AGDE - Lycée Loubatières : Forte mobilisation lors du "sit-in" contre la violence et la drogue

Ce matin, un "sit-in" réunissant plusieurs centaines de personnes, professeurs, parents d’élèves et lycéens…

Ce matin, un “sit-in” réunissant plusieurs centaines de personnes, professeurs, parents d’élèves et lycéens s’est tenu sur le parvis du Lycée Auguste Loubatières en Agde. 

Tous étaient là pour dénoncer le sentiment d’insécurité régnant autour de l’établissement.

Lors des prises de paroles, M. le Proviseur a rappelé la gravité des faits qui se sont produits devant le lycée le 28 février.

Ce jour-là, en matinée, un élève avait été blessé lors d’un accident de la route provoqué par un individu extérieur à l’établissement qui circulait à vive allure sur la file des bus sur une moto volée.

Un Conseiller Principal d’Éducation, sorti pour faire stopper le rodéo avait été pris à parti, violenté et menacé de morts par plusieurs individus, proches du conducteur de la moto en cause.

De nombreux lycéens et personnels avaient alors assisté impuissants à la scène, certains ayant été très choqués par la violence des faits.

Pour beaucoup, cet événement est la conséquence d’une situation récurrente qui est de nature à dégradrer l’atmosphère aux abords du lycée et en son sein : elle serait directement liée à la présence d’un point de vente de stupéfiants aux portes de l’établissement.

« Notre lycée doit rester un lieu d’étude serein, d’enseignement et de réussite » insistait ce matin le personnel enseignant.

Dans une lettre ouverte, un collectif du personnel du lycée sollicitait :

  • Une action de sensibilisation des citoyens et des jeunes sur les risques de l’usage et du trafic de stupéfiants, avec des médiateurs visibles et une police de proximité.
  • Une intensification et une meilleure lisibilité de l’action de la police aux abords du lycée afin d’y faire cesser le trafic de stupéfiants
  • Une mesure d’interdiction de stationnement et de présence prolongée d’individus notoirement impliqués dans des trafics illicites
  • Une réflexion sur l’opportunité du maintien du snack La Récré qui constitue un point de fixation pour les délinquants
  • Une véritable action de démantèlement des réseaux de trafiquants qui sévissent dans la région.

Mme Géraldine D’ETTORE, conseillère régionale UMP d’Occitanie, dont l’institution est en charge des lycées, était présente ce matin pour marquer son soutien aux professeurs, parents d’élèves et lycéens. 

Rappelons que les autorités avaient décidé dès le début de la semaine de mettre en place un GLTD ( voir notre article du 8 mars) afin d’apporter des solutions rapides et pragmatiques à cette situation de tensions. 


70 clichés sont disponibles sur notre page

FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.