Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Le coup de gueule de Richard Rey (gilets jaunes) suite au débat du 21 février 2019

Nous nous sommes rendus, hier à l'invitation du député LREM Christophe Euzet au Grand…

Nous nous sommes rendus, hier à l'invitation du député LREM Christophe Euzet au Grand débat National qui a eu lieu hier sur Agde. Nous voulons ici dénoncer le cadre de ce débat qui n'en était pas un. 

Le 1er grief que nous avons est celui ci. Le modérateur a été choisi par les soins du député, En terme d'impartialité, on peut mieux faire.

Le 2eme grief et non des moindres, c'est que ce débat n'en est pas un, il est au mieux un vaste défouloir qui sert de psychanalyse de groupe, au pire un instrument de propagande du gouvernement, pour expliquer qu'il ne changeront rien que sur le fonds tout est décidé pour le bien collectif.

Puis sur le fond pour qu'un débat véritable ait lieu il faut au minimum qu'il y est une entente sur les sujets discutés. Ici Il y a eu 4 sujet imposés et il était hors de question d'en rajouter un autre.

Pourtant, ce qui a fait descendre dans le rue, à l'origine c’était 2 choses, la hausse des taxes sur les carburants, la CSG pour les retraités autrement dit un problème de pouvoir d'achat.

Nous avons tenté de vous en parler et nous vous avons demandé de rajouter ce thèmes là aux questions abordées. Votre réponse par l'intermédaire du modérateur que vous vous êtes choisis : ” on ne débat que sur les sujets imposé par la préfecture ! “.

Quel mépris vous avez pour ces gilets jaunes qui se sont déplacer pour vous parler de leurs problème quotidiens. Pire que cela des que j'ai pris la parole des gens (sûrement avertit par vos soins de qui j’étais) m'ont houspillé afin que mon message ne puisse être délivré.

Mon tort vous avoir rappeler quand dans le cadre d'un débat vous n'avez aucun pouvoir à décider des sujets à aborder et que seule l'assemblée présente été souveraine pour décider de quoi elle devrai parler. Est-ce  un manque d'irrespect, non, je ne vous ai jamais insulté, maintenant je ne courbe l’échine devant personne même s'il est député et je dis sans détour ce que je pense. 

Face à votre refus d'aborder ce sujet du pouvoir d'achat, je suis parti accompagné par la suite de plusieurs de mes amis. Un débat ne peut se réduire à un choix contraint 1 vous êtes d'accord avec moi 2 vous n’êtes pas contre sans aucune autre solution.

Nous voulons du débat, mais vous nous le refusez et vous allez prétexter par la suite que le fait d'être parti du débat est un signe selon lequel nous sommes fermés à tout dialogue, la ficelle est grosse.

Nous vous invitons a un débat monsieur le député sur des sujets choisis par les gilets jaunes : Pouvoir d'achat, démocratie, fiscalité liberté individuelle, Europe soit en tête a tête soit dans un débat collectif.

Pour qu'il y est impartialité, des journalistes pourraient être modérateur (et des journalistes de toutes tendances confondus). Est ce que vous aurez ce courage là  ? J'en doute.

Sachez cependant que par l'attitude gouvernementale à ne pas vouloir entendre les sujets de préoccupation majeures des français (en organisant de faux débat) alors il se prépare à la colère des français car même les plus pacifistes des gilets jaunes sont exaspérés par un tel mépris.

Mais peut être est cela que le gouvernement souhaite si on en croit la dernière loi votée contre les manifestants. Instaurer un Etat de dictature afin de servir la doxa libérale.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.