Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

Bessan en 20 points par Michel SABATERY Maire adjoint-honoraire

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributions Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais. Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom Bessan en 20 points Grâce aux 18 ans de gestion Raluy et […]

LIBRE EXPRESSION

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributions

Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais.

Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom


Bessan en 20 points

Grâce aux 18 ans de gestion Raluy et aux 12 ans de gestion Pépin-Bonet, Bessan est sorti du moyen-âge. Le voilà résolument tourné vers l'avenir. Le centre historique est devenu un véritable centre-ville, avec une place de la Fontaine digne de tous les éloges et un hôtel de ville magnifiquement transformé.

Il faut absolument continuer dans la lancée. En ce qui me concerne, je propose une modernisation de Bessan en 20 points :

1/ Démolir les ateliers municipaux vétustes et les reconstruire ailleurs ; de préférence dans la zone artisanale.

2/ A la place des ateliers municipaux, construire une grande salle des fêtes.

3/ Pour avoir vue sur cette salle des fêtes magnifique, démolir l'ancienne salle des fêtes.

4/ Dans la lancée, pour que ça ne fasse pas pétas, refaire la promenade, avec un revêtement un peu moins ordinaire ; après avoir remplacé les platanes par des micocouliers tout neufs.

5/ Relier notre belle Promenade à la Place de la Fontaine, par une magnifique rue piétonne, toute fleurie et ombragée, où les commerçants pourraient implanter des terrasses.

6/ Acheter le pâté de maisons qui est face au cabinet du docteur Franco et démolir pour faire, à la place, un parking de centre ville ; faute de quoi les commerçants perdraient des clients.

7/ Construire, à côté de la nouvelle salle des fêtes, une magnifique médiathèque, une ludothèque, une maison du patrimoine, et la maison des jeunes promise depuis les années 60.

8/ Relier le tout au fleuve Hérault, par un grand parc aménagé.

9/ Faire creuser, dans ce parc, par les employés communaux, un magnifique port ; ou bien trouver une entreprise qui travaillera gratuitement, comme pour Vulcaramus.

10/ Pour la traversée de la route, bref pour faire communiquer fleuve Hérault et port, faire construire un pont levis comme à Sète. Voir s'ils n'en ont pas un à vendre.

11/ Transformer la route qui longe le fleuve Hérault (entre guinguette et pont actuel) en promenade où seront plantés des saules pleureurs et des bancs, comme à Rémich.

12/ Important : Faire creuser un canal pour relier le plan d'eau, situé en amont du moulin, à l'Ardailhon. Cela permettra aux bateaux d'aller de Vias-plage à Saint-Thibéry, en passant par Bessan (niveau ruisseau dit de Gleizes). Une étude a été faite à ce sujet, et c'est possible.

13/ Raccorder ce canal navigable à la Guinguette, au niveau du petit pont de Ratigone que l'on transformera également en pont-levis.

14/ Pour attirer les touristes vers la Guinguette, installer, au confluent, la statue en bronze de notre maire, en évitant de l'implanter trop au bord, faute de quoi il risquerait de tomber à l'eau comme l'Ephèbe.

15/ Proposer, sur le site de la Guinguette, croustade, vin rosé et Bessanais ; et pour le midi, ragoût de Bessan (appelé chez nos plagiaires : ragoût d'escoubilles). Pour avoir à la guinguette les 800 personnes par jour annoncées par la maire, faire danser l'Ane quotidiennement, au cinquième coup de 17 heures (avant il fait la sieste), sans oublier d'offrir l'apéritif.

16/ Pour rentabiliser la piste de danse qui a été construite sur la berge de la guinguette à la demande du maire, prévoir, après l'apéritif de l'âne, un grand bal avec Paul Selmer.

17/ Pour amener les touristes de la guinguette jusqu'au tambourin, sport traditionnel de la région, créer un chemin piétonnier le long du canalet. Prévoir un petit pont style japonais pour traverser. Pour faire plus joli, refaire le revêtement de ce terrain en deux couleurs. En ce qui me concerne, je leur raconterai l'histoire de ce jeu.

18/ Pour ceux qui n'aiment pas danser, repeindre le fronton du terrain de tambourin en blanc, afin de pouvoir organiser des séances de cinéma en plein air.

19/ Mettre le site de la Monadière en valeur, en reconstruisant les maisons grecques et la villa romaine. Demander à Emilie d'organiser des visites guidées du site. Lui demander de raconter, au passage, la légende de la Grange des Fées, dans une forme théâtralisée comme à Pézenas.

20/ Pour le deuxième mandat, prévoir le creusement d'un deuxième canalet. Ce dernier, partirait du ruisseau de Gleizes, remonterait jusqu'à la place de la Fontaine en suivant la rue de la Porte Saint-Pierre puis la rue des Caves. Ainsi, Bessan prendrait des airs de petite Venise.

NB : Ceci est évidemment une plaisanterie de premier avril avant l'heure. Pour savoir si vous êtes crédule ou pas, regardez jusqu'à quel numéro vous avez cru à mes fausses propositions.

Pour ma part, j'ai cru à une maison du patrimoine en 1983, 1989, 1995 ; un peu moins en 2001 et pas du tout en 2008. Et j'ai cru à la construction de la digue de protection du bas-village contre les inondations, quand monsieur Raluy et Pépin en ont parlé lors de campagnes électorales.

Mon point de vue 

Le pouvoir d'achat des Bessanais est en baisse. Beaucoup se contentent d'un emploi précaire payé au SMIG, ou d'un emploi saisonnier. D'autres vivent du RSA et restent chez leurs parents faute de pouvoir payer un loyer. Les artisans ont de moins en moins de travail et les commerçants de moins en moins de clients. De plus en plus de familles font partie des nouveaux pauvres. Et on verra bientôt des Bessanais dormir dans des voitures. C'est ça la réalité.

Il est temps que nos élus présents ou à venir en tirent les conséquences. L'heure est aux économies et aux baisses d'impôts, même si ça ne fait pas rêver.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.