AGDE - AGATHE : LETTRE OUVERTE sur la GESTION DURABLE DES ESPACES VERTS PUBLICS

Lettre Ouverte -GESTION DURABLE DES ESPACES VERTS PUBLICS     La transformation du POS actuel en PLU…

Lettre Ouverte -GESTION DURABLE DES ESPACES VERTS PUBLICS 

  
La transformation du POS actuel en PLU devrait voir le jour, paraît-il, avant la fin de l’année. Nous souhaitons faire connaitre notre point de vue sur les espaces verts, les bois classés et l’urbanisme végétal, avant cette transformation. 
Nous interpellerons aussi sur ce sujet M FREY qui est le grand responsable du développement durable au sein du conseil municipal de la ville d’Agde, ce qui n’est pas rien en termes de responsabilités sur ce point précis des espaces verts, mais aussi conseiller général. 
Qu’est-ce qu’un bois classé ? C’est un espace définis et voulus par les élus, protégé principalement par l’article L 310-1 du code de l’urbanisme. 
Les espaces boisés classés ont pour objectif la protection ou la création de boisements ou d'espaces verts, particulièrement en milieu urbain ou périurbain(C’est pour cette raison que nous n’intègrerons pas le mont Saint Loup, ou les verdisses dans cette catégorie) Ils concernent les bois, forêts et parcs, qu'ils relèvent ou non du régime forestier, qu'ils soient enclos ou non et attenants ou non à des habitations. Ce classement peut également s'appliquer à des arbres isolés, des haies ou réseaux de haies et des plantations d'alignements. 

Cliquer sur la photo ci-dessous pour l'agrandir 

ffffff(1)

 

Où sont les espaces boisés sur la commune d’Agde et que deviennent-ils ? 
Le bois de la Tamarissière (on se pose des questions quant à son avenir, il est constamment agressé par des travaux, au niveau du camping municipal) ; 
Sept Font (négligeable par sa surface) ; 
Capiscol   (négligeable par sa surface) ; 
Saint Martin des Vignes, pratiquement supprimés (9 hectares supprimés, plus 16 hectares qui ont changé d’affectation pour devenir un nouveau golf) ; 
Ile des Loisirs ,  (3/4 en voie de disparition, car la mairie abandonne ses propriétés en vendant au fur et à mesure ses espaces à des personnes privées, pour faire des manèges, agrandir un mini-golf, ) alors que ce bois aurait permis de participer,  s’il avait été entretenu, à la diminution du bruit,  indispensable pour tous les riverains. Dernière minute la rumeur publique parle de la construction de deux milles logements ! une partie située à l'ouest de l'île coté hôtel club résidence  du golf en lieu et place de l'espace boisé qui a l'age de la station..  
Le parc Lano (non entretenu) et le périphérique du parking public qui est devenu privé et a été transformé en parc à bateaux (donc d’un intérêt aujourd’hui devenu négligeable) 
Les Berges de l’Hérault au niveau de l’Ile St  Laurens, caractérisées par le mauvais entretien, la mise en œuvre de désherbant, l’arrachage d’arbustes. Cette mauvaise gestion a participé à la destruction importante de ces berges lors de petites crues. Ce mauvais entretien va couter cher aux contribuables Agathois. 
  
On est malheureusement obligé de constater que les bois classés sont loin d’être une priorité pour le maire, son 1er Adjoint et ses conseillers municipaux.  
  
Voyons aussi les espaces végétalisés sur l’ensemble de la commune : on ne retrouve pas dans la politique municipale une réelle volonté d’améliorer ces espaces ou d’en créer de nouveaux, bien au contraire ! On cherche en vain une étude d’ensemble qui montrerait une volonté de maitrise de l’espace. On constate au contraire que chaque fois qu’il y a des espaces libres, le souci principal, c’est de construire, encore et toujours! Tout cela au jour le jour. Même les places, et les rues, sont loin d’être végétalisées, seul compte la minéralisation. 
  
Quelques exemples : 
La disparition du parc paysagé prévu en lieu et place de la décharge qui est devenue un nouveau Golf. 
L’ amputation de la ZPPAUP pour permettre la création d’une piscine, d’un stade  avec quelles contreparties (Voir enquête publique là aussi) ? On considère que cet espace est en déshérence mais alors, pourquoi l’avoir intégré dans la ZPPAUP ! 
Le quartier de la zone naturiste, on continue à construire, à construire ! Là aussi on veut amputer de plus de 5 hectares le pourtour de la réserve du Bagnas, pour créer des parkings indispensables pour pouvoir autoriser un nouveau programme immobilier. Le maire a demandé le déclassement de cette zone qui était en Natura 2000 car subitement, elle n’aurait plus d’intérêts ? comme pour la ZPPAUP. (Qui veut noyer son chien dit qu’il a la rage). 
Les hauts de la plage Richelieu que vont-ils devenir ? Un espace vert, comme cela a été promis à certains riverains, il semblerait que serait réservé un espace vert dans l’OAP, soyons prudent, les choses évoluent tellement vite ! ? 
L’Aménagement de l’ilot palméria où il a été refusé  d’implanter un espace vert lors de l'aménagement de l’îlot ! 
  
