Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - La révolte des commerçants face au SICTOM - 4500 € par conteneur et par an !

La grogne qui germait depuis quelques jours sur la Ville d'Agde est en train…

La grogne qui germait depuis quelques jours sur la Ville d’Agde est en train de se transformer en véritable révolte des commerçants. En effet, ces derniers ont la nette impression de s’être fait berné par la structure mise en place par la municipalité de Gilles d’Ettore au travers du SICTOM.
Mais rappelons le déroulement de la procédure présentée aux commerçants :
Celle-ci commence au mois d’août 2005 par un rappel sympathique de la nouvelle réglementation leur indiquant qu’une réunion pédagogique d’information aurait lieu en septembre.
À cette dernière, il leur fût indiqué les raisons du changement des conteneurs de ramassage qui seraient personnalisés par une clé et une puce de traçage. Jusqu’ici tout va bien…
Les arguments mis en avant étaient, l’hygiène publique et la possibilité de retrouver plus efficacement les conteneurs disparus.
Lesdits conteneurs étant mis a disposition gratuitement, aucun commerçant n’ y a vu de vice, et une grande majorité, à adhéré à un projet qui leur semblait représenter un devoir civique vis-à-vis de la population Agathoise tout autant que leur clientèle touristique.

La surprise fut de taille lorsqu’en janvier, une lettre du Vice Président du SICTOM leur est parvenue https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=305 ainsi que les simulations de coût de ramassage.
Jugeons plutôt : Pour un restaurant de taille moyenne (de la taille de la Brasserie des Halles par exemple) ayant l’utilité de trois conteneurs ramassés 4 fois par semaine, en plus des deux ramassages gratuits la facture s’élèverait à 18 000 €.
Pour la plupart des petites entreprises voilà l’exemple de ce qui est proposé pour un seul conteneur sur une période de six mois : Pas moins de 4500 € https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=303
Plus généralement voici la feuille de tarif par bac de 660 litres, applicable éditée par le SICTOM : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=304
Et pour les plus interressés le : Réglement de Mise en Oeuvre de la Redevance Spéciale pour les déchets non ménagers assimilés ( DN MA) et les dechets industriels banals (DIB) a également déjà été éditée :
Partie 1 : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=306
Partie 2 : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=307

On comprend que la pilule puisse être dure à avaler…

Autant dire qu’après l’annonce du maintien du taux de TVA de la restauration, les restaurateurs de la commune n’ont pas la mine réjouie en ce début d’année. Mais que l’on se s’y trompe pas, tous les commerçants qui souhaiteront un ramassage quotidien seront à cette même enseigne.
La conséquence de cette nouvelle politique si elle doit se maintenir sera sans doute un accroissement de l’incivilité pour des raisons essentiellement économiques.
Au vu des sommes réclamées, il apparaît bien que ces propositions seront inacceptables économiquement de la part des intéressés.
Ces derniers contribuent déjà largement à l’effort public au travers de la taxe professionnelle et des impôts locaux fonciers et locatifs qu’ils générent.
Ce un nouvel impôt supplémentaire qui leur est appl iqué sans réelle justification économique et surtout sans aucune consultation préalable ni annonce publique peux leur paraître inacceptable.
Devant l’impossibilité de s’acquitter de telles sommes, une nouvelle incivilité de grande ampleur pourrait voir le jour si à cette politique considérée par certains comme un nouveau racket fiscal municipal n’était pas revue rapidement.
Ironique, l’un d’entre eux faisait déjà la réflexion, « A ce tarif-là , il ne me reste plus qu’à appliquer un supplément de 2 € pour toutes assiettes non terminées par le client …».
Les acteurs économiques de la ville, créateurs d’emplois seraient pénalisés a un moment ou notre économie touristique doit être concurrentielle.
Plusieurs dizaines de commerçants se sont immédiatement rendu en mairie pour manifester leur désapprobation et leurs vives inquiétudes.
Ils ont été stupéfaits de la réaction du maire qui pour toute défense leur a indiqué qu’il n’avait pas été prévenu que les tarifs allaient être aussi élevés. Bonjour, la préparation et le suivi des dossiers.
Dans la catégorie : Responsable, mais pas coupable, ça mérite une décoration.
Pour un maire multi casquettes également président de l’agglomération qui a délégué la collecte des ordures ménagères du Sictom et dont le deuxième adjoint Henri Glomot est le vice président de ce même SICTOM, l’attitude fait a minima désordre.
Ce manque de responsabilité devant ses propres décisions est inadmissible.

Devant cette pantalonnade scandaleuse, il est urgent d’asseoir toutes les parties autour d’une table et dans l’urgence de stopper ce processus dévastateur. d’ores et déjà le Groupement des Professionnels de la Commune d’Agde appelle tous les commerçants à manifester devant le siége de l’agglomération à 11 h Vendedri 27 Janvier :
https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=308

Il n’est pas impensable non plus que l’on ait usé d’un gadget politicien fort connu qui consiste a proposer un tarif astronomique au départ pour avoir l’air grand seigneur en finalité en négociant a moitié ou au quart du prix….Une seule erreur dans cette stratégie.. On a chargé la barque tellement fort que même au quart du prix, la conciliation semble déjà difficile !

Si ce problème grave n’était résolu a quelques semaines de la saison touristique, il pourrait engendrer en plus des difficultés déjà connues avec la collecte des particuliers un déficit d’image gravement préjudiciable pour notre économie touristique.
Il est temps de faire face à vos responsabilités Monsieur le Maire !
Pour les particuliers ou un jour de ramassage supplémentaire apparaît a tous comme indispensable.
Pour les Professionnels du tourisme une révision rapide de ces tarifs doit être faite dans les plus brefs.

Didier Denestebe

Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=4

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.