Agde : une identité paysagère cohérente autour du château Laurens

Les travaux de réhabilitation du château Laurens progressent. L'occasion pour la ville de donner des nouvelles des avancées du projet d'aménagement.

L’ancienne plaine dite de Mermian a subi bien des transformations depuis l’occupation gallo-romaine. Ce site suscitera l’imaginaire des artistes durant tout le 19ème siècle comme Jean-Baptiste Génillon ou encore Eugène Dufour.

Un peu d’histoire

Jardin vivrier puis exploitation viticole, coupée en deux par l’arrivée du chemin de fer en 1857, le domaine se figera dans un dispositif que Saint-Étienne Laurens puis son fils, Emmanuel, auront fait évoluer en un écrin de verdure, un nouvel espace de sociabilité. Des espaces non géométriques qui desservent les abords du bâtiment, la pièce d’eau, la promenade des berges de l’Hérault, le verger d’amandiers et l’accès Est, la berge rive gauche du Canalet et l’accès principal du parc.

Après les années 30, les finances du propriétaire ne permettent plus l’entretien du domaine qui perd peu à peu sa composition d’origine. Par la suite, l’occupation du lieu durant la Seconde Guerre mondiale engendrera des dégradations certaines. À partir de 1950, le plan d’eau est redécouvert et le domaine est requalifié : l’exploitation viticole est abandonnée au profit de l’exploitation du coton puis d’un verger de pommiers, de poiriers et de pêchers. Tout l’enjeu actuel réside dans la restitution de l’ambiance de l’époque des Laurens, dans un style paysager et irrégulier des jardins de la Belle Époque.

Source Ville d’Agde

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.