Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Débat d’Orientation budgétaire du 6 Décembre 2007 intervention de Didier Denestebe

C'est la dernière occasion de confronter nos choix budgétaires et ces orientations ressemblent à…

C’est la dernière occasion de confronter nos choix budgétaires et ces orientations ressemblent à s’y méprendre pour une bonne partie au  programme électoral que vous aviez  élaboré il y a 6 ans !

C’est évidemment  un aveu manifeste d’insuffisance sur le  bilan de votre  mandature dont le résultat médiocre est pour le moins nettement en deçà des promesses  et des espoirs qu’il avait suscité.

Echéance électorale oblige vous tentez de nous  faire oublier  le coup de massue fiscal que vous avez asséné au Agathois au lendemain du scrutin et que vous ne manquerez pas de réitérer si d’aventure  les agathois se risquaient une fois de plus a vous accorder leur confiance.

Vous jouez avec les chiffres pour qu’il servent vos ambitions au détriment de notre avenir. Ne pas reconnaître que vous êtes toutefois parvenu à baisser les taux de 1 à 2 % serait mentir !
Mais en ce qui concerne les chiffres bruts : Il faut mettre en corrélation cette baisse des taux avec l’augmentation initiale de plus de 20%, avec la hausse des bases et  avec  l’ inflation.
Cela correspond encore à une hausse de 22 %, j’invite pour preuve tous les agathois à se pencher sur leur avis d’imposition de 2001  et de le comparer avec le dernier reçu : Celui de 2007 : Ce ne sera pas une hypothèse mais une réalité : 22 % de hausse !

Et encore si cette augmentation concrète était justifiée par des services accrus,par  des réalisations concrètes,  par une  amélioration de l’ image d la ville, par  un  développement économique avéré, par ne conquête des marchés touristiques agressive et efficiente , par une propreté de la ville inégalée et par une sécurité renforcée: Alors Monsieur le maire nous pourrions adhérer à votre programmation budgétaire.
Au lieu de cela, et dans la continuité de ce que vous appeliez le Hold-Up du siècle lors de votre élection.des bijouteries sont pillées en plein de cœur de Ville et en plein jour  à quelques mètres de votre permanence électorale !
 
Mais au delà de cette analyse générale, je voudrai vous faire part des insuffisances flagrantes de ce programme budgétaire : Principalement elles sont de trois ordres :

Social , Economique, Environnementale et Urbanistique,


Commençons par le social :

À cet égard vous ne prenez nullement en compte l’évolution de la situation économique et sociale.

Du point de vue des dépenses, votre stratégie atteint ses limites !
La précarité, le chômage, les situations de détresse : tous ces phénomènes se sont aggravés depuis quelques années ici comme ailleurs ! Mais dans quelques quartiers de notre ville, cette situation a empiré notamment en centre ville.
Centre Ville négligé, Centre ville abandonné, Centre ville déserté commercialement !
En quoi la ville a t elle pris en compte dans son budget les efforts urgents de réhabilitation économique ? Ou est votre politique sociale ? Politique sociale qui n’est pas incompatible, loin s ‘en faut avec le  développement économique de la ville !
Ou est ce développement du centre ville ?
Que faites vous pour les laissés pour compte de la rue Jean Roger, la rue Honoré Muratet , la rue de l’amour ?
Que faites-vous pour redonner vie a ce qui se meurt ? Rien !

C’est  votre stratégie même qui est un échec en centre ville.
Depuis sept ans, vous rêvez de voir permuter les couches sociales du centre ville en remplaçant les autochtones par des investisseurs immobiliers a qui vous décernez des médailles !
On ne peut remplacer une population par une autre : C’est socialement impossible, c’est moralement inacceptable et c’est historiquement et heureusement voué à l’échec.

Il n’y aura de réelle réussite en centre ville qu’avec une mixité sociale !
Sans cette cohésion sociale, votre stratégie financière de rénovation urbaine est utopiste. Elle n’est là que pour faire du saupoudrage au bénéfice de quelques  spéculateurs immobiliers en laissant sur le bord de la route l’immense majorité de ceux qui vivent en centre ville, propriétaire de leur logement pour bon nombre d’entre eux et qui n’ont pas le moindre début de centime pour commencer des travaux de rénovation.
S’il n’y a pas de concordance des temps et des mouvements, si une aide n’est apportée qu’a une partie de la population en négligeant  la seconde alors cette politique est stérile.

