Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE / FLORENSAC - Un pompier volontaire interpellé pour les incendies de ces derniers jours

C'est la stupeur et la consternation au sein de la police municipale agathoise.Cette dernière…

C'est la stupeur et la consternation au sein de la police municipale agathoise.

Cette dernière dont l'efficacité de sa centaine d'agents avait été mis en exergue dernièrement lors d'une émission tv diffusée sur C8, comptait une brebis galeuse dans ses rangs.

Un agent de surveillance de voie publique (ASVP) agé de 50 ans affecté à la brigade environnement de la ville et par ailleurs pompier volontaire à la caserne de Florensac a été interpellé et placé en garde à vue par les militaires de la compagnie de gendarmerie de Pézenas. Il est soupçonné d'être l'auteur des nombreux départs de feux sur l’Agathois, le Florensacois et Bessan ces derniers jours.

Un fonctionnaire placé sous surveillance depuis quelques semaines

Les soupçons planaient déjà au dessus de lui depuis quelques mois. Son attitude avait fini par intriguer sa hiérarchie qui avait décidé de le mettre sous surveillance étroite à son insu.

Son véhicule personnel avait également été aperçu à proximité des mises à feu qui ont eu lieu au lieu dit “maraval” à coté du village naturiste. Un témoin avait relevé sa plaque d'immatriculation.

La surveillance s'est alors resserrée sur sa personne d'autant qu'il avait été l'un des premiers à alerter du départ des feux dans cette zone. Afin de se faire bien voir de sa hiérarchie et d'obtenir un avancement ? L'enquête pourra essayer de creuser cette piste.

En tout cas, il a été mis en examen et placé en détention provisoire à l’issue de sa garde à vue. 

Un récidiviste ?

Il y a déjà 30 ans, au début des années 90, une rumeur avait déjà couru sur cette personne, alors jeune saisonnier employé l'été à la police municipale d'Agde sous l'ancienne municipalité. Là aussi, il avait été le premier à alerter d'un début d'incendie qui venait de prendre sur le mont saint loup. A l'époque, son alerte lui avait valu les félicitations de sa hiérarchie et avait d'ailleurs encouragé son embauche définitive. D'autres, en silence le soupçonnaient d'être justement à l'origine de cet incendie mais faute de preuve, le doute lui avait profité.

Cette fois-ci, sa défense risque d'être beaucoup plus délicate.

Le sous-officier  fait désormais l’objet d’une procédure de suspension à titre conservatoire qui se traduira par une procédure de radiation si les faits qui lui sont reprochés se confirmaient. Il pourrait être jugé dès mardi en comparution immédiate au tribunal de Béziers et risque une peine de prison.

Le Président du département, Kléber Mesquida et le contrôleur général Eric Florès, Directeur et Chef de Corps des sapeurs-pompiers de l’Hérault, condamnent avec la plus grande fermeté de tels agissements inacceptables et intolérables, et rendent un hommage appuyé à l'action quotidienne des 4 200 personnels du corps départemental des sapeurs-pompiers de l’Hérault qui oeuvrent quotidiennement au profit de nos concitoyens et qui risquent leur vie en luttant contre les incendies.

Le service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault réalise chaque année près de 75 000 interventions soit 1 toutes les 7 minutes en moyenne sur le territoire départemental dans des conditions souvent périlleuse et difficile, et chaque année sur le plan national des sapeurs-pompiers sont blessés ou victime du devoir en service commandé.

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.