Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

A propos de l'Ane totem de Bessan.

Samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 août, notre Ane totem va danser dans…

Samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 août, notre Ane totem va danser dans les rues, pour fêter la Saint Laurent. Vous trouverez un maximum d’explications concernant le déroulement de cette cérémonie et la légende de l’Ane, sur mon blog : michelsabatery.canalblog.

L’Ane fait la fierté des Bessanais.
A mon goût, il est un des plus beaux, parmi les animaux totems de l’Hérault. Les changements opérés, au fil des ans, ont souvent été heureux. La nouvelle tête a remplacé avantageusement la chaussette bourrée de paille ; dommage qu’elle n’ait pas pu être sculptée dans un matériau traditionnel. La queue est depuis toujours une queue de cheval, et c’est bien ainsi ; notre Ane n’est pas n’importe qui ! Le coq et la tuque, peints sur les flancs, font partie de la tradition, et me paraissent harmonieux ; mais la tuque fixée sur le dos me semble faire double emploi. Enfin le calicot (drap) a gagné en esthétique, depuis qu’il a pris de la couleur et qu’ont été abandonnées les lettres gothiques.

Les danseurs sont excellents. Les chefs de jeunesse sont superbes, quand ils balancent les drapeaux, et les demoiselles d’honneur sont belles à donner envie d’avoir toujours 20 ans. L’apéritif gratuit, ouvert à tous, a permis de multiplier par dix le nombre de supporters ; et grâce aux musiciens et à la jeunesse, l’ambiance est super. Ceux qui aiment leur région, trouvent leur compte dans le drapeau occitan ; et l’avenir est assuré par la présence du petit Ane.  

La date placée sur le dos de l’animal porte à confusion.
Alors que notre Ane est historiquement l’un des plus anciens, parmi les animaux totems de l’Hérault, des touristes lui reprochent son manque d’ancienneté. En cause, la date de l’année, inscrite sur le dos de l’animal. Bref, nous sommes fiers de notre tradition, et à cause de ce détail, nous aboutissons au résultat opposé : porter les profanes à croire que l’animal serait d’invention récente.

De plus, il arrive à l’Ane de danser durant le premier semestre de l’année suivante, affichant alors une mauvaise date.

Je propose aux nouveaux chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur de réfléchir sur ce sujet, sachant que la décision leur appartient. Ils peuvent revenir au modèle qui a été en vigueur jusqu’à la fin des années soixante-dix ; c’est à dire sans date sur le dos. Une épine dorsale faite de fleurs suffirait.

En remplacement, ils pourraient rajouter sur le bas du calicot qui cache les jambes des danseurs, une bande de tissu interchangeable, où serait mentionné : « Cette année, l’Ane a été habillé par X, X chefs de jeunesse, et X, X, X demoiselles d’honneur ».

Michel Sabatéry

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.