Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Bessan : où sont passés les 10.000 habitants ?

Ça y est, la campagne électorale pour les élections municipales 2008 a démarré... tout…

Ça y est, la campagne électorale pour les élections municipales 2008 a démarré… tout doucement. Ainsi, plusieurs listes se présenteront aux suffrages des électrices et des électeurs bessanais le dimanche 9 mars prochain.
La majorité municipale sortante défendra son bilan, présentera sa nouvelle équipe et proposera de nouveaux projets pour Bessan,
dans la continuité de l’action engagée et d’un réel bilan. L’opposition contestera sans aucun doute tous les choix de la mairie, tentera toutes les alliances inimaginables pour démettre les sortants et rasera certainement gratis sur de nombreux thèmes. C’est la règle du jeu. A titre personnel, j’espère que ce « jeu » sera beaucoup plus honnête que durant la campagne électorale de mars 2001.
 
Car avant que les échanges électoraux n’entrent dans le vif des sujets, je souhaite alerter les bessanaises et les bessanais sur ce que l’on peut entendre de plus ou moins glorieux dans une campagne électorale. Je ne retiendrais qu’un seul exemple, celui de l’expansion du village. Rappelons-nous de la campagne de mars 2001 : un des sujets principaux était la démographie du village. D’un côté, les candidats de la majorité, avec à sa tête le maire Robert Raluy, prônaient une « expansion maîtrisée ». De l’autre, l’opposition (la même qu’aujourd’hui) criait au scandale, à grand renfort de tracts, en indiquant que le maire voulait « 10.000 habitants » à Bessan. Où en est-on aujourd’hui et qui a eu raison ?
 
Pour répondre, il suffit, sans aucun parti pris, de constater simplement les chiffres du dernier recensement réalisé en début d’année 2007. Ces chiffres viennent juste d’être diffusés par l’Insee et sont accablants pour l’opposition. Selon l’Insee, Bessan compte au 1er janvier 2008 : 4.391 habitants ! Pas un de plus, ni un de moins. On est loin des 10.000 habitants annoncés à tort pour tromper la population, reprenant des informations d’une étude intercommunale sans réel fondement. L’évolution de la population depuis les derniers recensements reste donc mesurée, comparée à l’énorme pression démographique que connaît le département de l’Hérault. A Bessan, il y avait en 1990 : 3.356 habitants ; en 1999 : 4.025 et donc en 2008 : 4.391 bessanaises et bessanais.
 
Tout ceci ne veut pas dire que les élus sortants ont toujours raison ou que l’opposition a toujours tort, loin de moi cette pensée, et ceux qui me connaissent bien peuvent apprécier mon objectivité. Mais cela veut juste dire qu’une campagne doit être « propre » et non pas l’occasion de propulser des polémiques déloyales dans le seul but de désinformer la population pour mieux la séduire ensuite et grignoter des voix. Je dois avouer que le stratagème de l’opposition n’a pas fonctionné en 2001, heureusement.
 
A l’ouverture de cette campagne municipale 2008, j’estime que tous les coups ne sont pas permis. Les bessanais méritent principalement de la clarté et de l’honnêteté. Dans tous les cas, la majorité sortante sera vigilante à toute tentative de désinformation ambiante et aura, durant la campagne, un comportement centré sur l’explication, le progrès et la tolérance… dans la sérénité. C’est en apportant un langage clair au débat et en ayant un comportement digne que l’harmonie du village progressera. A mes yeux, seule la majorité municipale « Continuons Ensemble pour Bessan » peut réussir ce challenge.
 
Stéphane Pépin-Bonet, adjoint au maire sortant
Candidat sur la liste « Continuons Ensemble pour Bessan »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.