Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Pour Nicolas SARKOZY : Gilles D'ETTORE & Renaud MUSELIER en meeting ce 14 novembre à AGDE

Gilles D’ETTORE plus que jamais derrière Nicolas SARKOZY.Le maire Républicain d'Agde et Président de…

Gilles D’ETTORE plus que jamais derrière Nicolas SARKOZY.

Le maire Républicain d'Agde et Président de la communauté  d'Agglomération Hérault Méditerranée se positionne on ne peut plus clairement à l'occasion de  la primaire de la droite et du centre en organisant une réunion publique sur ses terres aux côtés de son ami Renaud MUSELIER, Député européen, ancien Ministre et 1er vice-président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ils souligneront leur  soutien et leur loyauté à l’ancien président de la république qui pour Gilles D'ETTORE  est demeuré un meilleur président qu’Alain Juppé n’a été un premier ministre. Un bon bilan, a son actif d pour un quinquennat qui s'est déroulé dans  un période extrêmement difficile malgré la crise financière internationale. Il lui reconnait quelques  erreurs comme  l’ouverture à gauche ou des mesures inachevées.

Au-delà de  cette réunion publique Gilles D'ETTORE et Renaud MUSELIER lanceront un appel personnel à  tous les sympathisants de droite à s’exprimer dans les urnes les 20 et 27 novembre, quel que soit leur choix, afin que cela puisse donner plus de poids au vainqueur. 

« Aujourd’hui la France à besoin de retrouver véritablement ses valeurs », c’est ce qu’incarne selon Gilles D'ETTORE l'espoir d'un retour de Nicolas SARKOZY  ce candidat ».


Réunion publique de soutien à Nicolas SARKOZY 
Le 14 novembre à 18h30 au Domaine Saint-Martin
en présence de Gilles D' ETTORE et Renaud MUSELIER


Voir plan d'accés au domaine Saint Martin

rrrrr


AGDE – CANTON d'AGDE – Pour Nicolas SARKOZY… par David MASELLA

Pour Nicolas Sarkozy

Le dimanche 20 novembre se déroulera le 1er tour de la primaire de la droite et du centre.

Après un quinquennat dramatique dont l’histoire retiendra qu’il fut celui du chômage, des impôts et pire des attentats, nous aurons à désigner celui qui aura la lourde responsabilité de proposer aux Français un projet pour redresser notre pays.

En 2012, nos compatriotes ont, à une petite majorité, choisi pour les diriger un homme qui n’était doté d’aucune des qualités nécessaires à l’exercice de la fonction.

Apparatchik socialiste en quête d’un éternel consensus, et technocrate éloigné des véritables enjeux du pays, François Hollande est, depuis presque 5 ans, l’incarnation de l’impuissance de l’État et de l’abaissement de la France.

Aussi, le prochain scrutin sera déterminant pour l’avenir de notre nation. Il verra s’affronter principalement Alain Juppé et Nicolas Sarkozy et à travers eux, deux conceptions de l’alternance dont notre pays a besoin.

Deux personnalités différentes, porteuses de choix divergents, notamment sur les questions essentielles de la laïcité et de la lutte contre l’Islamisme.

Alain Juppé se veut le promoteur de «l’identité heureuse» et des «accommodements raisonnables avec l’Islam». Il considère que la France doit faire des efforts pour s’adapter aux exigences de cette religion, quitte à modifier son mode de vie.

Il est accompagné dans sa candidature par François Bayrou qui, en 2012, avait choisi de voter pour François Hollande. Il est d’ailleurs éclairant de constater que nombre de ceux qui appellent, dans notre commune, à voter pour lui, soutenaient la gauche lors des élections municipales de 2014. Il est de toute évidence le candidat d’un consensus sans perspective et l’on peut s’interroger sur ce qui le distingue au plan des idées de celui qu’il veut remplacer.

Nicolas Sarkozy réaffirme quant à lui son attachement républicain au principe de l’assimilation, qui fait que tout immigré souhaitant devenir français doit accepter de faire siens les valeurs et la langue de notre pays mais aussi le mode de vie des Français. C’est aux étrangers de s’adapter à notre pays et non l’inverse et cela ne doit pas être l’objet de discussions, sauf à renoncer à ce que nous sommes.

Nicolas Sarkozy a l’expérience de l’Etat et de l’exercice de la fonction suprême. Il a prouvé par le passé, lors de la crise financière de 2008, qu’il savait affronter les situations les plus périlleuses.

Aux côtés de D'ETTORE, nous sommes nombreux à considérer que Nicolas Sarkozy est l’homme dont la France a besoin. S’il n’est pas le candidat des médias et des sondages, il est celui du peuple, de tous ceux qui veulent que la France reste la France, une nation attachée à ses valeurs humanistes mais sans faiblesse ni fausse bonne conscience face à ses ennemis.

Aussi, nous vous convions à participer à la réunion publique de soutien à Nicolas Sarkozy qui aura lieu le 14 novembre à 18h30 au Domaine Saint-Martin en présence de Gilles D’Ettore et de Renaud Muselier, ancien Ministre et 1er vice-président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Nous devons être nombreux à nous mobiliser pour que les 20 et 27 novembre prochains, Nicolas Sarkozy devienne le candidat d’une France debout.

David MASELLA

Délégué cantonal des Républicains

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.