Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

à Monsieur le Professeur Gérard METGE par Michel Saint Blancat

Je prends connaissance de votre "petite réplique" à la suite de mespropos publiquement exprimés…

Je prends connaissance de votre “petite réplique” à la suite de mes
propos publiquement exprimés à la salle des fêtes de Vias le 9 Février
dernier.


Je m’autorise donc très respectueusement à vous répondre
en vous
demandant préalablement de ne pas perdre votre sang-froid même en cette
intense période électorale, même si je comprends qu’aujourd’hui vous
vous frisiez la moustache dans un sens contraire à vos habitudes.

Non, M. le Professeur, je n’ai jamais travaillé dans les égouts comme
vous l’affirmez car dans cette hypothèse je vous y aurai rencontré,
vous qui fûtes mon Adjoint treize années durant. Loin de moi de telles
vilenies. Un minimum de correction SVP.

M. le Professeur, je vous rappelle que je n’ai jamais camouflé une
lettre de M. le Procureur de la République m’informant que la plainte
contre X déposée par le Conseil Municipal suite au déficit de la ZAC de
Vias-Plage était classée sans suite. Vous le savez d’ailleurs
parfaitement. Quel mobile m’aurait incité à agir de la sorte ? La
question à mon sens pourrait être posée autrement. Qui a camouflé cette
lettre qui m’était destinée, arrivée en Mairie pendant mes congés ?
Peut-être celui qui, refusant les conclusions des enquêteurs, avait
l’intention de relancer l’affaire ??? Répondez, M. le Professeur.

Vous auriez contribué à stopper l’installation de la décharge de Bessan
en 1994 en présentant un rapport scientifique au Ministre de
l’environnement (pas au Président de la République, vous êtes sûr ?)

Une fois de plus, démonstration est faite que votre Ego M. le
Professeur n’a pas de limite. Les nombreuses actions menées par les
Collectivités, Associations de Bessan, Montblanc et Vias n’ont servi à
rien, c’est vous – l’inventeur permanent d’eau tiède – qui avez permis
l’heureuse conclusion de cette affaire. Merci M. le Professeur.


Vous auriez également contribué à stopper l’implantation du parc
d’éoliennes en mer.
La vérité est toute autre. Si ce projet ne s’est
pas réalisé, c’est essentiellement parce que les porteurs du dossier
ont préféré prioritairement d’autres sites tout simplement. D’ailleurs
est-ce une bonne chose d’être contre une énergie renouvelable, de
refuser l’implantation d’éoliennes en mer plutôt que de les voir
fleurir sur divers sites naturels de notre territoire ?? J’ai le
sentiment que sur cette question (comme sur bien d’autres d’ailleurs)
vous nous avez berné une nouvelle fois. Merci M. le Professeur de nous
le rappeler.


Vous prétendez avoir rédigé un rapport scientifique et technique contre l’implantation de la torche à plasma à VIAS.

FAUX, c’est l’Institut National de l’Environnement Industriel et des
Risques que nous avions consulté (coût de l’étude : 4 604 Euros).

Arrêtez de jouer au “coucou” M. le Professeur. Décidemment chez vous c’est une habitude.

J’ai effectivement personnellement téléphoné aux propriétaires de
terrains pressentis pour l’implantation de la torche à plasma.
N’était-il pas de notre devoir élémentaire de le faire ? Peut-être
auriez-vous préféré que l’affaire se développe en
catimini…décidemment vous restez incorrigible. Dois-je rappeler aussi
que tous les propriétaires concernés ont toujours refusé toutes
cessions de leurs terrains pour ce type d’activité.


Qui a demandé au Président du Syndicat Mixte Ouest Hérault et au patron de la torche à plasma de venir vendre leur marchandise?

Les porteurs du projet eux-mêmes. Certainement pas moi qui ignorais
complètement tous les tenants et aboutissants de ce procédé de
traitement…contrairement à vous.


Qui a voté contre l’implantation d’une aire des gens du voyage ?
Vous
avez effectivement voté contre l’implantation d’une aire des gens du
voyage…et c’est bien triste d’ailleurs… puisque sans ce type
d’installation VIAS continuera d’être envahie sans moyens d’empêcher
cette annuelle agression.


Qui a vendu au rabais les terrains des ateliers municipaux ?
Qui n’a pas souhaité en faire profiter les gens de VIAS ?

Conformément aux décisions du Conseil Municipal, les terrains aux
ateliers municipaux ont été vendus au plus offrant après mise en
concours. Les meilleures propositions financières reçues ont été
retenues. Une recette exceptionnelle de 650.000 € qui met à l’abri le
contribuable local. Restons cependant surpris et heureux de constater
que M. le Professeur se préoccupe enfin des humbles, lui qui n’a pas
besoin d’être élu pour vivre (Heureux Viassois).

Mais alors, une simple question.
Pour quelles raisons, avez-vous
abandonné toutes activités au sein de l’Intercommunalité lorsque vous
fûtes déchargé de vos fonctions de Vice-Président et évidemment privé
de votre indemnité de fonction ?


Cher Professeur, la route est longue et difficile pour vous,
ce que je
comprends, un peu de courage, le verdict libérateur approche.

Michel SAINT-BLANCAT

MAIRE de VIAS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.