AGDE POLITIQUE - Poudre aux yeux ? par Jean Claude COUBAU / AGATHÉ

LIBRE EXPRESSIONLa rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnellepermettant la publication de textes…

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.


 

La fin du confinement marque la relance de la majorité des projets bloqués par le COVID 19. Et c'est la cacophonie qui entoure ces projets qui nous préoccupe.

            Le passage à niveau de la route de Bessan :

            Dans un communiqué délivré par les médias locaux, Stéphane Pépin-Bonnet, maire de Bessan, nous fait part de ses remarques au sujet de la suppression de ce point noir. Il nous dit que les maisons proches du P.N sont en cours de destruction, et nous partageons son point de vue. Sauf que l'agglo, qui a fait afficher un permis de démolir, nous dit qu'il s'agit d'anciens hangars situés chemin de La Méditerranéenne. Cherchez l'erreur.

            D'après S.Pépin Bonnet, le coût de l'opération est figé à 16 m.€. Sauf que le même jour (10/07), les élus agathois découvrent que la suppression du passage à niveau va coûter 18,5 m.€. Chercher l'erreur. Nouvellement vice-président de l'agglo en charge des finances, S.Pépin-Bonnet va nous dire quel est le chiffre à retenir, sachant que l'agglo et la ville d'Agde financent, chacune, 1/6 de la facture. Nous rappelons quand même que l'estimation initiale, décembre 2016, était de 12 m.€, ça ne fait que 50 % de plus.

            On dit aussi que les coûts ont été minimisés en faisant passer la largeur de la chaussée de 10 à 8 mètres, et en supprimant une passerelle et ses aménagements au dessus du Canalet. Se pose alors la question de la circulation des Personnes à Mobilité Réduite (la passerelle était pour elles) et également des vélos (8 mètres de large pour une circulation à double sens, ce n'est pas énorme). Gageons que le département, qui dit  tout faire pour les vélos, a trouvé la solution ad-hoc.

            Autre point délicat, la déviation de la circulation. Nous croyons savoir qu'une voie de circulation va être réalisée dans La Méditerranéenne pour déboucher route de Vias, en passant sous un pont rail de faible hauteur. Comme la route de Vias, en remblais, ne permet pas d'y implanter un rond point, il risque d'y avoir du grabuge. Et pendant le durée des travaux, et après aussi, il sera impossible de stationner le long de la route de Bessan, de part et d'autre du passage à niveau.

            Le cœur de ville.

            Dans ce secteur, c'est aussi le flou artistique, on dit tout et son contraire. La convention pluriannuelle, dans le cadre NPNRU  n'a toujours pas été signée et on est à même à se poser des questions au sujet de la rénovation de deux des cinq  îlots ( ou quatre dans une autre version)

            L'îlot Brescou, qui doit voir la destruction du Palais des Fêtes, devrait permettre la création d'un pôle d'activité et de vie (commerces, habitat, centre de santé, services, espaces publics) rendu d'autant plus nécessaire par la disparition de médecins de ville. A notre grande surprise, l'ancien garage Volkswagen recherche toujours un locataire et la supérette vient elle de changer de propriétaire. Quel intérêt d'un tel changement à quelques encablures, en théorie, du déplacement de ce magasin. A moins qu'on envisage un gros dédommagement pour manque à gagner au moment des travaux. Pour mémoire, le 20 mai 2014, le conseil municipal avait accordé une modeste indemnité de 15.000 €  à un commerçant proche du rond point du « Christina » au moment de la réalisation de ce rond point (durée des travaux : 2 mois). Va t  on vers un chèque à 6 chiffres ?

            L'îlot Perben ou Square  Picheire. Absent dans le projet de convention, il réapparaît en juin où il doit devenir un parc de stationnement paysagé. Curieux que l'on veuille détruire le seul square pour enfants du cœur historique (à moins qu'il ne s'agisse d'une écologie opérationnelle). Avec l'assentiment de celles et ceux qui fréquentent le Square Picheire ? Curieux de constater que l'état va financer en partie cette opération.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.