en France : le château de Malbrouck, château des 'Trois frontières', en Moselle

Reportage

Construit à la fin du Moyen Age, le château de Malbrouck est le seul château du XVe siècle intégralement conservé en Lorraine.

Photo : vue du Château Malbrouck, en Moselle © CD 57

Propriété actuelle du Conseil départemental

Depuis sa position dominante surplombant la vallée de Manderen, ce château a fière allure avec ses hautes murailles et ses quatre tours d’angle. Depuis son rachat par le Conseil départemental de la Moselle, il est devenu un des atouts majeurs du tourisme régional.

Perché sur sa colline, il domine de ses tours carrées la vallée en contrebas et le village de Manderen. Ici, nous sommes tout au nord du département de la Moselle, à deux pas du Luxembourg et de l’Allemagne, une région marquée par les guerres, le flux et le reflux des frontières. Et qui explique bien sûr la présence d’une telle forteresse.

Le Château de Malbrouck est aujourd’hui un des fleurons du patrimoine touristique en Moselle. Le Conseil départemental, qui mène une politique active de valorisation du patrimoine, a acquis cette forteresse en 1975. Il y a engagé de longs travaux de restauration qui se sont terminés au cours de l’été 1998. La somme investie a représenté 100 millions de francs à l’époque, soit plus de 15 millions d’euros.

Des expositions

Après cette intense période de réhabilitation, le site a ouvert pour la première fois au public le 5 septembre 1998. L’exposition inaugurale avait été organisée sur le mythe de la Toison d’Or. Plusieurs expositions prestigieuses y ont été par la suite organisées : Les Dragons en 2005, Niki de Saint-Phalle en 2010, Robert Doisneau, en 2011, Ben en 2012, Georges Brassens en 2013, Samouraïs et Chevaliers en 2015, Les Héros dessinés de la Guerre de Troie à la Guerre des Étoiles en 2017, Les 70 ans du Journal – Tintin, les jours heureux en 2018, Hergé, une vie, une œuvre en 2019. Enfin Astérix l’Européen, qui a remporté un vif succès, en 2021.

Un peu d’histoire…

Pour mieux connaître les riches heures de cet édifice si particulier, remontons dans le temps… En l’an 1414, Arnold IV de Sierck demande au Duc de Lorraine l’autorisation de bâtir une demeure sur la colline surplombant le village de Manderen. Édifié à partir de 1420, le château est le témoin de nombreux événements qui ont marqué l’histoire de ce côté-ci et de l’autre côté de la frontière. Hélas, il n’échappe pas aux ravages de la Guerre de Trente Ans, au début du XVIIe siècle. Il n’est plus que ruines et désolation.

D’importants travaux de reconstruction sont ensuite entrepris. Il prend alors le nom de château de Malbrouck, par déformation du titre de John Churchill, duc de Marlborough. Celui qui « s’en va-t’en guerre », comme le chante la comptine. Notre homme y avait établi son quartier général lors de la Guerre de Succession d’Espagne. Marlborough, dont le nom est difficile à prononcer dans ces contrées de langue germanique, était devenu, par le truchement des transcriptions écrites et surtout orales, Malbrouck. Pour l’histoire, il faut savoir que ce célèbre John Churchill est un ancêtre du nom moins célèbre Winston Churchill !

Un chantier colossal

Passent trois siècles et, en 1930, le château est classé Monument historique. En 1975, il est acquis par le Département de la Moselle. De nombreux travaux de restauration sur une surface de bâti d’environ 1 500 m2 sont entrepris de 1989 à son ouverture au public en 1998. Il constitue par son ampleur et sa durée, le deuxième plus important chantier portant sur un Monument Historique en France. Un travail d’études préparatoires colossal  a été mené pour respecter la charte de Venise qui définit les principes de restauration d’un monument.

