Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - L’AVEU de 2013 ! par Alain BAUDET Des Agathois Pour Leur Ville

  L’AVEU de 2013 Merveilleux mensonge de D’Ettore qu’il avoue publiquement dans son discours…

 

L’AVEU de 2013

Merveilleux mensonge de D’Ettore qu’il avoue publiquement dans son discours de vœux !

En effet, il est vrai qu’en 2001, bien que son prédécesseur ait doublé les impôts locaux en douze années il a trouvé les caisses de la ville vides.
Gilles D’ETTORE, en accord avec Sébastien FREY (adjoint de son maire socialiste) qui avait refusé de voter une douzième augmentation des impôts de son maire socialiste), avec Henri COUQUET et le regretté MONTALIEU qui me l’expliquait encore un mois avant de nous quitter : il fallait augmenter les  impôts de 20% POUR UNE DUREE LIMITEE car la mairie ne pouvait même pas payer les salaires de décembre ; Mais un mois sur une année ne pèse que 8,33%,
Alors pourquoi taxer les agathois de 20% ? Admettons que ce soit pour rétablir une situation de trésorerie difficile cette année-
là … Admettons !

Par la suite Henri COUQUET n’a pas réussi à convaincre le tandem D’ETTORE-FREY de rendre aux agathois plus que 2% puis 1%, mais le reste a bien été conservé et, par la modification de la base fiscale, par la suppression de dégrèvements, etc. La facture fiscale de l’agathois a été augmentée en huit années autant que sous les douze années du régime Passerieux ; Ceci sans compter que par l’augmentation de la population jusqu’à 25.000 âmes aujourd’hui, si les frais ont augmenté, les recettes
aussi et l’effet de la mutualisation des services conjointement avec l’agglo
aurait dû permettre de baisser la pression fiscale locale.

Qu’a-t-il fait de notre argent ? La piscine agathoise avec son bassin de 25 mètres nous a coûté plus de vingt millions quand celle qui va sortir de terre au pied du Pic Saint Loup, au top niveau qualitatif, ne coûtera que six à sept millions, et ne parlons pas ici du coût de fonctionnement.

Dans son discours D’ETTORE se glorifie de ne pas avoir plus de salariés municipaux qu’en 2001, mais à quoi sert l’agglo où il a envoyé et embauché tant d’hommes et de femmes ?

Il se complait à nous vanter les travaux des quais, mais il n’a pas contraint les commerçants riverains à réduire leurs empiètements construits de bric et de brocs quand ce n’est pas de palettes perdues.
Et le golf avec cette extension de neuf trous, ça ne va rien coûter que quelques 300.000 € annuels qui ne seront plus reversés aux agathois.

Ceci dit voilà plus de vingt ans que les maires successifs déclarent vouloir fermer cette décharge qui, d’un trou, est devenue un mont où les agathois ne pourront de toute façon pas se promener.

L’autre promesse de ces maires :
réhabiliter le centre-ville
dont les rideaux baissent les uns derrières les autres, et ce n’est pas fini la rue Jean Roger va en voir tomber d’autres encore, ça mérite bien des statues !

Qu’avez-vous fait messieurs les maires depuis vingt-cinq années pour le commerce du centre-ville ? La répétitive école de musique ? L’Office de tourisme ?

Supprimer des places de parking et faire payer les autres ? Interdire la moindre circulation ? Les autres transformations sont d’ordre privé et vous ne pouvez vous en attribuer la gloire.

Ainsi, depuis onze années, les agathois ont déjà payé plus d’une année d’impôts d’avance et aujourd’hui ils devraient crier « Rendez-nous notre argent !» au lieu d’applaudir béatement celui qui les étrangle !

Vite 2014 …

Alain BAUDET
Des Agathois Pour Leur Ville

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.