Viticulture : Gérard Bertrand crée un temple du rosé à Cabrières (Clermontais)

Hérault Tribune Pro Reportage

Le viticulteur audois investit 6 M€ dans une cave dédiée au vin rosé d’exception « Clos du Temple », à Cabrières, dans le cœur d’Hérault. Hérault Tribune l’a rencontré le 22 juillet dans ce lieu dessiné par François Fontès.

Un bijou de la viticulture, finement ciselé dans le terroir historique de Cabrières, berceau des vins rosés, dans le cœur d’Hérault. Dessiné par l’architecte montpelliérain François Fontès, le chai du Clos du Temple s’insère à flanc de coteau. D’une façon minérale, tellurique. « C’est en prenant un caillou recouvert de mousse, ici même, que François m’a dit : voilà le projet. En plus d’être architecte, il est botaniste, archéologue et égyptologue. Nous sommes entrés en résonance », rembobine Gérard Bertrand, vigneron et négociant, dont le groupe emploie 300 salariés, pour 200 M€ de CA (60 % à l’export).

Exclusivement dédiée au vin rosé, dont les vignes sont ici cultivées sur 11 parcelles et 12 hectares, la cave se love dans un écosystème « très protégé, très particulier. Les vins de Cabrières étaient ceux que préférait Louis XIV ! Nous y créons un vin d’exception, avec un potentiel de garde, pour faire entrer le rosé dans la famille des grands vins, qui eux aussi vieillissent bien », confie-t-il à Hérault Tribune. Un nectar qui se commercialise à partir de 190 euros la bouteille, et nommé meilleur rosé du monde 2020 au Global Rosé Masters du Drinks Business. « On montre qu’on rivalise avec les rosés de Provence. On est fiers de porter les rosés du Languedoc au plus haut niveau ! »

Pour magnifier le produit, le chai (capacité de 40.000 bouteilles, investissement de 6 M€) est percé par des ouvertures inédites pour ce type d’ouvrage. Sculpté dans une architecture contemporaine, il reprend des matériaux locaux, et peut recevoir à la demande des groupes. La toiture est végétalisée, pour que la construction se fonde dans la nature. « La cave met la nature en majesté, ainsi que le génie humain, qui vient apporter une dimension supplémentaire », ajoute Gérard Bertrand.

IMG 8115

Un site logistique à Narbonne

L’entrepreneur, qui vient d’ouvrir ‘L’Hospitalet Beach’, plage privée à Narbonne, crée par ailleurs un centre de logistique à Narbonne, sur l’ancien site de Vinadeis. « Sur la partie logistique, nous sommes aujourd’hui à l’étroit, sur 5.000 m2, route de Moussan. Et nous n’avons pas tout intégré. Cette acquisition va nous permettre d’internaliser la logistique, et de tout regrouper sur 20.000 m2, avec des conditions de stockage optimisées, de la climatisation et du froid. Cet outil est nécessaire pour répondre à nos besoins de développement. » Les travaux de remise aux normes, chiffrés à environ 7 M€, sont en cours, pour une réouverture du site le 1er janvier prochain. Ce pôle logistique, dirigé par Olivier Roux, créera « une quinzaine d’emplois ».

IMG 8113

Côté vendanges, après l’épisode de gel d’avril, Gérard Bertrand anticipe, pour le Languedoc-Roussillon, « une récolte basse, comprise entre 7 et 8 millions d’hectolitres, mais avec des vins de grande qualité. On va jouer sur les stocks pour préserver les marchés dans le monde. La solidarité entre production, négoce et distribution va nous permettre de passer le cap sans encombre ».

L’ancien rugbyman, décidément atypique, vient de publier « La Nature au cœur – Pour un monde meilleur » (éditeur : Albin Michel). Engagé de longue date dans le bio et la biodynamie, à la tête de 16 châteaux et domaines, il dit « écrire à cœur ouvert. Être vigneron, c’est considérer la nature avec humilité et respect. Être entrepreneur, c’est cultiver l’optimisme, la transmission et s’adapter au monde qui change ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.