Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Halte à l’épidémie de Trumpistes ! Par Pierre ANTONMATTEI

L’élection du président des Etats-Unis à suscité des commentaires tendancieux de la droite et…

L’élection du président des Etats-Unis à suscité des commentaires tendancieux de la droite et de l’extrême droite. Or Hillary Clinton a obtenu un million de voix de plus que Donald Trump, qui a été déclaré élu du fait du caractère indirect du vote (dans les Etats fédérés des USA, le scrutin désigne des “grands  électeurs” qui, un mois après, se réunissent et élisent le président). Mais le mode de calcul du nombre des grands électeurs par Etat fédéré, qui date de 350 ans, défavorise systématiquement le ou la candidat(e) du parti démocrate.

Donald Trump, qui est milliardaire, a hérité sa fortune de son père, mais l’a gérée de manière si piteuse que sa valeur a baissé du quart. Ignare, grossier, impulsif et immature, il n’a exercé aucun mandat électif (contrairement à Reagan,  ancien acteur de cinéma mais qui fut gouverneur de la Californie). Il ignore tout du métier très exigeant qui est désormais le sien. Contrairement à ses mensonges, il n’a pas été le candidat des pauvres, car moins de pauvres ont voté pour lui que pour Hillary Clinton, en revanche les riches ont massivement voté pour Trump. Même si une partie de l’industrie américaine a des difficultés, son élection n’a pas été due à des raisons éconmiques ou sociales car le bilan d’Obama est bon sur le plan économique (diminution de moitié du chômage et croissance moyenne du PIB de 4% par an, un résultat qu’on aimerait avoir en Europe). La cause de l’élection de Trump vient de ce qu’il y a de pire chez une partie des Américains : haine des étrangers (il a traité les Mexicains de violeurs) et machisme inadmissible (il a traité les femmes de truies, etc.) Il dénie la réalité du changement climatique alors que celui-ci met en danger nos enfants et petits-enfants et menace de torpiller l’accord de la COP 21 à Paris, signé par tous les Etats, même les gros pollueurs… Du souci à se faire pour les USA et pour le monde, car le retour au protectionnisme prôné par Trump engendrera une grave crise économique mondiale et l’inflation, au détriment des plus pauvres.

Chez nous, le succès de Trump a fait frétiller ceux qui lui ressemblent quelque peu. Et tout d’abord Nicolas Sarkozy, qui d’abord avait pris parti pour Hillary Clinton et qui a immédiatement tourné casaque, avec son opportunisme habituel. Auto-revêtu de la peau de Trump, il s’est déclaré “candidat du peuple et anti-système, lui, l’homme de Neuilly et de Bygmalion, qui n’aime rien tant que le bling-bling et l’argent…. Satisfaction aussi du côté du Front national, où Marine Le Pen se pose en candidate du peuple et anti-système. Or l’argent qui a permis à son père, puis à elle, de se lancer en politique procède en partie d’un héritage louche, celui du magnat des ciments Lambert. Nombre d’élus du FN ont eu maille à partir avec la justice, donc le FN peut difficilement jouer au parti vertueux. Son programme est incohérent, juxtaposant des mesures inspirées du journal “Valeurs actuelles”, qui incarne l’aile réactionnaire du patronat et des promesses sociales débridées et démagogiques, qui ruineraient nos finances publiques… Mais les thèmes du FN les plus importants sont ceux qui, si Marine Le Pen était élue, mèneraient notre pays droit dans le mur. D’abord la sortie de notre pays de l’Union européenne et l’abandon de l’euro, qui déboucheraient sur une crise économique majeure. Ensuite le rejet systématique des étrangers, qui exercent souvent des métiers dont les Français ne veulent pas, en raison de leur pénibilité (par exemple dans le bâtiment) et qui fracturerait notre pays, car les “immigrés” dans le viseur du FN ont souvent la nationalité française.

Pour stopper ces candidats, pas d’autre solution que le rassemblement de la gauche, auquel le PS appelle depuis de nombreux mois. Mais ce n’est pas avec une myriade de candidats de gauche ou d’extrême gauche dont la plupart n’ont aucune chance d’être élus qu’on arrêtera le FN. Il est grand temps que le peuple de gauche fasse preuve de bon sens*. Le pire serait de banaliser l’arrivée du FN au pouvoir, car, leur programme ne pouvant mener qu’à la catastrophe, la tentation de ses dirigeants (à ne pas confondre avec ses électeurs) serait grande de se maintenir au pouvoir par la manière forte, au détriment des libertés publiques, comme cela se passe sous nos yeux en Turquie. Réfléchissez….

Pierre Antonmattei, secrétaire de la section d’Agde du parti socialiste

* En 1933, le parti communiste allemand, considérant les socialistes allemands comme des sociaux-traîtres, refusa de faire l’union que ceux-ci lui proposaient. Le résultat fut une majorité de sièges au parlement allemand pour Hitler et tout ce qui suivit…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.