VIAS - Un paquet d' euros jeté à la mer en côte ouest à VIAS.

Un paquet d' euros jeté à la mer en côte ouest à VIAS. En…

Un paquet d' euros jeté à la mer en côte ouest à VIAS.

En 2 journées d'un épisode maritime non exceptionnel les 8 millions d'€ de nos impôts sont repartis en mer. 

Qui avaient raison , sinon les <>.?

Il aurait mieux valu écouter les anciens qui avaient prévenu que cela ne tiendrait pas.

Et le pire est peut-être à venir avec les tempêtes d'Octobre et Novembre. 

Mais il y a peut-être une solution plus adéquate pour ceux qui voudraient sérieusement y réfléchir !

http://www.architeuthis.fr/fr/recifs-artificiels-panal.html

GENIE ECOLOGIQUE MARIN Les barrières anti-érosion Fractal HD®

BARRIERES ANTI-EROSION FRACTAL HD®

Les problèmes nombreux d'érosion du trait de côte, plus particulièrement sur les rivages sableux, entraînent des solutions complexes allant de l'abandon à la mer de territoires (souvent habités) à la lutte coûteuse contre des phénomènes naturels ou conséquences malheureuses d'aménagements littoraux.

Parmi l'arsenal de défense lourd les digues sous-marines et leur nouvel avatar en boudin géotextile remplis de sable sont une solution qui, bien calculée, accompli la fonction de blocage hydrodynamique de la houle et donc d'amortissement des vagues au niveau des petits fonds et du bord même de la plage. Outre leur mise en œuvre parfois complexe et toujours coûteuse, ces systèmes engendrent un certain nombre d'inconvénients.

Le blocage hydrodynamique total gène la circulation naturelle des courants et des mouvements d'eau, pouvant aller jusqu'à la création de zones d'eutrophisations. Le rechargement naturel des sédiments est aussi bloqué. L'emprise au sol constitue un obstacle étouffant la vie discrète mais très importante d'un point de vue écologique. Fragilité du géotextile aux accidents mécaniques (ce qui nécessite en général une protection rigide supplémentaire)

La barrière hydrodynamique n'est pas discriminante entre les mouvements habituels de la houle et des courants et les phénomènes exceptionnels qui sont destructeurs. Leur mise en place est onéreuse, nécessitant des moyens lourds à la mer. Les solutions légères connues, de type algues artificielles, ont jusqu'à présent donné des résultats aléatoires et semblent inadaptées dans un contexte d'hydrodynamisme exceptionnel.

Nous proposons une nouvelle approche qui doit supprimer les inconvénients cités plus haut. Le principe de base étant une semi perméabilité aux mouvements hydrodynamiques “standards” et un obstacle aux mouvements exceptionnels. Une emprise au sol minimaliste et donc un impact extrêmement faible sur la faune benthique. Une structure favorable à la biodiversité, offrant toutes les caractéristiques favorables du récif artificiel. Une solution éco-technologique illustrant notre approche du génie écologique sous-marin. Une mise en œoeuvre semi légère pouvant être réalisée sans moyens lourds. Un coût particulièrement compétitif. Une solution souple mais durable.

Pour: Défense des résidents de la côte-ouest de Vias Hérault

Guy SOUTEIRAT

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.