Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Vias - Un premier bilan largement positif de l’équipe municipale

Depuis quelques temps, dans la presse et en réunion publique MM. Mouralis  et  Roques tentent de développer une série de contre vérités qui appellent quelques remarques de notre part. L’audit est clair « …endettement conséquent de la commune … », « …l’épargne disponible (négative en 2007) ne permet pas aujourd’hui de rembourser le capital de […]

Depuis quelques temps, dans la presse et en réunion publique MM. Mouralis  et  Roques tentent de développer une série de contre vérités qui appellent quelques remarques de notre part.

L’audit est clair « …endettement conséquent de la commune … », « …l’épargne disponible (négative en 2007) ne permet pas aujourd’hui de rembourser le capital de la dette… » Etc…
La dette est de 7.2 millions d’Euros auxquels s’ajouteront bientôt plus d’1 million d’Euros que le Préfet à fait inscrire d’office au budget communal suite à la caution donnée par l’ancienne municipalité pour garantir un emprunt de la Sebli.

Face à cette situation, nous avons souhaité mettre bon ordre dans divers domaines.

M Mouralis et ses colistiers ignorent-ils que la commune n’avait ni secrétaire général, ni secrétaire général adjoint ?
Nous avons recruté un Directeur Général des Services. Ce poste est financé par le départ à la retraite depuis plusieurs mois du précédent Directeur, le départ à la retraite en cours d’année d’un cadre et la mutation en fin d’année d’un autre cadre dont les postes n’ont pas été renouvelés.
Un recrutement pour trois départs, n’est-ce pas une gestion rigoureuse ?

M Mouralis ignore la différence entre indemnité de fonction et « frais de mission » qui concernent tous les élus, même ceux qui ne perçoivent pas d’indemnité. Rappelons que ces « frais de mission » nécessitent la production d’un justificatif qui précise le lieu et les raisons du déplacement de l’élu. Dans la précédente municipalité la règle était d’attribuer pour ces  mêmes déplacements des compensations sous une autre forme.

Les mesures en faveur du personnel communal ne semblent pas plaire à M Mouralis et aux élus de son groupe. En début de mandat, ils avaient déjà refusé de voter les primes légales attribuées au personnel.
Aujourd’hui, ils lui dénient le droit de bénéficier des avantages d’un Comité des Œuvres Sociales comme 6000 autres agents des communes et collectivités territoriales de l’Hérault. Quant à son financement qu’ils se rassurent, de nombreuses économies réalisées dans divers domaines (renégociation des contrats d’assurance, de médecine du travail, essence détaxée, etc…) permettent de l’assurer.

Néanmoins, nous nous insurgeons contre la critique injuste de M Mouralis qui consiste à laisser entendre que le personnel municipal fait « profit » de « privilège » et de mesure « élitiste ».
Le personnel municipal est au service de toute la population et son implication ne fait aucun doute.
N’a t’il pas droit à une meilleure reconnaissance de son travail ?
Les employés municipaux ne constituent pas une élite privilégiée qui recherche le profit. Dans ce domaine, M. Mouralis ferait mieux de regarder ailleurs.

Nous regrettons qu’il n’ait pas accordé le même développement pour les autres mesures en faveur du personnel, garantie du salaire en cas de longue maladie par exemple.
 
La conservation et le classement des Archives Communales (des documents très anciens aux plus récents) sont régis par les articles 1679 à 1691 et suivants du Code des Communes qui souligne leur caractère « obligatoire ». Ce classement doit correspondre à des normes scientifiques et techniques et à ce jour à Vias aucun personnel n’est qualifié dans ce domaine.
Nous avons du faire appel à un prestataire public, le Centre de Gestion de la Fonction Publique de l’Hérault pour 2 raisons principales :
– Les archives sont dans un état de conservation lamentable et nous tenons des photos à la disposition des intéressés. Comment M Mouralis n’a-t-il pas été informé par les élus sortants candidats sur sa liste?
– Les demandes des administrés, des personnels, les nombreux procès générés par certains élus sortants devenus colistiers de M. Mouralis, nécessitent la recherche permanente de documents, difficiles et longs à trouver dans ce capharnaüm.
Là aussi, nous entendons mettre bon ordre à une situation dégradée depuis de nombreuses années.

C’est vrai, nous avons voulu mettre en œuvre rapidement une « politique d’animation dynamique tout en maîtrisant les dépenses de fonctionnement ».
C’est ce que nous avions dit, c’est ce que nous avons fait.

Fallait-il que la commune s’arrête de respirer, toujours, parce que certains élus sortants devenus colistiers de M. Mouralis l’avaient mis en grande difficulté financière ?
Fallait-il ne pas payer les primes au personnel comme semble le suggérer l’équipe de M. Mouralis ?
Fallait-il ne pas continuer à animer le village avec les spectacles divers, le repas aux plus de 60 ans, les manifestations pour la Fête Locale et Nationale où les élus de l’opposition du groupe de M. Mouralis ont brillé par leur absence ?
Fallait-il ne pas commencer le programme de travaux divers de voirie, éclairage, trottoirs, rénovation des rues, etc….délaissé depuis de nombreuses années ?

Non !

Dès notre arrivé nous avons mis en place un tableau de bord qui nous a permis de faire le suivi des dépenses et de dire dès aujourd’hui, malgré les fausses allégation de M Mouralis et de M. Roques son grand argentier, que les comptes de dépenses laisseront un excédent sur toutes les lignes que ce soient les Charges à Caractère Général, les Charges de Personnel, les Charges Exceptionnelles,…
Les  recettes aussi seront excédentaires.
Cela, sans utiliser la ligne de trésorerie (ce qui correspond à un découvert), sans augmentation des Impôts Locaux, sans nouvel emprunt.

Face à ces évidences, nous aurions souhaité avoir une opposition plus constructive et plus responsable qui ait la décence de se taire et de nous aider à redresser la situation  financière de la commune. Ce que nous sommes déterminés à faire et que nous ferons.

Richard MONEDERO
Maire de Vias et son équipe « Vias Dynamique et Solidaire »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.