Bernard Tapie s’est éteint à l’âge de 78 ans

Atteint d’un cancer de l'œsophage et de l’estomac depuis 2017, l’ancien président de l’Olympique de Marseille est décédé ce dimanche 3 octobre.

Le businessman, showman et politique s’en est allé après une vie marquée par une gouaille légendaire, des ambitions démesurées et quelques démêlés avec la justice.

L’homme d’affaires

Né le 26 janvier 1943 à La Courneuve, Bernard Tapie a fait fortune dans les années 80. Vendeur de télévisions, l’homme d’affaires a passé le début de sa carrière à reprendre et remettre sur pied des sociétés en faillite, générant plusieurs dizaines de millions de francs.

Passionné de sport, il profite de sa fortune pour bâtir l’équipe cycliste la Vie Claire, un investissement couronné de succès grâce aux victoires de Bernard Hinault (1985) et Greg Lemond (1986).

Une légende du ballon rond

En 1986, il rachète l’Olympique de Marseille et attire les valeurs montantes du football telles que Deschamps, Cantona et Barthez.

Là encore, son opération paie. L’équipe arrive rapidement au sommet du championnat de France et remporte la Ligue des Champions en 1993. 

L’année 1993 est aussi marquée par le début de la fin pour Bernard Tapie, empêtré dans un scandale de corruption lié au match US Valenciennes-Anzin – OM. Condamné à huit mois de prison ferme, il en purge six avant de retrouver sa liberté.

La politique et les affaires

En marge de ses succès sportifs, le propriétaire de club connaît une ascension fulgurante en politique. Député des Bouches-du-Rhône entre 1989 et 1996, il “séduit” François Mitterrand et devient son ministre de la ville entre 1992 et 1993.

Une prise de fonction qui prendra fin alors que le litige concernant la revente d’Adidas l’éclabousse. Une affaire vieille de 28 ans qui, après des années de tumultes, ne connaîtra jamais de conclusion.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.