Votre week-end arty du 21 au 24 septembre à Montpellier et autour

Tableaux à l'huile ou à l'acrylique, dessins, sculptures, affiches de propagande… De nombreux styles et médiums sont à l'honneur dans les galeries d'art actuellement. L'idéal pour vous faire plaisir, quels que soient vos goûts.

Les vides denses d’Alexöne Dizac à l’AD Galerie

Jusqu’au 28 octobre 2017, l’AD Galerie présente pour la première fois une exposition personnelle du street artiste Alexöne.

“La production d’Alexöne est hétéroclite et généreuse. Il fait cohabiter dans ses œuvres des figures variées qui proviennent d’un bestiaire imaginaire où les animaux jouissent de bras et yeux laser, d’un vocabulaire graffiti où se mélangent tags et coulures mais aussi des techniques de peinture mettant en abîme la profondeur de ses toiles. Il nous invite à apprécier ce que l’on pourrait, au premier abord, qualifier d’univers loufoque, chaleureux et gai”, selon les galeristes.

bonne-figure-alexone-dizac-ad-galerie
“Bonne figure”, 93 x 125 cm, acrylique et techniques mixtes sur tissu tendu sur châssis, 2017.

Vernissage le vendredi 22 septembre à partir de 19h00.

AD Galerie
40, allée Giacometti
34000 Montpellier
Tél/Fax : 04 67 83 61 93
Site web : www.adgalerie.com
Exposition visible du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.


• Build & Smash, de Marie Havel à l’Espace Saint-Ravy

Jusqu’au 8 octobre 2017, la jeune artiste Marie Havel présente une exposition personnelle à l’Espace municipal Saint-Ravy autour de sa thématique favorite : la ruine.

Son travail s’articule en effet autour de jeux de construction et de déconstruction. Diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier avec les félicitations du jury, lauréate du Prix Drawing Room 2016, Marie Havel est une artiste à suivre.

marie-havel-saint-ravy

Espace municipal Saint-Ravy
Rue Saint-Ravy
Montpellier
Cliquez ICI pour accéder au site Internet de l’artiste.


• Scrabble, par Crash, à la Galerie At Down

Jusqu’au 29 octobre 2017, la Galerie At Down propose à ses cimaises des œuvres sur toile et sur papier de Crash témoignant de ses jeux de lettrages.

crash-at-down

“Pionnier du mouvement graffiti old-school”, né dans le Bronx en 1961, John Crash Matos a créé dans les rues puis exposé dès les années 80 en galeries et dans les musées du monde entier. Inspiré par les comics, le pop-art et la bande-dessinée, il travaille toujours le lettrage, objet de cette exposition.

Galerie At Down
20, rue du plan de l’olivier
Montpellier
Tel. : 04 67 54 26 32.
www.galerie-atdown.com


Le monde de Cervera – André Cervera à la Galerie Clémence-Boisanté

Jusqu’au 7 octobre 2017, Clémence Boisanté expose à ses cimaises une vingtaine de tableaux inédits – sur des thèmes graves ou plus humoristiques – que le peintre sétois André Cervera a réalisés spécialement pour l’exposition, et quatre autres effectués à quatre mains avec une artiste locale, lors de son dernier voyage en Inde ; ainsi que trois batiks créés au Burkina Faso. cernera-andre-a-la-derive-galerie-boisanteLa galeriste présente également pour la toute première fois au public les “toiles enterrées” d’André Cervera. Un travail fascinant, qui consiste à faire subir les outrages du temps et des intempéries à ses tableaux et à en faire ensuite ressortir l’essentiel. Le peintre se fait ici archéologue de sa peinture…

Dans ses œuvres, le peintre voyageur aborde divers thèmes qui l’interpellent (la guerre et les réfugiés notamment), avec, comme à son habitude, la récurrence de la thématique du masque. Aux cimaises, un bandit dandy côtoie un samouraï d’opéra, près d’un Christ en croix en hommage à Gauguin et Bacon. Dans de remarquables saynètes en petits formats, André Cervera représente des hommes dans leur vie quotidienne (au bar, en pleine lecture, une valise à la main…) ainsi qu’un drolatique Carnaval des animaux. En vitrine, des Poupées d’ancêtres de Cervera parachèvent l’ensemble. Une exposition très complète sur l’univers, les préoccupations et les modes d’expression d’André Cervera, figure incontournable de la scène artistique sétoise.

