Vallée de l'Hérault : Jean-François Soto présente les nouvelles dynamiques du territoire

Reportage

Mercredi 15 septembre, Jean-François Soto, président de la Communauté de communes Vallée de l’Hérault et maire de Gignac, est revenu sur les accomplissements et les futurs chantiers inscrits dans le projet de territoire 2016-2025.

Lors de cette prise de parole, qui intervient à la mi-parcours du projet, il s’est exprimé sur la feuille de route de l’acte 2, un dossier qui prendra forme entre 2021 et 2027 et répondra aux nouveaux besoins liés à la croissance de la population (2% par an).

“On essaye de construire la Vallée de l’Hérault de demain, explique-t-il. On est très axé sur la construction des services de proximité. Il y a la volonté commune de nous orienter vers la jeunesse, l’avenir, sans toutefois tourner le dos à nos racines, telles que l’activité agricole”.

Bâtir une économie attractive

L’ambition portée par le projet de territoire est la construction et la pérennisation d’une économie attractive et durable, innovante et créatrice d’emploi.

En pratique, la Communauté de communes va apporter son soutien à l’installation des agriculteurs et des activités complémentaires afin d’encourager l’essor d’une agriculture durable de qualité, à haute valeur paysagère et économiquement viable.

Elle accompagnera également le développement des entreprises et la création d’emplois en faisant le pont entre les différents acteurs et en procédant à l’aménagement de tiers-lieux, tels que “L’Alternateur” (ouverture prévue début 2022).

Le renforcement de l’attractivité du territoire ne sera pas uniquement axé sur les nouveaux acteurs. Le projet stipule que la Communauté de communes veillera à la protection et à l’épanouissement des commerces de proximité (aide à la digitalisation, action locale sur l’immobilier commercial…). Il mentionne aussi qu’un investissement conséquent sera dédié au développement de l’offre de tourisme : soutien à la création d’hébergements, communication autour de l’œnotourisme, etc.

Préserver le cadre de vie et renforcer les services

Ce projet de développement vertueux comprend un large volet sur la préservation du cadre de vie. Afin de conserver son harmonie et son équilibre, la Communauté de communes prévoit d’accompagner les communes dans leurs aménagements urbains. Elle apportera notamment son soutien dans le développement des cœurs de village, la restauration et la préservation du patrimoine et la biodiversité, ainsi que dans la gestion durable de toutes les ressources du territoire (systèmes d’assainissements innovants, rénovation énergétique…).

Tous ces éléments participeront à l’amélioration de la vie quotidienne des locaux. Ils seront accompagnés d’une évolution des services de proximité : diversification de l’offre de soins avec l’aménagement d’un pôle santé à Gignac, installation d’un pôle d’échanges multimodal pour faciliter les mobilités douces, création d’une nouvelle crèche, développement de l’offre de loisirs…

A ce titre, le secteur de la culture occupe une grande place dans le projet de territoire puisqu’un axe lui est totalement dédié. Celui-ci porte trois objectifs :

  • Équilibrer l’implantation territoriale de l’action culturelle (réhabilitation des antennes de l’École de musique, organisation d’événements musicaux…)
  • Renforcer le développement et l’élargissement des publics de la culture (nouvelles disciplines sportives et culturelles, lien avec les établissements scolaires…)
  • Expérimenter et créer un développement artistique et culturel moderne (développement des outils numériques, projets scientifiques et culturels autour des lieux patrimoniaux…)

“Que les gens soient au sud, au nord, à l’est ou à l’ouest du territoire, le but est que tout le monde en profite un petit peu. Aucune de nos communes n’est oubliée”, se réjouit le maire de Gignac.

Le financement des opérations

“Quand on fait des investissements de ce genre, il est important de mettre des moyens et des ressources, rappelle Jean-François Soto. On se doit de construire un budget sérieux”.

Concrètement, le projet de territoire se décline en un Programme pluriannuel d’investissement de 116 millions d’euros sur 7 ans (2021-2027), soit : 28 millions d’euros pour le secteur de l’économie (aides au commerce et à l’agriculture, développement touristique, économie numérique…), 60 millions pour l’amélioration du cadre de vie (assainissement, déchets ménagers…), 12 millions pour le renforcement des services (mobilités douces, sports…), 7 millions pour le domaine de la culture (diffusion culturelle, rénovation du patrimoine…) et 9 millions pour les actions transversales (fonds d’aides aux communes) et moyens du projet (informatique, bâtiments, matériels…).

Vers une communauté d’agglomération ?

“On réfléchit à construire une grande agglomération. C’est un vrai projet de réflexion autour de la restructuration du territoire, indique le président de la Communauté de communes. Aujourd’hui, dans la Vallée de l’Hérault, on est rendu à 41 000 habitants. A la fin de mon mandat, on devrait arriver à 45 000. Il est important d’anticiper et de réfléchir à ce genre de support”.

Pour Jean-François Soto, cette ambition est cohérente avec l’intercommunalité mise en place sur le territoire : “Grâce à la force des services proposés, Aniane, Saint-André-de-Sangonis et Gignac sont un vrai triptyque. Il y a une cohérence entre les trois communes, on partage beaucoup de choses. Avec mon équipe, on dit simplement qu’on peut continuer à créer les conditions pour qu’on travaille ensemble et que cela nous permettrait de fixer des objectifs à moyens et longs termes, tout en consolidant les bases existantes. Bien évidemment ce genre de chose prend du temps”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.