Et aujourd’hui cerise sur le gâteau : 
On veut déplacer le casino et créer un nouveau palais des congrès ou salle polyvalente le choix n’est pas encore précisé. Pour cela ! L’entrée du cap va être modifiée, de nouvelles voies vont être créées, d’où suppression d’un parking, et création d’habitations à la place d’espaces verts relativement importants, cela pour être en mesure de financer  ces travaux. Le cancer continu et s’amplifie au plus haut point. 
  
On veut également revoir entièrement l’île des loisirs, pour cela, il faudra aussi supprimer les espaces du bois classé qui sont notre propriété, c’est la seule zone non inondable. Et que vont devenir les parkings publics ?, là aussi le bétonnage est le principal souci de nos élus. La rumeur publique parle de 2000 logements ? 
Pour terminer cet aménagement, ils avaient envisagé de privatiser  ce lieu,  ce sera difficile, nous refuserons ce qui a été fait aux marinas en toute illégalité (interdire l’accès en périphérie de l’ile ? L’accès au public en bord de mer est obligatoire. Nous nous opposerons à cela selon nos moyens ! Les services maritimes accepteront-il la suppression du chemin du douanier ! 
La capacité d’accueil de la station n’est pas respectée, les propriétaires ont été trompés et escroqués sur l’achat qu’ils ont faits (surdensification = nuisances supplémentaires, environnement dégradés, insécurité, bruit…..) 
  
Et que penser de la trame verte centralisée dont on peut voir une esquisse dans la revue municipale « Agde  Ambition2020 ». Cette trame verte serait la moindre des choses que l’on puisse faire, mais l’ensemble des terrains étant privé, cela ne pourra se faire qu’au coup par coup, avec les groupes de pression qui seront bien présents et actifs pour obtenir des dérogations au projet. Ainsi, on sera loin d’avoir rendu le domaine public communal exemplaire ! Rien ne peut nous assurer que cette trame verte sera réalité. 
 
 
Et ce n’est pas la création de deux golfs qui permettra aux Agathois de profiter de ces sites. En revanche, ils paieront plus d’impôts, un point c’est tout. !. 
  
Nous proposons quelques pistes pour améliorer ces pratiques d’aménagement et de gestion … 
En matière d’aménagement et de gestion des espaces publics, on constate encore trop souvent le recours à des pratiques d’aménagement  urbain, banalisantes, envahissantes et très coûteuses, liées à des effets de mode dans l’usage de certains matériaux  ou végétaux, mais aussi et surtout à une absence de réflexion globale en amont. Ces espaces sont trop souvent aménagés de manière individualisée, sans vision globale, sans cohérence, sans-souci d’articulation et de lien entre les différents espaces et leur affectation. 
  
En termes d’aménagement des espaces publics, cela nécessite à notre avis : 
  
–           De  considérer  les  places  publiques  comme  des  espaces  multifonctionnels et des vecteurs de sociabilité, de convivialité et d’échange, ce qui nécessite de les dégager, de les paysager de les ombrager et d’y installer un minimum d’équipements collectifs (bancs, jeu de boules, etc.). 
 –          De rationaliser  le stationnement  en fonction des besoins véritables, en respectant une  cohérence paysagère  d’ensemble compatible avec la fonction.    
–           De  limiter l’imperméabilisation   des  sols  et  leur minéralisation. Ainsi les rues secondaires, les accès divers et les stationnements  occasionnels pourraient être partiellement revêtus de bandes de roulage ou traitées en dalles engazonnées moins onéreuses que le bitume. 
–           De hiérarchiser  et distribuer  les modes de circulations (piétons, cyclistes, voitures) de façon fonctionnelle et conviviale avec un projet esthétique  d’ensemble, tout en soignant les modalités  d’accès  aux habitations  et places,  et en favorisant l’accès  et le déplacement des personnes à mobilité réduite. 
  
En conclusion, nous demandons   
 
 
Que la municipalité  mette en œuvre une véritable démocratie participative et propose une nouvelle approche de la décision publique et de l’exercice du pouvoir. 
  
Que chaque décision importante fasse l’objet de discussions préalables (comité de quartier, conseil citoyen, associations). 
  
Qu’un code de l’arbre soit mis en place pour permettre une meilleure gestion des espaces publics. 
  
Concernant les grands projets (Île des Loisirs, Entrée du Cap, L’aménagement de la Méditerranéenne), ces projets ne pourront être réalisés qu’avec le concours de promoteurs investisseurs. 
Nous demandons au maire et aux conseillers municipaux d’être très prudents et vigilant. Un cahier des charges précis et très clair doit être mis en place dans cet esprit. 
Nous ne voudrions pas qu’une mauvaise gestion de ces investisseurs, oblige les Agathois à prendre en charge leurs dettes. 
  
Il est certain que le pouvoir restera in fine entre les mains des représentants élus, mais ceux-ci ont l’obligation  de rendre des comptes sur les choix qu’ils accomplissent

Pour le Bureau – Le Président Jacques TREILLE

Association  pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)  

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.