Galerie Clémence Boisanté
10, boulevard Ledru-Rollin
Montpellier
www.galerieboisante.com

Ouverture le mardi de 14h30 à 19h et du mercredi au samedi de 11h à 12h30 et de 14h30 à 19h. Attention, la galerie est fermée les mardis matin.


• White Spirit : Alkema, Caron, Gilli, Manigaud et Vasseux ensemble pour la réouverture de la Galerie AL/MA

Jusqu’au 28 octobre 2017, la Galerie AL/MA fête son installation dans de nouveaux locaux, 5 rue Plan du Palais, à Montpellier, après avoir quitté la rue Aristide-Ollivier il y a quelques mois. Pour l’occasion, elle propose une exposition collective prometteuse autour de la couleur blanche, intitulée White Spirit, associant Tjeerd Alkema, Jean-Baptiste Caron, Luca Gilli, Eric Manigaud et Arnaud Vasseux.

tjeerd-alkema
Tjeerd Alkema, « Sans titre », sculpture en bois et polyester.

manigaud-eric- stanislawa

Eric Manigaud, « Stanislawa P. », 2012, crayons et poudre graphite sur papier, 170 x 133 cm.

Galerie AL/MA
5, rue du Plan du Palais
34000 Montpellier
www.galeriealma.com

Tel : 06 63 27 15 63 et 06 71 79 60 99.
Galerie ouverte du mercredi au samedi de 14h à 19h.


jimmy-richer
Jimmy Richer, dessin mural in situ, FRAC Languedoc-Roussillon, post-production, 2016.

Le club de l’heure sans ombre, de Jimmy Richer, à la galerie ChantiersBoîteNoire

Jusqu’au 21 octobre 2017, l’exposition Le club de l’heure sans ombre « est à la fois une exposition-manifeste et une imposture pour prôner un art léger ». Jeune diplômé de l’Ecole supérieure des beaux-arts de Montpellier Méditerranée Métropole, Prix Félix-Sabatier, et à ce titre déjà exposé au Musée Fabre alors qu’il est encore tout jeune, l’univers de Jimmy Richer est peuplé de références à l’histoire de l’art, à l’érudition, aux récits légendaires…  « L’artiste singe ici ses pairs pour mieux définir la question de l’imaginaire, l’identité et la différence à travers l’histoire des images », indique le galeriste.

Voir ICI l’article sur l’exposition de Jimmy Richer au musée Fabre en mai 2016.

Galerie ChantiersBoîteNoire
1, rue de la Carbonnerie
Montpellier.
www.leschantiersboitenoire.com


Simulation(s) chez Mécènes du Sud Montpellier-Sète

Jusqu’au 15 décembre 2017, l’association Mécènes du Sud Montpellier-Sète propose l’exposition, « Simulation(s) ». Centré sur la création contemporaine post-digitale, cet événement vise à résonner avec la spécificité de l’environnement entrepreneurial du territoire de l’association, lié aux technologies numériques.

alex-mcleod
Alex McLeod

Dépassant les limites physiques de l’espace d’exposition, Simulation(s) présente des œuvres in situ et hors-les-murs des artistes Vincent Broquaire, Alex McLeod et Paul Souviron.

Mécènes du Sud Montpellier-Sète
13, rue des Balances,
Montpellier
Ouverture du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, et les premiers samedis de chaque mois de 14h à 18h.


• Les Petits Poèmes Abstraits (à Paul Valéry) d’Anne Slacik à la Galerie Samira Cambie

slacik-anne
Anne Slacik « PPA4 L’agdal ». Huile sur toile, 61×73 cm, 2017.

Jusqu’au 8 octobre 2017, la galerie Samira Cambie présente un ensemble de toiles récentes qu’Anne Slacik a dédiées à Paul Valéry et à ses PPA (Petits Poèmes Abstraits). « Tirés des cahiers de Paul Valéry et de son journal, les Petits Poèmes Abstraits sont des petits textes en prose écrits par le poète à l’aurore, après son bain matinal et témoignent d’un rapport sensuel à l’eau et à la lumière de la Méditerranée », rappelle l’artiste. Les tableaux exposés – de petits formats qu’Anne Slacik a réalisés aux huiles et pigments sur toiles pour la galerie – illustrent son ressenti face au paysage marin à l’élément eau.

A noter : Anne Slacik prépare actuellement une série de peintures de grands formats autour de ces Petits Poèmes Abstraits qui feront l’objet d’une exposition personnelle au Musée Paul-Valéry de Sète en septembre 2018.

