AGDE - PRESIDENTIELLE 2017- Régis PASSERIEUX persiste .... et signe !

Régsi PASSERIEUX persiste ... et signe  : - Persiste tout d'abord dans sa candidature à…

Régsi PASSERIEUX persiste … et signe  : 

– Persiste tout d'abord dans sa candidature à l'élection présidentielle en dehors de la primaire de la gauche dfont son mouvement et lui même ont été écarté ..

– Et Signe le 23 janvier prochain dans la galerie d' HYPER U  son dernier ouvrage ” Une France à réinventer  ” 

Voici les deux communiqués qui en déclinent les raisons pour le premier et la présentation pour l'ouvrage.


Election Présidentielle 2017 –  La candidature de Régis Passerieux confirmée en dehors du Parti


Les dirigeants et les parlementaires du Parti Socialiste n’ont pas souhaité accepter la candidature de Régis Passerieux à la Primaire des 22 et 29 janvier.

Les organisateurs de la Primaire ont jugé, à raison, cette candidature en décalage avec ce qui est désormais la seule doctrine nouvelle de ce Parti.

En effet, aux mains de cette génération du vide, le Parti socialiste ne propose plus, en guise de projet et au nom d’un faux modernisme, qu’une fuite en avant dans une reconnaissance de droits sociétaux infinis combinés à un consumérisme des désirs individuels.

Les classes moyennes et les classes populaires, quant à elles, n’ont plus qu’à se contenter d’allocations d’assistance, financées par l’emprunt, au prix d’une dette financière abyssale. Les responsables du Parti Socialiste ne savent plus parler qu’aux élites des grandes métropoles. Occupés à des manœuvres de positionnement, ils ont démontré définitivement leur incapacité à penser l’avenir. Derrière ce décor, et ce délitement organisé de la société française, ils nous font subir un débat oiseux et sans portée entre sociaux-libéraux et vieille gauche.

Ainsi, un constat lucide doit être établi : le Parti Socialiste ne porte plus l’ambition de faire participer tous et chacun à une conception exigeante du bien commun.

Nous voulons défendre un autre chemin : celui d’une une société du lien et de la confiance entre les personnes, établie dans le progrès partagé, sur des piliers éthiques solides. Ce chemin a un nom, celui du personnalisme politique, fut-il chrétien, laïque ou construit sur d’autres fondements. Cette exigence a irrigué depuis des décennies le camp du progrès, en France et en Europe. Elle ne trouve sa voie ni dans ce qu’est devenu le Parti Socialiste, ni dans le matérialisme historique de Jean-Luc Mélenchon, et pas plus dans le matérialisme communicationnel et « new age » d’Emmanuel Macron, pur produit du quinquennat finissant.

En conséquence, et au nom de cette conception, Régis Passerieux a décidé de maintenir sa candidature à l’élection présidentielle en recherchant les parrainages nécessaires à cet effet.  

S’ouvre à travers cet acte, et quelle que soit son issue, une démarche de reconstruction, de long terme, qui engage pour plusieurs années, dans un travail de fond. Il sera conduit sur le terrain, vers les forces économiques et sociales, les élus locaux, et concernera aussi les échéances électorales qui suivront : législatives, européennes, élections locales. Il sera incarné dans un nouveau mouvement politique.

Cette démarche s’inscrit dans la perspective de la complète refondation de l’espace de projet allant de la gauche jusqu’au centre qui va inexorablement s’opérer, au-delà de l’échéance présidentielle.


Présentation et signature du nouveau livre de Régis Passerieux


Ce lundi 23 Janvier à partir de 18H, avec la collaboration de la boutique livre de l’Hyper U, Régis Passerieux dédicacera son nouveau livre, à paraître le 19 janvier, « Une France à réinventer » (Editions de Paris, Max Chaleil). La signature aura lieu au restaurant Hippopotamus, dans la galerie marchande de l’Hyper U. Il sera suivi d’un apéritif convivial.

Ce livre souligne que dans un monde sans transmission, des générations de tacticiens égoïstes ont laissé se dissoudre les valeurs de la France et, avec elles, l’engagement collectif. Sans courage, dénuées de la volonté d’agir, elles n’ont pas lutté contre l’érosion des legs et des principes reçus, elles ont abandonné l’Europe, son histoire et son socle de traditions. Elles lèguent à nos descendants un héritage d’injustices et une dette financière abyssale.

Régis Passerieux invite à comprendre les évènements que nous traversons, fruits d’une malédiction qui a pris naissance dans le silence au lendemain des grands conflits. Ce mutisme est une faute, une lâcheté et un renoncement. Il légitime le pouvoir sans limite – tant en politique que dans l’entreprise ou dans les médias – de dirigeants sans principes, incapables de donner du sens à l’action.

Face au paroxysme du désordre mondial qui résulte de cette démission, l’auteur appelle à retrouver ce qu’il y a de meilleur dans nos croyances, notre culture, nos fondements, en restaurant enfin la parole et la transmission. Et, sur ces bases, à s’engager résolument dans l’action collective, y participer et l’inspirer.

Aucun choix collectif n’est autorisé à puiser dans une vision spirituelle du monde. Cette approche est systématiquement qualifiée de réactionnaire, passéiste et religieuse par des censeurs vigilants. L’humanisme « nouvelle vague » ne conçoit que l’organisation étatique et politique d’une société narcissique de désirs juxtaposés, organisée autour de droits, et de communautés. L’ouvrage combat fermement ce bannissement strict, intolérant, des sources spirituelles de la pensée hors de la vie sociale et politique.

En refusant, en tarissant ses sources spirituelles, la France s’assèche, et se referme dans un égocentrisme et une mélancolie stériles ; elle se coupe de son message universaliste, perd son inspiration et rend impossible un projet de progrès.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.