AGDE - Les agathois ont grand coeur et se mobilisent pour Charlotte le 28 février 2020

Tout au long de l’année, les élans de générosité ne sont pas rares sur…

Tout au long de l’année, les élans de générosité ne sont pas rares sur le territoire agathois.

Au mois d’octobre, la délégation agathoise de La Ligue contre le Cancer, amenée par Sylviane Perret et ses drôles de dames, organise de nombreuses manifestations afin de récolter des fonds pour aider la recherche. En 2019, grâce à une mobilisation hors du commun, un chèque de 33 750 euros avait été remis au professeur Dubois, président du Comité 34 et vice-président de la Ligue nationale contre le Cancer.

L'association “Plus fort la vie”, boostée par Sandrine Moustardier, cette maman qui a perdu sa fille de 23 ans touchée par la maladie, est aussi très active. Ses actions de mobilisation sur le territoire ont permis de récolter près de 60 000 euros, somme remise lors d'une soirée à Bessan à Ychou Marc, Pierre Boisselier et Christelle Creux, respectivement directeur général, cancérologue radiothérapeute et infirmière en chef de la chimiothérapie à l'ICM. Elle avait été aidée en cela par des hommes de cœur, les frères Patrac et Kévin Ortiz, artisan boucher à la générosité décuplée.

AIDONS CHARLOTTE

À l'occasion du gala de boxe des patrac's brothers du 28 février, la générosité et la solidarité seront une nouvelle fois au rendez-vous pour venir en aide à la jeune charlotte, une agathoise âgée de 6 ans et atteinte de la maladie AG1. AG1 pour Acidurie Glutarique de type 1 qui est une maladie métabolique des protéines. Lorsqu’elle est dépistée à la naissance, en adoptant un régime alimentaire adapté très faible en protéines, la maladie ne se déclare généralement pas. Malheureusement, ce dépistage n’est pas encore mis en place en France.  Si Charlotte est handicapée, c'est parce que la maladie n'a pas été dépistée à la naissance et donc, elle n'a pas eu le régime adapté dès le début et a fini par déclarer la maladie. Les zones de son cerveau qui contrôlent la motricité ont été détruites et les conséquences sont lourdes. Elle ne parle plus, elle ne mange plus normalement, elle ne tient plus sa tête ni assise, ni debout. «Par chance son intellect n’est pas touché et Charlotte comprend très bien tout ce qui se passe», indique Ariane, sa maman. Elle a un code pour dire «OUI» en fermant les yeux et «NON» en tirant la langue. Elle est consciente de son handicap et très souvent frustrée de ne pas pouvoir faire ce qu’elle voudrait. «Mais elle est très forte et c’est une petite fille gaie et heureuse de vivre», précise Lionel, le papa.

LA BOXE AU CENTRE DE LA GENEROSITE

Sous l'impulsion Frédéric Patrac et Kévin Ortiz, l'artisan boucher au grand coeur, une action sera lancée au cours de cette soirée afin d'aider au financement de matériel médical de kinésithérapie dont elle a besoin pour améliorer son quotidien. Les tickets de la tombola sont d'ores et déjà en vente au prix de 2 € à la boucherie Olivier et Kévin à Agde au centre commercial de l’oliveraie et vous les retrouverez également le soir du gala de boxe prévu le 28 février au palais des sports à Agde où aura lieu le tirage. «Il faut voir la tombola comme un don plutôt que comme un jeu, on doit s’unir pour des causes sociales qui sont sous nos yeux», rajoute le boucher engagé Kévin. Les lots à gagner sont  : Ordinateur portable, des habits de la marque «SHILTON», gants de boxe, jambon de montagne et d’autres surprises !

Pour participer à la tombola sans aller au gala, contacter Frédéric Patrac au 06 14 21 43 65 ou la boucherie Olivier et Kévin.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.