Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - INTEGRATION dites-vous ?

INTEGRATION dites-vous ? Grand mot pour certains, gros mot pour d’autres, peu importe mais…

INTEGRATION dites-vous ?

Grand mot pour certains, gros mot pour d’autres, peu importe mais le mot est lâché.
En effet, on nous rabâche qu’il existe différentes sortes de français et que tous sont égaux devant la loi, mais il semblerait que les lois diffèrent selon qu’on est français A ou français B ; Il y a donc des français sédentaires et des français qui ne le sont pas, après tout, chacun est libre de sa vie du moment qu’elle n’empiète pas sur celle des autres. E
t pour garantir l’existence de ces français itinérants il leur était demandé d’avoir un « port d’attache » et, comme pour tout navigateur marin à qui on demande de tenir un « livre de bord », il leur était demandé de tenir un « carnet de circulation » à jour et les considérer comme des français itinérants et non pas errants. Ce carnet vient d’être supprimé car considéré comme étant dégradant et nombreux sont ceux qui cherche à comprendre où se trouve la ségrégation.

Le maire d’Agde se vante à chaque occasion pour inventer des travaux de vouloir redorer les entrées de la ville d’Agde ; Si ses velléités ne coutaient pas si cher ça pourrait être louable quand les réalisations sont de bon goût. Mais il faut supposer que le chauffeur de notre bon maire ne prend jamais la voie rapide pour visiter l’agglomération dont il est encore président ou qu’il est tellement préoccupé par l’avenir qu’il ne voit même pas les campings sauvages installés en contrebas de la nationale 612 avant de franchir le pont sur l’Hérault. Nous pouvons nous poser des questions : sur quels terrains ces caravanes sont-elles posées ?
Est-ce avec l’accord du propriétaire ou non ? Si c’est avec l’accord il s’agit donc là d’un accueil payant et dans ce cas est-ce que les obligations règlementaires en matière sanitaire sont remplies ? Est-ce que les autorisations d’exploitations ont été accordées ? Est-ce que les règles de sécurité sont respectées ? Nous avons encore tous en mémoire les dernières grosses inondations agathoises un mois de décembre à la fin du siècle dernier : au même endroit un berger n’avait pas pu sauver ses trois cent brebis qui périrent noyées. Mais notre enfant du pays est excusable, à l’époque il tentait ses talents policiers en banlieue lyonnaise.

Si les indigènes que nous sommes payent bien une taxe d’habitation, nos amis touristes s’acquittent aussi d’une taxe de séjour. La création d’une aire d’accueil permanente a bien était créée et a coûté fort cher aux contribuables agathois, l’aire de grand passage existe bien à Bessan.
Alors, quand on veut s’intégrer, il semble logique que la première des choses à faire est de respecter les règles de vie en société commune à tout français et qui constituent les lois de la République.

Et qui est le grand organisateur du respect des lois si ce n’est monsieur le premier magistrat de la commune : le maire ; D’ailleurs, féru en la matière après des études de droit et avoir tenté d’exercer le métier de policier, il ne rate jamais une occasion pour déclarer que la sécurité ne cesse de s’améliorer à Agde.
Sans aucun doute il tentera de se dérober à la vérité en rétorquant que les méfaits commis ont augmenté de près de 10% depuis l’élection de François HOLLANDE, soit, mais il semblerait aussi que ce soit plus dû aux réformes juridiques de la garde des sceaux qu’à l’action du ministre de l’intérieur dont il devrait suivre l’exemple même s’il n’est pas du même bord, quoique …

Les agathois dubitatifs s’interrogent encore : de quelle sécurité parle-t-il ? Qui est responsable de la sécurité à Agde ? Qui est responsable des finances ? Qui est responsable de l’administration dans cette commune.

Henri CALVET
Président de l’Association
Des Agathois pour leur ville

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.