AGDE - La défense des urgences continue

Le mois dernier, une manifestation avait eu lieu devant l'hôpital d'Agde afin de dénoncer…

Le mois dernier, une manifestation avait eu lieu devant l'hôpital d'Agde afin de dénoncer le manque de moyen alloué au service d'urgence de la ville.

La mobilisation s'est poursuivie ce mercredi devant la mairie d'Agde. L'objectif était de continuer à interpeller les décideurs sur le sujet. 

Des mesures de restriction contestées

Alex Feletti, secrétaire général de l'Union Libre CGT d'Agde, puis Bertrand De Pontual (médecin urgentiste et représentant de l'Association des Médecins Urgentistes de France (AMUF)), ont pris la parole afin de dénoncer à nouveau les récentes diminutions des horaires d’accueil de l’hôpital de jour (à 18h00 au lieu de 20h00, heure de prise de relai par la Maison médicale de garde), et de présence du manipulateur radio (jusqu’à 16h30, alors que le service est ouvert jusqu’à 18h00). Ils ont indiqué leur incompréhension de ne pas avoir un vrai service d’urgences.  » L'hôpital de Sète dont nous dépendons est en déficit et doit faire des économies, mais pourquoi venir toucher un service qui fonctionne et qui est à l'équilibre financier ? « , dénonce le médecin urgentiste. 

Agde, la seule ville de France de 30 000 habitants non dotés d'un service d'urgence

Pour Bertrand de Pontual, le cas d'Agde est unique en France :  » Nulle part ailleurs vous ne trouverez une telle situation, d'autant que la population est multipliée par 10 en été « .

Une absence remarquée

Un constat qu'il aurait bien aimé partager avec le Maire d'Agde Gilles d'Ettore, dont l'absence était pointée par les manifestants.  » Il pense peut-être que nous menons un combat politique, mais nous sommes là avant tout pour défendre un service public « , précisait un manifestant.

Coté mairie, Carole Raynaud, 2ème adjointe du maire, en charge de l’ensemble des affaires sociales et représentante de Gilles D'Ettore, avait précédemment soutenu le mouvement :  » Vous avez raison d’être là, parce que le service de proximité, il est pour tous.  »  » Faisons de la politique au niveau de l’État « , et de rappeler que  » c’est l’Agence Régionale de Santé qui finance la Santé « , que  » ce n’est pas le rôle de la mairie « .

Les manifestants ont décidé de maintenir le mouvement en impulsant des actions régulières et variées, en interpellant chaque fois des personnes qui peuvent apporter un soutien à ce mouvement. Une pétition papier était également lancée durant cette mobilisation.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.