AGDE - St Hubert Club Agathois - Compte Rendu Assemblée Générale

Comme prévu, l’assemblée du St Hubert Club Agathois s’est déroulée le 30 mars, avec…

Comme prévu, l’assemblée du St Hubert Club Agathois s’est déroulée le 30 mars, avec la présence de 30 chasseurs sur un effectif de  200, ce qui est peu.

Le bureau de l’assemblée composé  par les responsables du St Hubert Club Agathois était étoffé par la présence de  Monsieur Bernard Marty, représentant la Fédération de chasse 34, et qui est président de la commission du gibier d’eau migrateur, membre de la commission petit gibier, membre consultatif de la gestion du Bagnas et représentant de Natura 2000.

Monsieur Mathieu Lognos garde au domaine du Bagnas et représentant la Directrice empêchée.

Par suite de l’absence du Corum, l’assemblée générale ordinaire est transformée en assemblée générale extraordinaire et ouverte par  le président Marc Villemagne, qui en préambule excuse Monsieur le Maire, retenu par ailleurs. Il fait un rapide compte rendu moral de la saison passée, en mettant l’accent sur les travaux effectués notamment sur le furetage et vaccination des lapins qui ont débuté depuis février et se poursuivrons jusqu’en juin.

Le bureau a participé avec quelques trop rares chasseurs et en coopération avec l’Association les Colibris  à un important nettoyage des terrains en 2017 notamment au Mont saint Loup et Mont saint Martin. Cette année ce fut aux Verdisses.

Rappel est fait des lâchers de reproduction concernant, les lièvres, perdreaux et faisans

Rappel à nouveau pour le port de la casquette orange pendant toute la période de chasse du perdreau

Rappel sur l’habilitation des gardes à faire éventuellement ouvrir les coffres de voitures ainsi que gibecières ou carniers.

Mr Marty prend alors la parole pour faire un point rapide sur la situation du petit gibier notamment en ce qui concerne le perdreau qui est en baisse dû à diverses raisons dont la présence des prédateurs :  sangliers en nombre croissant (qui ne sont pas toujours chassés comme ils devraient l’être par les dianes ou sur les terrains privés qui constituent volontairement ou pas des réserves) les renards toujours très présents et les chats en augmentation constante. Une seconde raison  vient du mode de plantation des vignes qui sont de plus en plus importantes et de ce fait laissent peu de place au couvert résiduel entre chaque parcelle. Pour ma part, j’ajouterai qu’il existe aussi pas mal de prédateurs à deux pattes qui eux chassent toute l’année.

Le lapin est souvent mal perçu par les viticulteurs car à défaut d’herbe trop souvent absente même au bord des vignes, il se rabat sur les jeunes plants.

Mr Marty termine son exposé en nous parlant du gibier d’eau notamment par une évocation de reprise de canards et par le baguages de sarcelles et équipement d’une balise pour certaines afin de suivre leur migration.

Apres cet exposé, c’est au trésorier Gérard Pouget de faire le bilan financier de la saison.

Les principales recettes pour un montant de 20585 € comprennent la subvention de la mairie qui nous l’espérons  sera reconduite cette année, malgré un incident lors de la demande de renouvellement annuelle, et  les cartes syndicales pour 14585 €.

Les dépenses pour 21327,66 € comprennent essentiellement le poste de lâchers de gibier qu’il soit de tir ou de reproduction pour un montant de 15990 €.

Le reste soit 5337,66 € comprend, les frais et matériel de piégeage et agrainoirs, de culture, achat de furets, de vaccins pour les lapins, imprimerie des permis, assurance, garderie.

Le bilan fait ressortir un déficit de 752,66 €.

Les deux rapports, moral et financier sont admis à l’unanimité.

La parole est alors donnée à Mr Lognos, concernant la régulation du sanglier dans le Bagnas

Deux battues ont été effectuées en mars pour un total de 34 sangliers, 26 ont étés pris dans les cages,

34 éliminés par les louvetiers en tirs de nuit, 2 à l’approche de nuit par le garde.

D’autres ont été tués sur la route en provoquant quelques accidents. Avec cette catégorie, le nombre total est de 105 pour la saison.

En réponse à un chasseur qui demande pourquoi les battues ne se font pas en période d’ouverture de la chasse ce qui permettrait de tirer les sangliers qui s’échappent, le garde répond que en hiver il y a beaucoup de canards en cours de migration qui se reposent au Bagnas et que le fait d’y chasser les feraient s’envoler en condition de grande fatigue, d’où une importante mortalité.

Il a été décidé que le tir à l’approche de nuit avec silencieux pourrait se faire toute l’année par le garde.

Un échange de point de vue qu’on peut qualifier de dynamique a lieu entre Mr Marty qui serait pour des battues plus fréquentes pour éliminer  plus de sangliers en regard des dégâts importants qu’ils provoquent dans les cultures et que la Fédération doit régler, sans parler des prélèvements effectués sur la faune du Bagnas, et Mr Lognos qui répond que toute battue provoque un envol certain de la faune avicole dont une bonne partie ne revient pas sur site ce qui lui est certainement préjudiciable. 

Un rapide tableau rappelle que le travail du piégeur agrée de la société, Jean-Pierre Luc, n’est pas inutile puisque de juin 2017 a fin mars 2018 il a éliminé 23 renards, 5 fouines, 425 pies, 40 ragondins.

Pour l’aider, vous pouvez par l’intermédiaire du garde Pecheral lui indiquer les gites de nuisibles que vous connaissez.

Concernant le tir de la palombe jusqu’à la date d’ouverture de la Tamarissiere, l’ arrêté municipal interdisant tout usage d’armes à feu sur le territoire d’Agde  pour éviter le braconnage pendant cette période tampon et mettre tout le monde sur un pied d’égalité a été signé en Mairie.

Gérard Poujet rappelle les actions du furetage et  fait un appel  aux volontaires pour aider dans cette activité et les divers travaux nécessaires dans l’année qui sont est  en même temps  l’occasion de rencontres amicales (contact : Gérard Pouget 0619377698).

Le bureau étant en partie renouvelable cette année, le président fait savoir qu’aucune demande d’inscription potentielle n’a été effectuée, et qu’en conséquence les membres du bureau sont renouvelés.

 Après appel aux questions de l’assemblée, rien n’étant plus à l’ordre du jour, le président clôt la séance et invite les membres présents au verre de l’amitié offert par la municipalité.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.