Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Prérentrée ...par Antoine Allemand

Sans attendre la fin de l'été, nos touristes ont suspendu leurs vacances...Dame, c'est qu'on…

Sans attendre la fin de l’été, nos touristes ont suspendu leurs vacances…
Dame, c’est qu’on entame une année de campagne électorale et qu’il s’agit de se placer au plus tôt.
Donc, depuis trois à quatre semaines, voilà que notre journal Agathois se fait l’echo de la prose de Sébastien Frey et de ses amis de trente ans et que Régis Passerieux nous joue 2008, le retour.
Je n’épiloguerai pas sur la prose du premier : Ce champion de la concertation transparente présente une pathologie grave de dédoublement de la personnalité.
Il a trompé tellement de monde qu’il ne sait plus quand il se raconte des histoires à lui-même.
Aux dernières nouvelles, depuis qu’à lui tout seul il représente le Nouveau Centre…du monde, il se prendrait pour la gare de Perpignan
Il me parait plus intéressant de revenir sur les propos du second.
C’est avec beaucoup de brio qu’il souligne l’absence de vision d’avenir de l’équipe actuelle : il argumente très bien sur les dérapages observés aux Cayrets et sur les folies à venir avec le centre aquatique ou le Capiscol… Le problème, c’est qu’il arrive un peu tard dans la « bagarre ».
Certes, il lui est facile de « se la jouer » démocrate lorsqu’il écrit qu’il a voulu se conformer au choix des électeurs en donnant le temps à la majorité en place de faire ses preuves. Il justifie ainsi sa trop longue absence.
Mais il oublie qu’en démocratie, l’opposition a un rôle à jouer et que, même mis en minorité, il avait reçu mandat de défendre les intérêts de la population, pas celui de se retirer sur l’Aventin et surtout pas celui de critiquer ceux qui, contre vents et marées, ont essayé de remplir leur rôle…

Aujourd’hui, Régis Passerieux dénonce à juste titre le bétonnage des Cayrets.

Malheureusement, sauf à utiliser la dynamite, il est désormais impossible de revenir en arrière : toutes les conditions « architecturales » sont réunies pour, dans les années à venir, faire de ce quartier une zone à problème. L’ancien maire d’Agde avait en main toutes les données de l’aménagement futur et savait l’importance de préserver des espaces et des services publics dans cette zone; il aurait été mieux inspiré de joindre sa voix à ceux qui ont exprimé leur désaccord bien plus tôt.

Aujourd’hui, à juste titre encore, il dénonce le projet démentiel de centre aquatique sur le secteur des Champs Blancs. Mais ils étaient bien seuls, à commencer par l’Architecte des Bâtiments de France, ceux qui se sont opposés au projet dès l’origine.
Et nous avons reçus comme un désaveu de notre (op)position, le fait que le Conseil Général accepte de financer (très faiblement certes, mais financer quand même) les études de ce projet à plus de 2 millions d’euros.

Notre conseiller général local s’est-il donné les moyens de s’opposer à ce financement ? Je le pense d’autant moins que, au départ, le Conseil Général n’était pas enclin à financer ce genre d’opération.
Aujourd’hui, par personnes interposées, Régis Passerieux appelle à un vaste rassemblement pour qu’Agde vive autrement… Belle initiative !
Ce rassemblement l’opposition en a bien besoin, reste à savoir qui est le plus à même d’en prendre la tête.
Notre ancien maire a beaucoup de choses à faire partager, mais il a raté l’occasion de parfaire son expérience :
Il lui a été facile de surfer sur la vague de l’ancienne majorité, mais c’est dans l’adversité qu’il aurait pu se construire vraiment…
Il n’est cependant jamais trop tard pour bien faire.

Antoine Allemand – Parti Agathois
Contact  Parti Agathois :
Mail: contact@parti-agathois.com
Site Internet : http://www.parti-agathois.com
Tel: 06 09 52 62 72

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.