VIAS - Un Carnaval populaire

Trois jours de fête et de tradition. L’ouverture des festivités carnavalesques, haute en couleur, s’est…

Trois jours de fête et de tradition.

 

L’ouverture des festivités carnavalesques, haute en couleur, s’est faite sur le Parvis de la Vigneronne, jeudi 20 février en soirée, au son des musiciens de la peña Bella Ciao et du Chevalet de Cournonterral.

 

Les majorettes du Bâton Club Viassois ont, pour leur part, permis aux spectateurs de voyager en Californie avec un spectacle inspiré de musiques de films américains.

 

Ce fut ensuite au tour du petit et du grand Poulain de faire leur show avec des tournoiements, des levées et un baiser final entre les deux animaux totémiques largement applaudi.

 

Les danseuses et danseurs des Festa Fabo étaient également présents pour animer la soirée avec leurs représentations traditionnelles.

 

L’atmosphère festive s’est poursuivie le vendredi, journée consacrée entièrement aux enfants.

 

Dès le matin, le petit Poulain a repris ses acrobaties sur la Place des Arènes avant de s’élancer dans les rues, accompagné de la Buffetière des « Pitchous », pour finir sous les Halles couvertes.

 

L’après-midi, différentes animations étaient proposées sur le parvis de l’église Saint Jean-Baptiste.

 

Des super-héros, des princesses et d’innombrables personnages de dessins animés ont investi les lieux pour participer au défilé coloré en cœur de ville, mené par Monsieur Carnaval. Les enfants du centre aéré avaient revêtu leurs costumes spécialement confectionnés pour l’occasion.

 

En soirée, le Tintamarre, animal légendaire, a enthousiasmé le public, déambulant avec fracas et folklore dans le centre historique. Un bal a ensuite permis à tout un chacun de poursuivre la fête, Place du 14 juillet.

 

Le point d’orgue des réjouissances fut le samedi. Après des mois de préparation, chaque groupe a enfin pu dévoiler l’originalité de ses déguisements.

 

Dès le matin, les traditions ont été respectées avec les danses du Poulain, la Buffetière en rouge et blanc et ses arrêts habituels, notamment sous les Halles où peñas, « gabel », animal totémique et Carnavaliers ont poussé l’ambiance joviale à son apogée.

 

L’après-midi, les badauds étaient venus nombreux pour admirer le traditionnel défilé. Mineurs, Indestructibles, plongeurs, astronautes de la Nasa, Pinocchios, gardes Anglais, Doras les Exploratrices, danseuses, joueurs de ping-pong, membres de la Jet Set, fleurs, apiculteurs, pirates, prisonniers, gorilles King Kong, requins, lutins du Père Noël, voyantes, membres de la Casa de Papel, clowns, ouvriers d’usine chimique… Le cortège, composé d’une dizaine de chars, a offert un spectacle digne des jours de fête !

 

Le défilé terminé, une marée humaine s’est rassemblée sur le parking Gambetta pour assister à la mort de Monsieur Carnaval dans une folle farandole, avant de rejoindre la Place du 14 juillet.

 

Familiale et populaire. Voilà le secret de cette emblématique fête du calendrier hivernal qui séduit de plus en plus.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.