Galerie Samira Cambie
16, rue Saint Firmin
34000 Montpellier
04 99 65 46 74
www.galeriesamiracambie.com


• Saisir le silence avec Pascale Hugonet et Alexandre Gilbert à la Galerie Annie-Gabrielli

pascale-hugonet
Pascale Hugonet, « Pile de torchons » (06.01.17-22.01.17). Acrylique sur torchon, lin et cordelette. 13,5 x 19,5 x 10 cm.

Jusqu’au 28 octobre 2017, Annie Gabrielli présente les travaux autour du dessin contemporain d’Alexandre Gilibert et Pascale Hugonet. « Les deux artistes questionnent le médium graphique dans son approche contemporaine : pour l’un dans l’inframince où il rencontre la photographie, pour l’autre dans une approche conceptuelle où le dessin joue avec le signe écrit. […] Si leurs démarches semblent différentes, elles s’apparentent cependant à un exercice monacal avec le systématisme du trait en évocation du temps qui passe : cette méticulosité de leur approche – frisant l’obsessionnel – les rapproche », selon la galeriste.

alexandre-gilibert
Alexandre Gilbert, « Arbres brisés, Rials », 160 x 130 cm, pastel sec sur toile, 2017.

Galerie Annie Gabrielli
33, avenue F. Delmas
Montpellier
06 71 28 53 24
galerieanniegabrielli.com


• La Lumière de velours de Magi Puig à la Galerie de l’Ancien Courrier

Jusqu’au 14 octobre 2017, aux cimaises de la Galerie de l’Ancien Courrier, la galeriste Claire Bornerand propose une exposition personnelle du peintre catalan Magi Puig, intitulée Lumière de velours. 

magi-puig
Magic Puig, « Museu imaginari », huile sur toile (61 x 54 cm).

« Magí Puig y livre sa vision contemporaine de la lumière, guide émotionnel du peintre par excellence. Il parvient à sacraliser des instants de vie simples de notre quotidien », indique la galeriste. Portant sur le monde contemporain un regard semblable à ceux de Vermeer ou De la Tour, il remet au goût du jour le clair-obscur, dans des saynètes intimistes d’une simplicité touchante.

Galerie de l’Ancien Courrier
3, rue de l’Ancien Courrier
Montpellier
04 67 60 71 88.
www.galerieanciencourrier.com


• Les personnages en papier froissé de Marion Lamy à la Galerie Z’ de Montpellier

Jusqu’au 14 octobre 2017, la Galerie Z’ met à l’honneur les sculptures en papier de Marion Lamy. 

lamy-marion

Ses personnages, qu’ils soient vêtus de couleurs franches ou parés de tons neutres, sont souvent des invitations au voyage, sinon au mouvement. Danseurs orientaux, touaregs et autres personnages japonisants entraînent les visiteurs dans leur ronde infinie et charmeuse.

Galerie Z’
6, rue des Sœurs Noires
Montpellier
04 67 29 42 04.


• LHGBTQWALC, d’Anne-Lise Coste, au Lieu Multiple

Attention, derniers jours

Jusqu’au 23 septembre, Le Lieu Multiple accueille les œuvres d’Anne-Lise Coste, qui expose notamment à Zürich, Berlin et New York. L’ « acte poétique radical que nous montre à voir l’artiste résonnera, peut-être, comme une invitation à casser les chaînes qui nous entravent », selon le galeriste.

anne-lise-coste
Anne-Lise Coste, « L’amour », peinture sur toile, 2016.

Le Lieu Multiple
3, rue de Moissac
34090 Montpellier
06 07 40 10 16.
lelieumultiplemontpellier.wordpress.com


Obey, l’art propagande de Shepard Fairey à PierresVives

Jusqu’au 13 janvier 2018, le Domaine départemental PierresVives accueille l’un des plus grands noms du street art mondial : Shepard Fairey, alias OBEY.

shepard-fairey-obey-pierresvives

Ce célèbre artiste américain est, entre autres, l’auteur de l’affiche Hope, représentant Barack Obama. Cette rétrospective retrace les 28 dernières années de production de l’artiste.

Domaine départemental PierresVives
907, rue du Professeur Blayac
Montpellier.
pierresvives.herault.fr

Ouverture du mardi au samedi de 10h à 19h (entrée libre). 


