Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - Les puces des Peupliers ont repris et attendent les vendeurs et chineurs

La crise sanitaire a perturbé l’organisation des marchés de plein air. Le marché aux…

La crise sanitaire a perturbé l’organisation des marchés de plein air. Le marché aux puces de la localité, organisé depuis de nombreuses années en période estivale sur le site ombragé des Peupliers, n’a pas failli à cette règle. Cette période d’absence aura permis à la municipalité d’attribuer le site à une nouvelle équipe, puisqu’un appel à candidatures avait été lancé juste avant la période de confinement.

Plusieurs candidats ont souhaité reprendre le périmètre destiné aux puces, au cœur de l’espace municipal Victor Goudou, situé à l’entrée de ville, côté Marseillan. C’est Laetitia Planchand, bien connue à Bessan, qui a été choisie et qui vient de redémarrer l’activité le dimanche 12 juillet dernier. Une première sonnant comme une réussite puisque l’attente des vendeurs et chineurs s’est avérée forte.

Le rendez-vous est désormais donné tous les dimanches, en continuité du marché traditionnel. Dès 6h et jusqu’à 16h, les personnes intéressées peuvent y proposer leur vide grenier. Une participation de 10 euros est demandée pour une voiture et de 15 euros pour un camion. Les réservations se font à tout moment en contactant Laetitia au 06 16 04 00 64 : un site unique et un accueil avec le sourire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bonjour je me permet de vous envoyer un mail pour savoir si vous faites les vides grenier à Bessan.
    Merci beaucoup bonne journée

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.