AGDE - MALFATO - Un adhérent en colère ... par l' Association AGATHE

Un habitant du Quartier de Malfato, nous fait part de son courroux Nous nous…

vUn habitant du Quartier de Malfato, nous fait part de son courroux
Nous nous faisons un devoir de  diffuser sa lettre avec son accord. En fin de texte, vous pourrez relire ce que nous avions écrit sur ce sujet en 2006 (le temps passe, les problèmes demeurent).

Messieurs,

f(1)Comment trouvez-vous la sauce à laquelle on est en train de nous conditionner :
 
    J’apprends par un ami qui assistait à la dernière réunion de l’association Malfato-Rochelongue que Monsieur le maire s’est autorisé à dire que, sur certains de nos terrains de Malfato, nous ne pourrions pas construire au vu d’un projet de prévention des risques de submersion marine.
Dans le cas où vous ne l’auriez pas fait, je vous invite à  consulter les photos prises pendant la réunion de cette association. Certaines parties apparaissent comme inondables et il aurait été rajouté, toujours  par Monsieur le Maire en personne, que nos terrains ne vaudraient donc pas plus de 5 euros le mètre carré !
   
Il aurait de plus précisé que notre seule possibilité de pouvoir construire serait de s’entendre avec les lotisseurs aménageurs, accrédités par la mairie, à qui nous vendrions nos terrains. Ces lotisseurs aménageurs, eux, pourraient construire dans le cadre d’un aménagement global de la zone de Malfato. Ce qui a nous fait de suite penser à la zone du Capiscol.
 
    Je trouve cette situation quelque peu arrogante qu’un maire en charge de ses administrés nous vende à des lotisseurs. Moi, je pensais que le risque de submersion marine était lié au positionnement du terrain par rapport à la mer. Notre maire, lui, semble dire que c’est en fonction du propriétaire !
    Je croyais que nous avions élu, Messieurs, un maire pour nous représenter, pour valoriser nos biens, notre commune et non pour nous accabler et nous défavoriser au profit de marchandages juteux.
 
    Il n’a pas, à ce que je sais,  demandé l’avis des gens présents ;
Il m’a aussi été rapporté que l’assemblée était peu nombreuse.
   
    Il va de soi que, personnellement, je suis totalement opposé à cette initiative alors que j’attends, et je ne suis pas le seul, depuis presque 30 ans de pouvoir construire. Je  suis particulièrement choqué de l’attitude de Monsieur le Maire, de sa connivence avec  les lotisseurs plutôt que de tenter de soutenir les modestes Agathois.
 
Salutations

*****************************************
hIl va de soi que cette lettre se suffit à elle-même.
Que notre adhérent se rassure, les autres aussi, c’est le terrain qui est déclaré submersible et non son propriétaire. Ce sont les services de l’état, et non ceux de la mairie, qui dressent les cartes des zones à risque de submersion
Nous ne sommes pas surpris de la position annoncée par le maire lors de la dernière réunion  de l’association Malfato-Rochelongue. La municipalité a choisi la solution de facilité, elle  se retire du jeu sans avoir rempli ses promesses.
Vous lirez ci-après texte que nous avons rédigé le 7 novembre 2006
Vous pouvez également vous poser la question de savoir qui est la présidente de cette association, qui elle défend. Tous les propriétaires de ce secteur ? Cela ne semble pas être le cas. N’oubliez pas que cette dame est conseillère municipale en charge du secteur associatif. Ailleurs, on parlerait de conflit d’intérêts, mais pas à Agde

Texte du 7 Novembre 2006

rrQuestion – Quel est l’avenir des cabanes installées dans ce secteur ?

Réponse du Maire : L’avenir de ce secteur est à l’étude. Son aménagement se fera par la constitution d’une ZAC, comme au Capiscol. Cependant, les critères ne sont pas encore connus.

Ci apres l’état des lieux du secteur.et les conseils que nous avons proposé à nos adhérents
Concernant MALFATO ; classée au POS en 1NA 1 , c’est une zone naturelle d’urbanisation future à long terme. Elle ne pourra s’aménager que suivant un schéma d’aménagement ou de construction compatible avec les orientations définies dans le rapport de présentation du POS, (ou  lors de la création d’une ZAC)
Vous avez lu, ci-dessus, la réponse du Maire aux questions posées. En conséquence, à ce jour nous ne connaissons pas encore le sort qui va être réservé à cette Zone.
Si les propriétaires ne sont pas informés, peut-être que d’autres personnes le sont.
Car, jour après jour, nous apprenons que des propriétaires sont harcelés par des agences ou des promoteurs pour qu’ils vendent leurs terrains. Cela nous amène à penser qu’un projet existe ou est en gestation. De là à imaginer que, dès le départ,  l’opération immobilière n’est pas conçue pour profiter aux propriétaires actuels des terrains, il n’y a qu’un petit pas que nous n’hésitons pas  à franchir.
Pour imaginer les mécanismes utilisés pour la réalisation de vastes opérations foncières au profit de promoteurs, regardez autour de vous. Examinez, par exemple, l’urbanisation du CAPISCOL. Vous verrez  comment la première étape consiste, avec différentes aides, à réunir un minimum de terrains.
Il en ira de même à MALFATO. Puis, lorsque le rapport de force sera en faveur des promoteurs, ceux-ci imposeront, alors, un aménagement ne correspondant en rien aux promesses faites à l’origine, par la Municipalité ( construction de villas individuelles sur 1000m2 ). Aujourd’hui, la rumeur publique parle déjà, de constructions sur 500m2 et peut-être moins, dès que les affairistes de l’immobilier se seront emparés de ce nouveau marché. Un réel danger plane au-dessus du gisement de MALFATO.

Nous conseillons, fortement, aux propriétaires de ne pas rester isolés.

Ils s’exposeraient à devenir les otages de ces promoteurs, puis, se trouveraient alors prisonniers d’un aménagement urbain lourd , (voies, voirie, équipements publics) en ayant perdu toute possibilité d’influencer  les plans d’aménagements et  les prix  de vente de leurs terrains
Nous l’avons vu pour la création du Cap.

AGATHE vous offre les structures et une équipe prête à vous aider pour défendre vos intérêts.
Mais, Il existe, aussi, une autre Association sur ROCHELONGUE
, rejoignez-là si vous la jugez plus à même d’obtenir un résultat en dehors des appétits financiers. Si possible,  évitons de nous disperser. Voici quelque temps, nous avions tendu la main à cette Association. Nous renouvelons notre geste.
Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chance d’obtenir satisfaction !
L’important est que les propriétaires qui veulent conserver à leur propriété ce coté convivial, décontracté  et naturel puissent le faire.
Nous leur recommandons, chaque fois que cela est possible, d’accroître la surface de leur terrain pour le porter à la taille exigée par le POS.

Pour le Bureau
Le Président Jacques TREILLE

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)  
L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.
Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex
Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr
Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.