Venons en à l’économie :

La principale source  économique de notre ville est le tourisme. Il devrait  être le moteur de la  croissance communale et l’objet d’une attention permanente.
Notre économie majeure, le tourisme, est  liée à une  concurrence  que vous sous estimez .
Le budget de l’Office municipal du tourisme  que vous aviez diminué  nettement avant de le rétablir sous la pression de votre opposition et des professionnels du tourisme  a besoin d’être renforcé de manière conséquente pour relever les défis qui se présentent à nous.

 Cela peut se faire, je vous l’indique depuis des années, en déplaçant les sommes inutilement dépensées à la promotion de votre propre image au travers du bulletin municipal ou par exemple en supprimant des films a usage unique d’un coût de 18 000 euros qui ne servent  qu’a votre image ou encore des abonnements a des revues confidentielles qui vous mettent en scène comme le Zorro des temps modernes !

Troisiéme point : L’urbanisme et l’environnement

Hausses démesurées des prix rendant inaccessibles les logements aux agathois, raréfaction des logements sociaux et absence totale du respect de la règlementation de la loi SRU :  Voici les difficultés qui sont aujourd’hui devenues le quotidien des Agathois.
De véritables offres d’accession à la propriété devraient  êtres mises en place afin d’aider les agathois à se loger. La municipalité a les moyens d’agir en maîtrisant une partie du prix du foncier  et je ne trouve pas d’orientation budgétaire incitative allant dans ce sens.

Au lieu de vendre a des sportifs célèbres des terrains municipaux  à 90 € le M2 en  les laissant réaliser de scandaleuse plus values sur les biens communaux vous auriez du accepter ma proposition de réalisation  de  lotissements a destination des jeunes agathois.
Ce cas symbolique est symptomatique de votre démarche, il s’est renouvelé à plusieurs reprises.
J’a indiqué clairement dans cette affaire, comme au Capiscol que l’intérêt général du plus grand nombre avait été sacrifié et que des procédures n’avaient pas étés à mes yeux suffisamment transparentes ou  exemptes de critiques.
Concernant cette procédure, j’ai évoqué ma légitime suspicion devant vous. Les récents évènements judiciaires qui touchent la société d’aménagement du Capiscol ne sont pas fait aujourd’hui pour dissiper mes doutes.

Paradoxalement, cette inflation galopante du prix de l’immobilier ne s’accompagne  d’aucun enrichissement des propriétaires fonciers agathois.
En effet, le leurre serait de croire que nous nous sommes enrichis parce que notre maison d’habitation a doublé de valeur en 10 ans !
Avec le même prix à, la revente, vous n’aurez pas deux maisons d’habitations, mais bien une seule car le marché lui aussi a doublé. C’est ce qui s’appelle un enrichissement virtuel un peu comme une bulle spéculative.

L’ immobilier nous amène à  l’environnement et sur ce point, votre bilan est calamiteux : Après la catastrophe environnementale des Cayrets vous allez démarrer le détournement de ce que vous appeliez le poumon vert.
La modification du POS et de la Zone de protection Paysagère dans cet espace n’est pas de nature à vous décerner la moindre médaille du respect de l’environnement.
Je ne vois pas dans votre programme des orientations écologiques :
 Le réseau des pistes cyclables  dont vous avez hérité n’a pas été développé  à la hauteur des attentes de notre société. Pire que cela, chacun constatera le déficit d’entretien de ces pistes. Vous vous gargarisez lorsque vous en inaugurez 500 mètres et faites l’impasse sur l’entretien nécessaire des kilomètres déjà existants.
Je ne vois pas non plus la mise en place d’une politique d’achat très volontariste concernant les véhicules propres pour les services municipaux. Un parc de véhicules électriques représentant au moins 20 % de la flotte actuelle devrait être inscrit dans vos orientations ; je vous en fait la proposition.
Un réseau de bus et de transport public, devrait commencer a être initié. Qu’attendons nous ? Que  notre Ville dépasse les 50 000 habitants. C’est aujourd’hui Monsieur le maire que l’on pense à demain et que l’avenir se construit.

En conclusion, il n‘y a aucun relief a ces orientations, aucune ambition et aucun souffle nouveau qui nous fasse espérer d’un avenir qui évolue favorablement dans les domaines du développement économique, de la solidarité sociale et du respect de l’environnement.

Vous surfez Monsieur le Maire sur une  vague politique dont vous avez abandonné et les valeurs et l’ambition volontariste.

Les Agathois je l’espère ne vous renouvellerons pas leur confiance.
Il y aura un jour prochain je l’espère, d’autres alternatives, d’autres orientations budgétaires et d’autres nouvelles compétences pour venir palier à vos manquements.

Et le plus  tôt sera le mieux !
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.