VIAS - APRÈS LA FACTURE D’EAU par Les élus de Vias Dynamique et Solidaire

APRÈS LA FACTURE D’EAUIl aura fallu un mouvement de révolte dans le village après…

APRÈS LA FACTURE D’EAU

Il aura fallu un mouvement de révolte dans le village après la réception des factures d’eau pour que la mairie daigne donner un semblant d’explication à la population dans un courrier signé par un adjoint plutôt que lui-même.

Si le courrier tend à faire porter la charge sur la Loi et la Communauté d’Agglomération, ce sont bien les décisions municipales d’augmentation du tarif et de la clôture de la régie municipale au profit du Syndicat du Bas Languedoc qui a pour délégataire la Lyonnaise des Eaux qui sont au cœur de cette dernière facture.

Face aux problèmes d’alimentation en eau, la commune avait d’autres solutions qui lui permettaient de conserver son service municipal d’alimentation en eau potable avec tous les avantages que cela présente.

La solution hélas retenue, qui a consisté à donner le service de l’eau à la Lyonnaise des Eaux via SBL est la plus simple pour la municipalité mais la plus pénalisante pour les consommateurs.
Soulignons que la ville de Portiragnes soumise aux mêmes contraintes que Vias a rejeté cette solution.

Nous ne pouvons que regretter :

– qu’aucune information préalable n’ait été donnée à la population sur l’arrivée imminente de cette facture,

– sur la mise en place systématique d’un échéancier de paiement,
– sur les raisons de l’augmentation de 22% du prix de l’eau dès 2016.
– sur le futur le prix de l’eau dont la première facture devrait arriver dans quelques mois.

Et ce n’est pas fini avec 1,5 millions de nouveaux emprunts pour l’eau et l’assainissement !

Au mois de mars 2016, le conseil municipal avait décidé d’emprunter 500 000 euros sur le budget de l’eau et 500 000 euros sur celui de l’assainissement pour assurer le raccordement des concessions de plage aux réseaux publics.

Au mois d’octobre 2016 ce sont 2 nouveaux emprunts de 750 000 euros pour l’eau et 750 000 euros pour l’assainissement qui ont être contractés pour les travaux de l’avenue de la Méditerranée.

CONCESSIONS DE PLAGES

Dans l’affaire des concessions de plages, la résiliation de la convention d'exploitation du lot n°7 Sainte Geneviève à la demande du bénéficiaire fait la démonstration d’une opération menée à la légère depuis le début. Nous nous souvenons des concessions qui n’ont pu fonctionner cette année que fin juillet suite aux « négligences » de la mairie.

Sur les 9 concessions proposées il n’en subsiste à ce jour que 5 attribuées (la 6ème dont personne ne voulait en 2016 devrait être concédée sous peu). Ce sont 3 concessions en moins qui représentent une perte sèche de recettes de 21 600 euros par an. Rappelons que la commune a investi sur ce projet plus d’un million d’euros.

C’est donc bien une opération déficitaire pour l’ensemble des contribuables de la commune.

Les élus de Vias Dynamique et Solidaire : Nelly ASENSIO – Josiane BUCHACA – Patrick HOULES – Jean- Louis JOVIADO – Louis JOVIADO – Richard MONEDERO

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.