• Les Vendeurs ambulants de Rosario Heins à la Maison des Relations Internationales / Attention, derniers jours

Jusqu’au 22 septembre, la peintre franco-colombienne Rosario Heins expose sa série Vendeurs ambulants aux cimaises de la Maison des Relations Internationales.

rosario-heins-vendeurs-ambulants

La Colombie est le pays d’origine de Rosario Heins, qui se voit comme une enfant de la mer. Dans ses peintures à l’acrylique, elle convoque ses souvenirs, sans nostalgie, restituant les couleurs, les formes, les saveurs, les parfums de la plage colombienne où elle a passé une grande partie de son enfance et où elle retourne chaque année. Insistant sur la lumière, sa peinture est joyeuse. Elle représente dans ses tableaux les colporteurs qui vendent des colliers, des lunettes de soleil ou des bouées sur les plages.

Maison des Relations Internationales
14 rue Descente en Barrat
Montpellier
04 67 34 70 11
Cliquez ICI pour accéder au site Internet de Rosario Heins.
Expo visible du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.


• “Ecce Terra” de Jordi à l’Espace Bagouet

Jusqu’au 3 décembre 2017, à l’Espace Bagouet, le plasticien montpelliérain Jordi propose une exposition mettant en regard des peintures et des sculptures portant son fameux motif récurrent, une tête de taureau stylisée, et évoquant la nature et la Camargue par les matériaux utilisés.

L’Espace Bagouet accueille des sculptures de 2005 à 2017 en terre crue, bois, sel, marbre ou obsidienne, à base de végétaux (même de la tomate !) ou de plastique, ainsi que de grandes toiles et des œuvres sur papier et sur bois.

jordi-espace-bagouet
© photo : VM.

Espace Dominique Bagouet
Esplanade Charles de Gaulle
Montpellier

Tél : 04 67 63 42 78.
Cliquez ICI pour accéder au site Internet de Jordi.

Visites libres du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Visites guidées hebdomadaires tous les mercredis à 16h.
Visites en groupe : réservation obligatoire par courriel à visites@ville-montpellier.fr ou par téléphone au 04 67 66 88 91.


A voir à l’extérieur de Montpellier


• Sans doute, rendre heureux : les encres de Sho Asakawa à l’ARPAC (Castelnau-le-Lez) / Attention, derniers jours

Jusqu’au 23 septembre 2017, l’exposition Sans doute, rendre heureux de Sho Asakawa est composée d’œuvres à l’encre de Chine sur papier Japon marouflé sur toile et sur d’autres supports, ainsi qu’une vidéo réalisée par son frère Jun.

asakawa-sho-encre-de-chine
Sho Asakawa, encre de chine et gouache, 96 x 146 cm.

Henri-Michel Morat explique : « L’artiste, le plus souvent, peint ou dessine dans la Nature, non pas tant pour y trouver du paysage que pour entrer en communication avec Elle et ses vibrations, la lumière, le vent, l’espace infini… Pudiquement, elle parle de sensation sacrée ou de béatitude »…

ARPAC
Allée Marie-Banégas
511, route de la Pompignane
34170 Castelnau-le-Lez.
Ouverture du mardi au dimanche inclus de 15h à 19h.


L’art en partage : Philippe Routier et Jean-Jacques François à la Galerie Reynaud, à Baillargues

Attention, derniers jours

Jusqu’au 24 septembre, Philippe Routier et Jean-Jacques François, deux artistes sétois, exposent leurs peintures et sculptures à la Galerie municipale Reynaud.

baillargues-art-en-partage-exposition

Galerie Reynaud 
Rue du Jeu de Ballon
34670 Baillargues.
Ouverture du lundi au vendredi de 14h à 19h (fermé le jeudi 21 septembre) et le week-end de 10h à 13h et de 16h à 20h.


• Dysabo, Julia Collaro et Jean-Jacques François à la Salle Teissier Bas, à Vendargues / Attention, derniers jours

Sous l’égide du Cercle des Arts, les peintres Dysabo et Jean-Jacques François et la photographe Julia Collaro présentent leurs œuvres à la Salle Teissier Bas, à Vendargues, jusqu’au 24 septembre 2017.

vendargues-expo
Cliquez ICI pour accéder au site Internet de Dysabo ; ICI pour voir des photos de Julia Collaro ; et ICI pour obtenir des infos sur Jean Jacques François

Salle Teissier
Rue du Salaison
34740 Vendargues.

www.cercledesarts.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.