Vue aérienne du château Malbrouck © Guillaume Ramon
Vue aérienne du château Malbrouck. Le château possède quatre tours d’angle. Elles sont reliées entre elles par des courtines, un corps de logis à trois niveaux et une vaste cour centrale. Il est possible d’y effectuer un circuit complet par les niveaux supérieurs de chaque tour.© Guillaume Ramon


Le château possède quatre tours : la Tour de la Lanterne, la Tour de la Sorcière, la Tour du Rocher Chauve et la Tour des Dames. Cette dernière a pour particularité d’être ronde à pan coupé. Chacune est flanquée d’une tourelle d’escalier. Les quatre tours sont reliées entre elles par des murs de courtine d’une hauteur de 12 à 18 mètres. Dans la cave, les fouilles archéologiques ont révélé la présence de plomb, de mercure et d’antimoine. Des éléments qui laisseraient penser que certains habitants du lieu auraient pu pratiquer l’alchimie. La Tour des Dames est certainement la plus ancienne du château. Construite sur un rocher plus stable, elle était la mieux conservée. Elle est la seule à posséder un dispositif militaire efficace avec des mâchicoulis.

Déambuler dans les différentes parties de ce bel édifice est une vraie découverte. Le travail accompli par les artisans est admirable. La vue des remparts sur les vallées environnantes, sur le Pays des Trois Frontières, est exceptionnelle. D’où le succès en matière touristique qui ne se dément pas depuis presque vingt-cinq ans maintenant : depuis son ouverture, cet endroit emblématique du tourisme mosellan a accueilli plus de 1 500 000 visiteurs.

L’expo de l’été, une rétrospective dédiée à René Goscinny

Exposition Goscinny - Château de Malbrouck Photo : Guillaume Ramon / CD 57
Exposition Goscinny – Château de Malbrouck © Guillaume Ramon / CD 57

Astérix, Lucky Luke, Iznogoud, le Petit Nicolas, les Dingodossiers… Ces bandes dessinées font désormais partie de notre patrimoine culturel. Si beaucoup ont déjà fait l’objet d’une exposition, ce n’était jusqu’à présent pas le cas du travail de scénariste de René Goscinny. Pour la première fois, une rétrospective inédite révèle les secrets de fabrication de celui qui a marqué à jamais l’art de la bande dessinée. De ses péripéties américaines à ses collaborations étroites avec les plus grands artistes du neuvième art de son temps, tels Albert Uderzo, Morris ou encore Gotlib, cette exposition exceptionnelle retrace plus de deux décennies d’écriture. Une période au cours de laquelle René Goscinny a imaginé plus de 450 scénarios de bande dessinée.

Elle met en avant également les ressorts de son écriture, la justesse de ses dialogues, l’équilibre entre les personnages et un sens du découpage et des rebondissements imparable. Enfin, le parcours A la découverte du travail de Goscinny se penche sur l’un des aspects les moins connus de sa carrière : son implication dans la lutte pour les droits d’une profession aux contours encore flous. Un combat qui a contribué à la reconnaissance de la bande dessinée comme un art à part entière. Exposition à voir jusqu’au 13 novembre 2022.

Dominique Péronne pour RésoHebdoEco / www.reso-hebdo-eco.com

1 LOGO un ete en france rectangle

Informations pratiques

Château de Malbrouck – 57480 Manderen-Ritzing – Tél. : 03 87 35 03 87 – www.chateau-malbrouck.com
E-mail : malbrouck@moselle.fr

Horaires d’ouverture 2022

Ouverture jusqu’au 25 novembre 2022.
En septembre, octobre, novembre, du mardi au vendredi de 10h à 17h et de 10h à 18h, les week-ends et jours fériés. En août : du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé le 1er novembre.

Tarifs

Plein tarif : 7 € / Tarif réduit : 5 € / Gratuit pour les enfants de moins de 16 ans.
Possibilité d’acheter les billets en ligne  

Accessibilité aux personnes handicapées

L’accès aux personnes malentendantes et malvoyantes est réalisable à l’occasion de presque toutes les manifestations. En revanche, l’accueil des personnes en fauteuil roulant est uniquement possible dans quelques espaces : la première tour qui dispose d’un ascenseur, le rez-de-chaussée de la tour du Rocher Chauve où se trouvent un espace d’exposition, la taverne, certaines salles de réception et les toilettes. Attention, les espaces de visites du château sont difficiles d’accès pour les poussettes.

Se restaurer et se loger

Hôtel-Spa cinq étoiles Le Domaine de la Klauss à Montenach, labellisé Relais et Château. 28 chambres de grand confort. 2, impasse du Klaussberg – 57480 Montenach – Téléphone : 03 82 83 19 75 – www.domainedelaklauss.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.